Se connecter
Chargement ...

RENDEZ-VOUS AU JARDIN DÉCOUVERTE DU JARDIN D’HOSPITALITÉ DE L’HÔPITAL SALVATOR

Publié le
Mardi 24 Juin 2014 à 12:53

1er Juin 2013

 

 

Communiqué de presse

 

 

Le Samedi 1er Juin 2013

Hôpital Salvator

249 Boulevard de Sainte-Marguerite - 13009 Marseille

Dans le cadre de l’édition nationale « Rendez-vous au jardin », mise en place par le ministère de la Culture, l’hôpital Salvator ouvre les portes de son « jardin d’hospitalité » pour la première fois le samedi 1er juin de 12h30 à 18h30.

Le grand public est invité à découvrir ce parc d’exception. Au programme : pique-nique sous les arbres, visites guidées, ateliers de sensibilisation à la biodiversité, fanfare, espaces ludiques et détente …

Sollicité par Marseille Provence 2013 et l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, le célèbre paysagiste Gilles Clément a proposé de réaliser un « jardin d’hospitalité » dans ce parc de 7 hectares dont l’aménagement s’achèvera au printemps 2014.

Cette année, le « Rendez-vous au jardin » est à l’image de ce mouvement de renouveau : le potager « mandala  » de 800 m² accueille déjà les adolescents hospitalisés dans le cadre d’activités de jardinage. Des évènements culturels  (projections cinéma, concerts, spectacles, etc.) ouverts à tous prendront également place dans le théâtre de verdure et la cour prochainement.

Le jardin d’hospitalité participe au projet, initié par le Professeur Marcel Rufo, de l’Espace Méditerranéen de l’Adolescence (EMA) qui a pris place dans le bâtiment historique de l’Hôpital Salvator en 2010. Les soins culturels sont au coeur du projet de l’EMA. Ils participent à stimuler la créativité des adolescents hospitalisés, à respecter leur imaginaire et à favoriser les retrouvailles avec le jeu.

S’inscrivant dans une démarche d’éducation à l’environnement, le jardin d’hospitalité offre de nouvelles perspectives d’activités culturelles ouvertes sur le monde extérieur.

Le jardin d’hospitalité est une réalisation de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille dans le cadre de Santé e(s)t Culture(s) et fait partie du programme des Ateliers de l’EuroMéditerranée de Marseille Provence 2013.

Ce projet reçoit le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, de la Ville de Marseille, de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et de la Fondation Banque Populaire Provençale et Corse, en partenariat avec Lions Marseille Solidarité et Unis Cité Méditerranée.

Du 26 au 31 mai, du mobilier de jardin sera confectionné avec du matériel de récupération par les paysagistes du collectif Eskis, dirigé par Guillaume Morlans.

 

Contact Presse :

Caroline PERAGUT, Attachée de communication, Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille

Tel : 04.91.38.20.22

[email protected]

 

LE JARDIN D’HOSPITALITÉ DE L’HÔPITAL SALVATOR :

Le jardin de Salvator est le dernier espace végétal d’importance de toute l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille. Il est le prolongement de la qualité patrimoniale du bâtiment ; il en est son écrin. Malgré le peu d’entretien dont il a fait l’objet ces dernières années, le bâtiment lui-même ayant été en déshérence, il présente un très beau potentiel de réhabilitation. Tout comme l’adolescence, le jardin est une friche, riche de

son devenir et en attente que l’on prenne soin de lui.

Le projet de réhabilitation du jardin devra respecter les objectifs suivants :

• Symboliser les valeurs hospitalières du prendre soin

• Respecter l’harmonie d’ensemble de l’héritage patrimonial

• Offrir des espaces différenciés pour les usages des divers publics

• Etre un lieu de médiations et d’échanges entre ces publics.

Les publics concernés par ce jardin sont par ordre de priorité :

• Les adolescents pris en charge par EMA

• Les enfants pris en charge par le pôle de pédopsychiatrie

• Les adultes et personnes âgées en soin dans les pôles médicaux des hôpitaux sud (soins de suite et de réadaptation, psychiatrie, nutrition, médecine gériatrique)

• Les personnels

• Les visiteurs et les riverains Pour les adolescents d’EMA, mais également pour les autres publics précités, le jardin doit être conçu comme un deuxième volet de l’espace culturel pouvant accueillir :

• Des activités corporelles de plein air (sports, tai chi chuan, etc.)

• Des activités artistiques (musique, sculptures végétales, création de cabanes, théâtre, danse, etc.)

• Des activités éducatives sur le thème de la nature, de l’écologie et de la nourriture (jardin potager, jardin pédagogique des essences méditerranéennes, jardin des senteurs, etc.)

• Des représentations artistiques pour des publics mixtes internes et externes (concerts, théâtre de verdure, projection cinéma de plein air, installations sonores, lectures de poésie, etc.)

Les enjeux de création d’un jardin qui laisse toute sa place à l’imaginaire et à l’hospitalité sont :

• De proposer aux adolescents qui ont une propension à se sentir à l’étroit dans leur espace domestique et leur vie quotidienne, a fortiori dans le cadre hospitalier, un espace onirique et ludique dans lequel ils peuvent exercer leur créativité et leur curiosité en toute sécurité.

• De favoriser des usages communs d’un même espace de qualité par les usagers de pathologies et d’âges différents, leur famille, les personnels et favoriser ainsi le décloisonnement dans l’hôpital.

• De créer un espace de médiation grâce à un programme culturel entre les riverains, les visiteurs, les patients et des publics divers, contribuant ainsi à une inscription de l’hôpital dans la Ville.

• De proposer aux adolescents de redécouvrir le plaisir du prendre soin en jardinant, en les sensibilisant aux transformations, à la composition et à la sensorialité de l’univers du vivant.

• De les inscrire dans des activités collectives organisées autour du jardinage pouvant permettre de développer le lien intergénérationnel en proposant des activités communes et/ou complémentaires avec les personnes âgées.

Pour conclure, la restauration du jardin de Salvator c’est offrir un temps de respiration et de rêverie aux usagers de l’univers contraint et anxiogène de l’hôpital ; c’est offrir un souffle de liberté et un accès au vivant végétal aux adolescents enfermés dans leur corps et leur défiance ; c’est offrir une branche pour accueillir sans distinction des publics autour d’une oeuvre et d’une émotion partagée ; c’est transcrire dans la beauté du jardin la valeur suprême du prendre soin et de l’hospitalité de l’AP-HM.

L’Atelier de l’Euroméditerranée :

Marseille – Provence 2013 et l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille ont adopté le principe d’une coopération pour la phase de conception du jardin dans le cadre d’un Atelier de l’Euroméditerranée. Les partenaires se sont mis d’accord pour solliciter en première intention le paysagiste Gilles Clément, célèbre pour ses travaux théoriques (le jardin en mouvement, le tiers-paysage, le jardin planétaire) et ses réalisations (jardin du Domaine de Rayol, parc André Citroën, jardin du Musée du quai Branly etc.).

Gilles Clément :

Gilles Clément est né en 1943 à Argenton dans le département de la Creuse. Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, Gilles Clément enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure de Paysage à Versailles (ENSP).

Créateur de parcs et jardins, Gilles Clément conçoit des parcs et des jardins, des espaces publics ou privés.Ses premières réalisations datent de 1972. Il expérimente sur son propre terrain à partir de 1977 le jardin en mouvement. Il élabore de nombreux jardins dont le parc André Citroën à Paris (en collaboration), le jardin du domaine de Rayol. Mais aussi le parc Matisse à Lille, le parc oriental de Maulévrier, jardin de l’abbaye de Valloire, jardins du château de Blois. Plus récemment Il a aménagé en région parisienne : Jardins de l’Arche à la Défense et le jardin du Musée du Quai Branly.

Guillaume Morlans :

Guillaume Morlans est ingénieur horticole / paysagiste. Il est le collaborateur, paysagiste, de Gilles Clément qui assure la maîtrise d’oeuvre du projet jardin d’hospitalité. Il a créé l’agence de paysage ESKIS, spécialisée dans l’expertise environnementale et l’écologie urbaine. A travers ses divers projets et collaborations,

l’agence porte une vision prospective et engagée sur l’évolution de notre environnement et la place de la nature en ville. Parallèlement aux activités de ESKIS, Guillaume Morlans travaille depuis plusieurs années au sein du collectif d’architectes et de paysagistes COLOCO. Créé à Paris il y a une dizaine d’années, ce collectif intervient principalement sur les problématiques de la diversité urbaine, quelle soit biologique, sociale ou culturelle. 

Les étapes de travaux du jardin La maîtrise d’oeuvre du projet est assurée par Guillaume Morlans, paysagiste et collaborateur de Gilles Clément.

Il fera le suivi de chantier en lien avec la Direction des Travaux et des Services Tchniques de l’AP-HM. Depuis octobre dernier, les travaux suivants ont été engagés : cour de l’hôpital, graminés, démarrage des plantations pour les parties verger et potager.

© Pierre-Emmanuel Leydet

Le financement externe : les partenaires

Le jardin est entièrement financé par des contributions extérieures (notamment collectivités locales, MP2013 et partenaires privés).

Pour la partie Etude :

Marseille Provence 2013

Pour la partie Travaux :

Fondation Banque Populaire Provençale et Corse / Uniscité et Lions Club 

Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France (financement du verger)

Région PACA (financement de théâtre de verdure)

Ville de Marseille (financement en attente)

Les activités du jardin :

La pérennité du projet est envisagée dans la mise en oeuvre d’une collaboration avec l’association Naturoscope qui va assurer, en coordination avec l’AP-HM, l’animation et l’entretien du jardin de l’hôpital Salvator essentiellement pour la partie potagère. L’hôpital, les jardiniers, les services techniques, les services de soins sont associés à cette réflexion qui a également pour objectif l’ouverture de l’hôpital sur le quartier et ses habitants. L’association Naturoscope assurera également des ateliers jardinage à destination des patients et des personnels. 

D’autre part, une formation, assurée par Guillaume Morlans est organisée, fin 2012, à destination des jardiniers sur la thématique de « l’entretien écologique des jardins ».

Le chantier Participatif :

Du 6 au 16 novembre 2012, un premier chantier de plantation a commencé avec une équipe de 64 volontaires d’Unis Cité en service civique.

L’encadrement général des travaux a été assuré par Guillaume Morlans et les encadrants d’Uniscité.

Les volontaires ont été répartis dans des équipes de quatre personnes. Chaque équipe a été encadrée par un professionnel (paysagistes ou jardiniers de l’AP-HM).

Le programme de ce chantier participatif :

• Mise en place d’un verger de 40 arbres fruitiers

• Mise en place d’un potager partagé à destination des patients de l’hôpital

• Plantation de graminées autour de la nouvelle cour de l’hôpital

• Plantation d’arbres pour renouveler le boisement du parc

• Sensibilisation à la biodiversité et à la conservation de la faune et la flore par Gilles Clément

© Pierre-Emmanuel Leydet

Pour multiplier les actions de proximité et répondre au mieux aux problématiques régionales, la Fondation d’Entreprise Banque Populaire Provençale et Corse collabore avec des partenaires emblématiques.

Ainsi, cette Fondation participe pleinement à la dynamique économique, sociale et environnementale des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse et de la Corse en respectant les grands principes directeurs du développement durable.

Ces actions d’intérêt général s’inscrivent sur le long terme, régies par des conventions renouvelables, pour assurer un travail de fond sur des actions prioritaires.

Contact Presse : Agence Pegase

Tel : 04 96 206 208

[email protected]

www.fondation-bppc.org

UNE COOPERATION AMBITIEUSE :

Pour accomplir l’objet de son partenariat avec l’AP-HM, la Fondation Banque Populaire Provençale et Corse s’est rapprochée de l’association Lions Marseille Solidarité hébergée par la Fondation des Lions de France.

Pendant 3 ans, pour amplifier les dons, la Fondation Banque Populaire finance :

• des événements caritatifs organisés par Lions Marseille Solidarité. Ainsi, les frais fixes sont assumés par la Fondation Banque Populaire et 100% des dons sont versés à l’APHM pour contribuer à la rénovation du Jardin d’Hospitalité, au mieux être des adolescents malades.

• un site internet de don parrainé par le Pr Marcel RUFO.

• un appel aux dons dans My Major Company.

Lors de chaque don, la Fondation des Lions de France délivre un reçu fiscal (pour des particuliers, déduction de 66% du don - dans le cadre de l’ISF, déduction de 75 % du don).

 

Nous comptons sur vous pour diffuser largement l’adresse du site.

www.jardin-hospitalité-don.org

Au nom de leur devise «Etre présents dans la cité et servir», tous les Clubs Lions de Marseille se sont mobilisés. Près de 300 Lions agissent pour «aider les jeunes» à devenir, s’accomplir, s’affirmer, un des axes majeurs de leur démarche.

Le caractère innovant associant le processus thérapeutique aux soins «culturels», la possibilité de créer un espace de médiation entre les jeunes patients et les visiteurs, la création d’un lien intergénérationnel... les a enthousiasmés.

Pour fédérer tous les Clubs, a été créée l’association Lions Marseille Solidarité, hébergée par la Fondation des Lions de France.

 

Contact : Laurence MERCADAL

Tel : O6.19.76.50 .04

www.lions103se.org

Dans le cadre du Projet d’Etablissement, les chantiers mis en oeuvre par l’AP-HM sont tournés vers :

La qualité de l’accueil et de la prise en charge des malades,

La sécurité et l’efficience des soins médicaux,

Le développement de la recherche et de l’innovation.

La culture joue un rôle actif dans ces démarches. Elle pose autrement et de manière opportune, notamment à travers la création contemporaine, la question de l’innovation et de l’ouverture de l’institution en faveur de ces objectifs.

La preuve en est l’engagement de l’Etat dans les politiques publiques de soutien au développement des actions culturelles et artistiques à l’hôpital depuis plus d’une décennie. Une première convention entre les ministères de la Culture et le secrétariat d’Etat à la santé signée en 2009 ouvrait en effet une voie pionnière.

Une deuxième convention interministérielle signée en mai 2010 confirme, consolide, élargit les ambitions et le périmètre du programme national «Culture et Santé» en s’appuyant sur plus de 10 années d’expériences et de bilans.

Ces accords au niveau de l’Etat sont relayés dans 19 Régions par des conventions entre les ARS et les DRAC qui assurent la transmission avec les équipements sanitaires et culturels de leur territoire. Un tel relais ne serait pas possible si les initiatives en la matière n’avaient pas fait leurs preuves tant du côté des attentes de la Santé centrées sur l’amélioration de la prise en charge des usagers que du côté des objectifs de la Culture relatifs à l’accès pour tous aux oeuvres de l’esprit et de la création.

Le projet culturel est un des axes forts de l’implication de l’AP-HM dans son territoire qui l’engage comme acteur majeur de la Capitale européenne de la Culture en 2013 car le talent et la notoriété d’un territoire ne peuvent pas faire l’économie de leurs hôpitaux.

Une initiative culturelle au coeur de l’hôpital :

Santé e(s)t culture(s), le volet culturel du Projet d’Etablissement de l’AP-HM 2010-2014, poursuit trois objectifs complémentaires. Le premier qui est au coeur de la mission hospitalière consiste à contribuer à la dignité et à l’intégrité des personnes hospitalisées. Le deuxième accorde une importance particulière à la qualité du cadre de vie des malades et des personnels. Enfin, le troisième promeut une approche de la santé ouverte sur toutes les cultures.

Les modalités d’action consistent à accueillir des artistes au coeur des lieux de soins, susceptibles d’impliquer les usagers dans un travail d’expression et de créativité qui les fait passer d’objets de soins à sujets de sensibilité.

Il s’agit également de passer des commandes à des architectes, des plasticiens, des paysagistes pour qu’ils traduisent les attentes et les besoins des usagers et des personnels dans leur espace quotidien tant du point de vue d’une fonctionnalité que du point de vue d’une poésie de l’espace qui contribue au prendre soin.

Enfin, des espaces d’échanges et de réflexions sont créés avec nos alter egos des autres pays de la Méditerranée tant il est vrai qu’une coopération réussie ne peut se faire dans la méconnaissance de la culture de son partenaire.

Par ailleurs, la Direction des affaires culturelles accompagne la mise en place des soins culturels de l’Espace Méditerranéen de l’Adolescent crée sous l’impulsion du Pr. Marcel Rufo.

 

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH du Nord-Mayenne
 
il y a 15 heures
a rejoint le réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
il y a 15 heures
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 18 heures
a rejoint le réseau CSSR de Caudebec
 
il y a 18 heures
vient de créer un nouveau réseau CSSR de Caudebec
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux