Se connecter
Chargement ...

Une course folle à l’information.

Publié le
Jeudi 15 Mai 2014 à 10:41
Télécharger

INTERVIEW du 7 septembre 2012 - Psychiatre et médecin-chef au Centre psychiatrique du Bois-de-Bondy, en Seine- Saint-Denis, et expert près de la Cour d’Appel de Paris, Daniel Zagury nous livre les fondements d’une quête sempiternelle de l’information en matière d’affaires criminelles. Parcours de vie à fort retentissement médiatique, les cas Breivik, Holmes et Merah ont amplifié un peu plus l’illusion d’une régulation sociale de la dangerosité par les psychiatres. Explications.

 

Caroline WETZEL. Dr Zagury, vous êtes très présent dans l’actualité médiatique des tueurs en série, quelle place occupent les médias vis-à-vis de la psychiatrie ?

Daniel ZAGURY. Ils ont un rôle de pédagogie de la complexité. La psychiatrie comprend beaucoup de phénomènes compliqués et il est difficile pour les journalistes de les transmettre de la façon la plus claire possible à un public non aguerri. Les psychiatres mènent une lutte permanente contre des rumeurs, des fantasmes, des manipulations, une instrumentalisation très habituelle à l’égard de leur profession. La réforme de la loi de 1990 régissant les hospitalisations sous contrainte en est le plus bel exemple. Les politiques se sont emparés de sombres débats comme la dangerosité des malades véhiculée par les médias. Que les gens aient une vision erronée, aient peur de la psychiatrie je suis prêt à l’entendre, mais que les politiques s’en servent pour stigmatiser la psychiatrie publique est inacceptable. Depuis plus de deux siècles, à l’image de Pinel [NDLR : (1745-1826), père fondateur de la psychiatrie] libérant les enchaînés de Bicêtre, la psychiatrie a peiné à devenir plus humaine. Le recouvrement psychique jadis représenté par la libération des chaînes l’est désormais par la « désaliénation », l’aliénation étant une autre forme d’enfermement. Il faut aussi prendre conscience de la limite de ce que l’on peut dire aux journalistes. Les relations entre presse et médecine ont toujours été compliquées, et pas seulement en termes de santé mentale, la polémique sur Freud versus Prozac, la psychanalyse et l’autisme ou la neurobiologie le prouvent. Le journalisme intelligent est celui qui arrive à retracer avec un vocabulaire simple la complexité d’une situation.

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 50 min
a créé un nouveau document
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 3 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 3 heures
a rejoint le réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 3 heures
vient de créer un nouveau réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document dans Secrétaire médicale - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 5 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
 
il y a 5 mois
 
il y a 5 mois
a mis à jour le réseau DEPARTEMENT DE LA MEUSE
 
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux