Se connecter
Chargement ...

Entretien avec Jules Hoffmann.

Publié le
Lundi 19 Mai 2014 à 09:53
Télécharger

Entretien avec Jules Hoffmann, Prix Nobel de Médecine, Professeur à la faculté de Strabsourg.

 

Est ce que vous pourriez s’il vous plaît nous détailler brièvement votre parcours ?

Je voulais faire de la recherche, mais au Luxembourg dans les années 60 il n’existait aucune structure de recherche ni aucune université. C’est pour cela que je suis allé à Strasbourg faire des études de sciences naturelles. Ensuite, j’ai présenté à Luxembourg ce qu’on appellait «l’examen du doctorat» qui était en fait l’équivalent d’un master actuel. De 1964 à 1969, j’ai fait ma thèse au CNRS. Je suis parti en 1972 en à Marburg en Allemagne, pour une étude sur les hormones stéroïdes d’insectes, dans le laboratoire du Pr Karslon. Je suis retourné à Strasbourg où j’ai succédé à mon patron, le Pr Pierre Joly, à la tête du laboratoire lorsqu’il est parti à la retraite en 1978. Je suis resté au CNRS jusqu’au stade ultime, à 68 ans, lorsque j’ai moi-même pris ma retraite. Je suis désormais directeur de recherche émérite du CNRS et professeur conventionné à l’université de Strasbourg .

 

Quel genre d’étudiant étiez-vous ?

J’étais souriant (rires), j’avais beaucoup de copains et de copines ! En tout cas mes études marchaient très bien, j’étais un étudiant très sérieux. Ecoutez, j’ai grandi juste après la deuxième guerre mondiale, qui a été un choc terrible dans les familles. L’Eglise avait repris énormément d’influence comme toujours dans ce genre de situations. Il fallait reprendre le dessus, j’étais donc très sérieux, mais également passionné par toutes ces choses là. Je m’intéressais beaucoup à l’Histoire ancienne, et particulièrement à la Grèce antique. A cette époque, je n’aurais jamais pensé être élu un jour au fauteuil de Madame de Romilly à l’Académie française [Jacqueline de Romilly est connue sur le plan international pour ses travaux sur la civilisation et la langue de la Grèce antique] J’étais donc un étudiant sérieux et travailleur, mais vous l’êtes tout autant. Tous les étudiants de la promotion que j’ai vue tout à l’heure sont extrêmement travailleurs, je ne pense pas qu’on puisse travailler plus !

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CHI DE CORTE
 
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux