Se connecter
Chargement ...

JAPON. Les enfants du tsunami ont besoin de soins psychologiques

Publié le
Lundi 27 Janvier 2014 à 12:08

25,9% des enfants de trois et cinq ans contrôlés souffrent de troubles comportementaux ou de symptômes divers dont des vertiges, des nausées et des maux de tête.

Un enfant dans les décombres du Tsunami SipaUn enfant dans les décombres du Tsunami Sipa
PARTAGER

Un quart des jeunes enfants affectés par le tsunami dans le nord-est du Japon en mars 2011 ont besoin de soins psychologiques, selon un rapport qui appelle à une prise en charge sans tarder.

Selon les auteurs de l'étude, 25,9% des enfants de trois et cinq ans contrôlés souffrent de troubles comportementaux (allant jusqu'à des accès de violence ou une forme de claustration), ou de symptômes divers dont des vertiges, des nausées et des maux de tête.

Cette proportion, observée en étudiant de septembre 2012 à juin 2013 178 enfants des trois préfectures les plus touchées par le tsunami, est près de trois fois supérieure à celle constatée dans d'autres régions non affectées par la catastrophe du 11 mars 2011, selon l'équipe de chercheurs conduite par le professeur Shigeo Kure de l'Université du Tohoku.

Interrogé par l'AFP, lui-même se dit "surpris par le pourcentage atteint, qu'il n'escomptait pas si élevé".

Marqués par la perte d'amis ou la disparition de leur maison

Pour cette étude, la méthode retenue a été celle du contrôle du comportement des enfants (Child Behaviour Check List - CBCL), qui est reconnue internationalement, de façon à permettre les comparaisons, mais le mode précis de sélection des sujets n'a pas été détaillé.

Selon cette enquête commandée par le ministère de la Santé, les enfants victimes de ces perturbations psychologiques ont souvent été marqués par la perte d'amis ou la disparition de leur maison, ou encore par la vision du mur d'eau qui s'est abattu sur les villes du littoral. Certains ont aussi été séparés de leurs parents.

Ces enfants, s'ils ne reçoivent pas des soins appropriés dès à présent, pourraient rencontrer des problèmes bien pires ultérieurement dans leur développement et leurs facultés d'apprentissage, avertit le rapport.

Les 178 enfants concernés, dont les parents ont accepté qu'ils participent à cette étude, vont continuer d'être suivis tous les ans durant une décennie.

Plus de 18.000 personnes sont mortes emportées par la gigantesque vague qui a déferlé sur les côtes du nord-est de l'archipel le 11 mars 2011 après un très violent séisme de magnitude 9 au large.

Peu de spécialistes de la petite enfance 

Jusqu'à présent, beaucoup d'études se sont intéressées aux conséquences de ce tsunami sur les adultes, mais rares sont celles qui dressent un panorama pour des petits enfants.

"C'est la première qui révèle la situation sous forme de données", a souligné dans le journal Mainichi Shimbun Makiko Okuyama, du Centre national de la santé et du développement des enfants. Toutefois, ce médecin qui a participé à l'étude s'inquiète du fait que l'enquête ait eu lieu un an et demi après le drame, "alors qu'il est connu que les enfants victimes d'une catastrophe naturelle ont besoin d'être pris en charge".

"Un soutien psychologique intensif doit être apporté immédiatement après aux enfants qui ont subi ce genre de traumatisme", a renchéri son collègue Takeo Fujiwara.

"J'imagine que de nombreux enfants semblent mener une vie normale, mais ont parfois des comportements qui nécessiteraient un suivi médical", souligne aussi le professeur Kure.

La situation apparaît cependant d'autant plus difficile que la région sinistrée manque cruellement de spécialistes de la petite enfance, y compris dans la principale ville, Sendai, où vivent plus d'un million de personnes.

C'est dans cette cité de la préfecture de Miyagi, l'une des plus meurtries par le drame, qu'a été présentée dimanche cette étude lors de conférences sur les suites de la catastrophe du 11 mars, également à l'origine d'un accident nucléaire sans précédent à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 8 heures
a publié un nouveau lien : Chirurgie du nez en Tunisie dans Tanit Esthetique
 
il y a 8 heures
 
il y a 8 heures
a publié un nouveau lien : Rhinoplastie Tunisie dans Tanit Esthetique
 
il y a 8 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a rejoint le réseau Mairie d'Angervilliers
 
il y a 10 heures
vient de créer un nouveau réseau Mairie d'Angervilliers
 
il y a 11 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau FHF
 
a rejoint le réseau EXPERIS EXECUTIVE
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a mis à jour un document
 
 
a créé un nouveau document
 
a mis à jour le réseau Mairie de Saint-Amour
 
a créé un nouveau document
 
a mis à jour un document
 
vient de créer un nouveau réseau CABINET du Dr MIREN SACAU-DE REZOLA
 
il y a 5 mois
a mis à jour le réseau EHPAD DUCELIA de CASTELLANE
 
  • 1/1

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux