Se connecter
Chargement ...

La réadaptation trop souvent négligée après un infarctus

Publié le
Mardi 11 Février 2014 à 12:59

Les patients les plus âgés, ceux habitant le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie, ainsi que les femmes bénéficient moins souvent de ces soins de réadaptation.

Alors que les Français demandent - à juste titre - à bénéficier des techniques de soins les plus avancées et performantes lorsqu'ils sont victimes d'un infarctus du myocarde, ils vont ensuite trop peu souvent dans un service de soins de suite et réadaptation cardiaque. C'est ce que démontre une étude menée par Christine de Peretti de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et ses collègues, publiée mardi dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Et pourtant, les traitements dits "de prévention secondaire" sont essentiels pour améliorer la qualité et la quantité de vie après un tel accident.

Les infarctus du myocarde sont fréquents et graves, mais leur pronostic a été fortement amélioré au cours des dernières décennies par les progrès thérapeutiques. Ce qui n'exclut pas le risque de complications cardiaques, de récidives de syndrome coronaire aigu et d'une mortalité substantielle. "Si la phase aiguë d'un infarctus relève d'une prise en charge en urgence dans une unité de soins intensifs cardiologiques, les traitements dits "de prévention secondaire", prescrits à la sortie du patient, sont essentiels pour améliorer le pronostic et réduire le risque de récurrence, d'aggravation ou de complication", rappellent les auteurs de ce travail.

Inégalités

Or aucune étude sur les patients en soins de suite et réadaptation post-infarctus n'avait été réalisée au niveau national jusqu'à présent. Les chercheurs ont donc analysé les données des victimes d'infarctus hospitalisées au premier semestre 2011. Résultat : dans les suites d'un tel accident, environ un tiers des patients seulement ont été hospitalisés dans un service de soins de suite et réadaptation. Toutefois, ils n'étaient que 22,7 % à l'être pour réadaptation cardiaque. Les autres 10 % étaient présents pour une autre finalité.

Les auteurs ont identifié plusieurs facteurs d'inégalité dans la possibilité de bénéficier d'une réadaptation cardiaque. Le premier est l'âge. Les chances de profiter de tels soins vont de 40,6 % pour les patients de 18 à 45 ans à 2,3 % seulement pour les plus de 85 ans. Ainsi, alors que plus du tiers (36,6 %) des victimes d'infarctus ont plus de 75 ans, ces patients âgés ne représentent que 11,7 % des malades bénéficiant d'une réadaptation cardiaque.

Les hommes mieux suivis

Le deuxième facteur est le sexe. En première analyse, 26,9 % des hommes bénéficient d'une réadaptation cardiaque contre seulement 13,5 % des femmes. Toutefois, après standardisation sur l'âge, la différence s'amenuise : 23,9 % contre 18,8 %. Mais il y a plus de femmes et plus de patients âgés chez les patients en post-infarctus hospitalisés en soins de suite et réadaptation pour une raison autre qu'une réadaptation cardiaque.

Enfin, la proportion de patients qui vont en réadaptation cardiaque est plus élevée pour ceux qui ont été hospitalisés dans un CHU ou CHR (28,3 %) et dans une unité de soins intensifs, réanimation ou surveillance continue (25,1 %) que pour les autres. Il existe aussi de grandes disparités régionales. Les régions ayant les taux les plus faibles (moins de 18 % des infarctus bénéficiant d'une réadaptation cardiaque) sont le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, Champagne-Ardenne, les Pays-de-la-Loire, l'Auvergne, Midi-Pyrénées et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Les régions ayant les taux les plus élevés (plus de 27 %) étaient le Centre, la Bourgogne, la Franche-Comté, la Lorraine et l'Alsace.

Article de Anne Jeanblanc publié dans Le Point du 05/02/2014

Pour plus d'informations:http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/video-la-readaptation-trop-souvent-negligee-apres-un-infarctus-05-02-2014-1788257_57.php

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 1 heure
a créé un nouvel album : LOGO - Ugecam Alsace dans UGECAM Alsace
 
il y a 1 heure
a rejoint le réseau UGECAM Alsace
 
il y a 10 heures
a rejoint le réseau CH DE SAINT-BRIEUC
 
il y a 10 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a rejoint le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 10 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document
 
il y a 11 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document dans Ingénieur informatique - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 21 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 21 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
a mis à jour un document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux