Se connecter
Chargement ...

INAUGURATION CHIRURGIE ROBOTIQUE - L’AP-HM S’ÉQUIPE DU ROBOT CHIRURGICAL «DA VINCI» SI HD HÔPITAL NORD - HALL PAVILLON DE L’ETOILE

Publié le
Mardi 24 Juin 2014 à 13:16

 5 juin 2013

 

Communiqué de presse

 

 

 

 

 

 

 

L’AP-HM vient de s’équiper, grâce au soutien du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, du robot de dernière génération «Da Vinci» Si HD ®. Avec l’acquisition de cet équipement, l’AP-HM poursuit son engagement dans une politique d’innovation dynamique pour offrir une médecine de pointe accessible au plus grand nombre. Cette technique est recommandée pour des indications médicales précises et toutes les interventions chirurgicales n’ont pas pour vocation à être réalisées par robotique. Les techniques coelioscopiques et traditionnelles gardant pour certaines pathologies toutes leur place et leur efficacité.

Plusieurs disciplines utiliseront le robot chirurgical :

Comparée à la coelioscopie, la chirurgie robot assistée est une technique de « chirurgie mini invasive » plus sécurisée. Le robot chirurgical, «Da Vinci» Si HD ® installé dans le bloc central de l’hôpital Nord est mis à la disposition de tous les chirurgiens de l’AP-HM (Nord, Conception, Timone) qui viendront opérer les patients à l’aide de cet outil.

Couramment utilisé en urologie et en gynécologie, le robot verra, au sein de l’AP-HM, ses indications développées également en ORL et chirurgie cervico-faciale (exérèse par voie transorale de certains cancers), urologie (chirurgie de la prostate, du rein et de la vessie), gynécologie (chirurgie des cancers de l’utérus, chirurgie de l’endométriose), chirurgie vasculaire (chirurgie complexe de l’aorte), chirurgie thoracique (chirurgie du thymus), chirurgie digestive (chirurgie colique, chirurgie du cancer rectal), chirurgie endocrinienne (thyroide surénales) et chirurgie de l'obésité.

L’installation de ce robot à l’hôpital Nord se veut la première phase d’un programme de chirurgie robotique multidisciplinaire ambitieux voulu par l’AP-HM. Ce programme pourrait comprendre à terme un deuxième robot pour les sites centres et « un robot école » destiné à l’enseignement installé au Centre d’Enseignement et de Recherche Chirurgicale (CERC) à la Faculté de Médecine.

 

Enseignement :

L’AP-HM avec ce projet complet proposera, dans le cadre de sa mission universitaire, des programmes d’apprentissage en chirurgie robotique. Il seront destinés aux chirurgiens souhaitant se former à la robotique et aux étudiants chirurgiens qui pourrons acquérir cette compétence dés leur formation initiale.

Aucune majoration tarifaire :

L’acquisition de ce matériel par l’AP-HM permettra à de nombreux patients du département et de toute la région d’accéder à cette technologie innovante sans aucune majoration tarifaire ni dépassement d’honoraires.

Coût de l’équipement :

2,3 millions d’€ avec une participation financière du Conseil Général 13 de 1,6 Millions d’€.

Réaliser des interventions complexes par de petites incisions

Grâce à l’assistance robotique, le patient peut bénéficier d’un progrès technologique dans le domaine de la chirurgie mini-invasive appliqué aux pathologies complexes. En effet le «Da Vinci» Si HD ® est un système qui combine à la fois une visualisation Haute Définition en 3D, un contrôle des instruments et une précision inégalée durant l'intervention. Il permet de pratiquer des incisions et des sutures, beaucoup plus précises et de ce fait mois traumatisantes.

Cependant cette technique est recommandée pour des indications médicales précises et toutes les interventions chirurgicales n’ont pas pour vocation à être réalisées par robotique. Les techniques coelioscopiques et traditionnelles gardant pour certaines pathologies toutes leur place et leur efficacité.

Patients et praticiens, tous gagnants .

Pour le patient, le recours à une intervention chirurgicale à l’aide de la plate-forme robotisée réduit :

• les risques de séquelles et les traumatismes

• les douleurs post opératoire

• les risques d'infections

• la durée d'hospitalisation et un retour plus rapide à une activité normale

• de façon significative des cicatrices Pour le chirurgien

• précision du geste inégalée

• vision en trois dimensions

• une meilleure ergonomie de travail : le chirurgien travaille assis

• réduction de la fatigue du chirurgien lors d’une intervention

• un outil pédagogique moderne

 

Performances, confort, précision, sécurité :

Le patient sous anesthésie est entouré d’un système de bras que le chirurgien manipule depuis une console située à proximité du patient. Celle-ci permet de visualiser le champ opératoire en 3 dimensions grâce à une caméra binoculaire. Le système permet une rotation des bras à 540° permettant des gestes d’une grande précision.

Avec la console, le chirurgien possède le contrôle de toute l’intervention. Il active la caméra, dirige les instruments, règle la netteté…

Le «Da Vinci» Si HD ® optimise la précision de l'intervention grâce à trois atouts de pointe :

• La manipulation intuitive garantit un alignement parfait des yeux et des mains ainsi que de l'extrémité des instruments, facilitant la reproduction des gestes par le chirurgien.

• La vision en 3D en HD (haute définition) permet d'agrandir jusque 10 fois l'image offrant au chirurgien une vue en profondeur inégalée du champ opératoire.

• L'instrumentalisation ultra précise reproduisant les mouvements du poignet humain, offrant une dextérité naturelle ainsi qu'un éventail de gestes bien supérieur à ceux que pourrait accomplir la main humaine seule.

 

Comment fonctionne le robot chirurgical :

Le système «Da Vinci» Si HD ® est une plate-forme chirurgicale robotisée et sophistiquée qui se compose de deux éléments :

• une console ergonomique pour le chirurgien,

• un chariot côté patient, équipé de quatre bras robotisés interactifs, d’un système de vision haute performance et d’instruments EndoWrist brevetés.

Une intervention chirurgicale avec le robot «Da Vinci» Si HD ®

Comme toute autre intervention chirurgicale, l’utilisation du robot chirurgical «Da Vinci» Si HD ® nécessite la présence d’au moins deux professionnels :

• le chirurgien qui opère en position assise depuis la console ergonomique, située à quelques pas seulement du patient, 

• l’assistant du chirurgien qui se trouve aux côtés du patient durant l’intervention et aide le chirurgien dans ses opérations.

La console ergonomique du chirurgien :

Confortablement installé derrière la console ergonomique, le chirurgien dispose d’une vision en trois dimensions (3D) du champ opératoire, avec fonction d’agrandissement haute performance. Pour opérer, il lui suffit de manipuler les manettes de la console.

Le système «Da Vinci» Si HD ® répond aux ordres du chirurgien en temps réel. Il met à l’échelle, filtre et convertit les mouvements des mains, poignets et doigts du chirurgien, en mouvements précis d’instruments miniatures introduits dans le corps du patient. Les possibles tremblements du chirurgien peuvent être également réduits par le robot chirurgical pour optimiser le contrôle de ses mouvements.

 

Le robot chirurgical en quelques chiffres

En 2005, à peine 400 hôpitaux étaient équipés dans le monde.

• Aujourd’hui : 2710 systèmes installés

• 1957 aux USA

• 430 en Europe

• 323 dans le reste du monde

• 64 France

Été 2011 : le pallier de 1 million d’interventions chirurgicales par assistance robotique dans le monde a été franchi.

En Outre-Atlantique, 8 prostatectomies sur 10 sont réalisées avec l’aide du robot.

En 2010, plus de 100 000 hystérectomies ont été effectuées à l’aide du robot aux Etats-Unis (alors que le robot était inconnu 5 ans plus tôt).

Activités prévisionnelles à l’AP-HM :

• nombre d’interventions prévues par ans : 150 la première année puis 250.

• une diminution de 30% de Durée Moyenne de Séjour.

• près de 20% des patients pourraient être concernés par une chirurgie robotique.

 

Santé Publique, le Conseil général un soutien fort pour l’AP-HM

La santé est une préoccupation forte des habitants des Bouches-du-Rhône. Elle est au coeur des problématiques actuelles et à venir liées à l’allongement de la vie et à ses répercussions sur le système de santé, sur les politiques sociales et celles de l'habitat, dans lesquelles le Conseil Général est particulièrement impliqué.

La santé est aussi au coeur des préoccupations du Conseil Général parce que ce département :

• connaît de fortes spécificités géographiques, démographiques, socio-économiques et environnementales qui sont porteuses d’autant de disparités économiques et sociales ; • dispose d’une densité hospitalière, universitaire et de recherche fondamentale qui, par son poids et sa qualité, déborde largement de ses frontières régionales, souvent nationales et internationales.

C’est sur ce large constat que le Conseil général a déterminé son implication en matière de santé publique.

Un partenariat de longue date avec l’AP-HM pour l’équipement de pointe

Depuis 1998 et le vote d’une subvention pour l’achat d’un appareillage vidéo dans le cadre de l’unité d’epileptologie, à la subvention voté en 2012 pour l’acquisition du robot de chirurgie pour l’hôpital Nord, la collectivité a toujours soutenu les projets d’équipements des hôpitaux de Marseille En 13 ans le conseil général à participé à 50 projets, aidant à la modernisation de l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille, pour un montant de plus 21 500 000 euros. Une politique volontariste L’intervention du Département dans le domaine de la santé va bien au-delà de ses strictes compétences réglementaires :

L’accès aux droits et aux soins :

Malgré des avancées importantes comme la CMU, les inégalités d’accès aux soins existent toujours ; les déterminants sociaux de la santé restent en premier plan et les actions de prévention essentielles. Ici, aussi, le Conseil Général est l’opérateur principal sur le terrain en matière d’action médico-sociale, dans l’accueil et l’orientation des personnes en difficultés (précarité, exclusion) et l’animation du dispositif d’insertion (RSA).

La prévention, le dépistage, le suivi :

Il convient en outre, de rappeler que le Conseil Général dispose de structures intervenant directement dans le champ de la santé :

- Services de santé de la Protection Maternelle et Infantile,

- Centres de vaccinations,

- Centres de dépistages anonymes et gratuits

- Centre de lutte contre la tuberculose

- Centres médico-psycho-pédagogiques

- Laboratoire d’analyses biologiques dédié à la santé et à l’environnement

Une aide à l’expertise

Enfin la création du Conseil Départemental de Santé Publique a marqué un pas déterminant dans cet engagement avec deux idées fortes :

- Améliorer le niveau de santé publique dans le département ;

- Améliorer l’accès aux soins de tous qu’elle que soit leur condition sociale et où qu’ils se trouvent dans le département.

S’inscrire dans une logique de santé solidaire, c’est aussi aider financièrement à l’équipement des établissements hospitaliers en matière de technologie de pointe.

Tout d’abord dans des domaines en lien direct avec ses missions règlementaires de santé publique :

comme la périnatalité, les femmes, les enfants. Ensuite, dans les pathologies graves qui touchent le plus grand nombre, c’est notamment le cas avec la cancérologie et la cardiologie.

L’axe majeur d’intervention du Conseil Général reste toutefois celui de la cancérologie, un domaine en pleine évolution technologique. Le Conseil général participe à la lutte contre le cancer avec plus d’un million d’euros annuels pérenne en particulier pour le dépistage du cancer du sein et du colon mis en oeuvre par l’association Arcades. Il s’est par ailleurs engagé depuis plus de 10 ans maintenant dans un programme d’aide à la rénovation des équipements, notamment ceux de radiothérapie par le soutien au développement de l’Institut Paoli Calmettes (24 M€).

Pour mettre en oeuvre cette politique l’Assemblée départementale a investi en 10 ans près de 50 M € dans le secteur de la santé publique.

 

 

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 4 heures
a mis à jour un document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 6 heures
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
 
 
il y a 6 heures
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
il y a 8 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 11 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux