Se connecter
Chargement ...

Un homme à deux pénis, c'est possible : une malformation rarissime et souvent grave

Publié le
Vendredi 10 Janvier 2014 à 14:52

Publié le 10-01-2014 à 11h19 - Modifié le 10-01-2014 à 12h50


Je réagis | 1905 lu

Temps de lecture Temps de lecture : 3 minutes

Avatar de Ronald Virag

Par Ronald Virag
Chirurgien et sexologue
 

LE PLUS. "Double Dick Dude" ou "le gars aux deux bites". C'est ainsi que se fait appeler un internaute, qui a assuré être né avec deux pénis sur le réseau social Reddit, photos à l'appui. Un tel cas est-il possible ? Quelles en sont les conséquences médicales ? Décryptage du chirurgien et sexologue Ronald Virag, auteur d'"Érection mode d’emploi" (Éditions Clément) et "Le Sexe de l’Homme" (Albin Michel).

Édité par Rozenn Le Carboulec  Auteur parrainé par Helene Sergent

Partager sur Facebook
17
Partager sur Twitter
19
Partager sur Google+
0
Réagir
0

Comment s'organise la cohabitation entre les deux pénis de "Double Dick Dude" ? (Kyknoord sur Flickr) 

 

Autrefois, le peuple se précipitait au cirque ou dans les foires pour voir la femme à barbe ou d’autres monstruosités anatomiques (rappelons-nous "Elephant Man")Aujourd’hui c’est la toile qui nous les montre.

 

Tel est comme il se nomme "Double Dick Dude""le gars aux deux bites" qui a posté sur Reddit deux photos (NSFW) montrant à l’évidence un cas de duplication pénienne, une malformation rarissime surtout quand elle est complètement isolée comme cela semble être le cas et parvenue jusqu’à l’âge adulte.

 

Un cas véritablement exceptionnel

 

De fait, les deux pénis paraissent pratiquement de même dimension, ils urinent et éjaculent simultanément. Même si pour uriner debout ce n’est pas très aisé, le porteur de l’anomalie se réjouit de son état et livre aux internautes force détails sur ses possibilités sexuelles bien évidemment doubles et doublement attrayantes puisqu’il se dit bisexuel.

 

Certains commentaires paraissent d’ailleurs plutôt de l’ordre du fantasme que du réel car la cinétique du pénis double fortement divergente doit rendre l’utilisation simultanée des deux organes un tant soit peu difficile. Il rapporte également qu’enfant, sa mère l’a montré à un médecin qui en a appelé cinq autres… tant il avait été surpris. Depuis, il n’a jamais plus consulté.

 

À l’évidence, et en sortant de l’anecdote on est devant un cas véritablement exceptionnel dans une pathologie déjà rarissime. La littérature médicale comptabilise une centaine de cas tous décrits beaucoup plus tôt dans la vie, chez les nouveaux nés le plus souvent et jusqu’à la puberté. La malformation a été décrite pour la première fois en 1609 par un dénommé Wecker à Bologne (Italie).

 

Quand on recense toutes les anomalies congénitales possibles, la duplication du pénis ne survient qu’une fois toutes les 5.500.000 naissances.

 

La nécessité d'une intervention chirurgicale

 

La caractéristique essentielle à laquelle semble échapper notre "Double Dick Dude" est que la malformation pénienne s’associe à d’autres malformations de la région : imperforation anale, vessie extériorisée à la naissance ou d’autres anomalies intestinales. Il existe presqu’autant de variétés de l’anomalie que de cas. Au mieux, la malformation est limitée à une duplicité du seul gland, dans d’autres cas ce sont deux hémipénis avec chacun un seul corps érectile, ou bien un pénis normal flanqué d’un micropénis.

 

Enfin, la malformation à son maximum est complète avec deux pénis complet et deux urètres reliés à un appareil urinaire normal ou lui-même en but à des anomalies dont il faudra faire le bilan.

 

Qu’en est-il des testicules et du sac (le scrotum) qui les contient ? Généralement les testicules sont normaux avec un seul scrotum, comme c’est le cas pour notre vedette du net. Parfois, le scrotum est lui aussi dédoublé. L’intervention chirurgicale est la règle pour rétablir une anatomie la plus normale possible et éviter les conséquences psychologiques qu’engendrent le plus souvent de telles malformations qui, rappelons le, sont le plus souvent associées à d’autres au niveau du rectum et ou de la vessie. Et c’est donc très précocement dans la vie que l’on interviendra. C’est bien sûr une chirurgie extrêmement délicate qui bénéficie d’une bien meilleure préparation grâce aux possibilités sans cesse plus grandes de l’imagerie médicale.

 

Certes le cas de "Double Dick Dude" peut faire poser la question de la nécessité de l’ablation de l’un des deux pénis alors même que les deux organes fonctionnent et, semble t-il, ne posent aucun problème, bien au contraire, à leur propriétaire. Joker...  le cas est trop rare pour être érigé ni en exemple ni en conduite à tenir. Si vous aviez l’insigne malchance d’avoir un enfant porteur d’une telle anomalie, faites le opérer sans hésiter.

 

Les serpents sont aussi pourvus de double pénis 

 

Au-delà, quelle est l’origine de telles malformations ? Sans doute pas génétique puisque le caryotype, quand il a été étudié, s’est trouvé normal sauf dans un cas. L’anomalie se développerait entre la troisième et la sixième semaine de la gestation suite à une séparation anormale de l’ébauche génitale pour des raisons encore inconnues.

 

Les chercheurs qui ont décrit le cas avec anomalie génétique suggèrent la possibilité de déficits de certains gènes dits "homeobox"qui auraient pour fonction de contrôler la différenciation sexuelle. D’autres évoquent une aberration, comme un clin d’œil tardif à l’évolution. En effet, certains de nos ancêtres reptiliens, serpents et lézards sont pourvus d’un double pénis. C’est également le cas de nombreux arthropodes.

 

On peut alors se poser la question de savoir si, finalement, n’en déplaise à "Double Dick Dude", le double pénis n’était pas une fausse bonne idée de l’évolution.

 

Cela devait être très angoissant pour nos ancêtres lointains de savoir lequel de leurs deux organes ils devaient utiliser pour copuler. Ainsi, le perce oreille, pourvu lui aussi à l’origine de deux pénis, a fini par en perdre un, le gauche dont au fur et à mesure de l’évolution il ne se servait plus[1] 

 

Allons, fantasmes mis de côté, n’envions pas trop "le gars aux deux bites". La vie de cet organe capricieux qu’est le pénis n’est pas toujours évidente et nombre d’hommes renâcleraient à avoir à en gérer deux.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH de Voiron
 
 
vient de créer un nouveau réseau COMMUNE DE MESQUER-QUIMIAC
 
 
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE LE VAUDOUE
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux