Se connecter
Chargement ...

Le Nouvel Hôpital d’Orléans prêt à accueillir ses premiers patients

Publié le
Dimanche 29 Juin 2014 à 13:13

6 septembre 2013

 

Communiqué de presse

 

Le 10 septembre prochain marquera une étape importante dans l'avancement du projet du Nouvel Hôpital d'Orléans avec l'ouverture d’un bâtiment dédié à la prise en charge des personnes âgées. Cet événement témoigne à la fois de la parfaite maîtrise du calendrier de construction et de la volonté du CHR de répondre à l’ensemble des besoins de santé de la population par une organisation en filière dès les urgences.

Avec l’ouverture de la première tranche du nouvel hôpital le CHR d’Orléans vit, en ce début septembre 2013, une période-carrefour. Après l’arrivée des enfants du personnel le 3 septembre dernier dans les nouvelles crèches, les premiers repas préparés dans un service Restauration flambant neuf le 6 septembre, le nouvel hôpital accueillera ses premiers patients dès mardi 10 septembre. Venant du service de Soins de suite et Réadaptation (SSR) gériatrique du centre de cure de Saran ces patients, accompagnés des équipes médicales et soignantes, s’installeront dans les chambres confortables et colorées des deuxième et troisième étages.

Le service de Soins de Suite et Réadaptation gériatrique du CHR d’Orléans va ainsi accroitre sa capacité d’accueil de 58 à 90 lits, dont une dizaine de lits consacrée à la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés dans une unité dédiée, appelée Unité Cognitivo-Comportementale. Une majorité de chambres individuelles, un espace de rééducation enrichi (2 vastes salles de kinésithérapie dotées de matériel adapté, salles d’ergothérapie avec cuisine thérapeutique…), et la proximité avec les autres services du CHR (services médico-chirurgicaux et services d’explorations (radiologie, médecine nucléaire…)

facilitant les échanges et les collaborations devraient encore améliorer la qualité de la prise en charge.

Ces patients seront rapidement rejoins par ceux du service de Médecine aigüe gériatrique qui quitteront le site de Porte-Madeleine deux jours plus tard. Seront alors transférées :

- l’unité de court-séjour gériatrique, accueillant essentiellement des patients de plus de 75 ans venant du domicile, pour partie en « entrées directes » programmées avec les médecins traitants (le nombre moyen de pathologies aigues à traiter est de 4 par patient et par hospitalisation).

- l’unité de Conseil Evaluation Gérontologique Orléanais avec des lits d’hospitalisation de jour et de semaine, et un secteur de consultations gériatriques. Un travail de prévention, de recommandations et de suivi thérapeutiques y est développé, en particulier autour des thématiques des « maladies de la mémoire », des « troubles de la marche et des chutes » et de « l’oncogériatrie ».

Le service de Médecine aiguë gériatrique sera alors composé dans ce nouveau bâtiment de 30 lits.

L’ensemble des consultations gériatriques sera assuré au 1er étage.

En tenant compte de l’unité de court-séjour gériatrique, située dans l’hôpital actuel, juste en face du nouveau bâtiment et qui accueillent spécifiquement les patients ayant nécessité passage aux urgences, tous les services spécialisés dans la prise en charge des pathologies des personnes âgées seront rassemblés dans les prochains jours sur un même site - de la médecine aigüe gériatrique aux soins de suite et réadaptation gériatriques – et pourront ainsi mieux satisfaire les besoins d’aval des services de spécialité et des Urgences.

La réorganisation de la filière gériatrique s’inscrit parmi les engagements pris par le CHR dans son projet d’établissement pour renforcer ses missions régionales au service de l’ensemble de la population de la région Centre. Elle contribuera à améliorer le parcours du patient âgé et à réduire le temps d’attente dans le service d’urgences adulte.

Progressivement, et parallèlement à l’installation dans le nouvel hôpital, l’offre de soins pluridisciplinaire va s’enrichir. Parmi les éléments d’actualité, le pôle de la chirurgie se dote non seulement de matériels de pointe mais également d’une fédération de chirurgie pour la chirurgie orthopédique, rassemblant des chirurgiens du CHR d’Orléans et du CHU de Tours ; en cancérologie, le CHR qui est avec le CHU de Tours le centre de référence pour la région développe régulièrement de nouvelles techniques de soins (telles que la tomothérapie, les autogreffes de moelle ou la technique du ganglion sentinelle…).

Fort d’un nouvel hôpital moderne et confortable, intégrant une augmentation des capacités d’accueil, le CHR est donc prêt à relever les défis de santé tels que le vieillissement de la population, l’augmentation des cancers et maladies chroniques… mais aussi de répondre à la dynamique natalité de notre région.

Le premier bâtiment du Nouvel Hôpital :

Ce bâtiment comprend les services :

- Médecine aigüe gériatrique

- Soins de suite et réadaptation gériatrique

 Soit 120 lits

- Consultations gériatriques

- 1 espace de rééducation neuf et moderne (kinésithérapie, ergothérapie etc.)

- le service Restauration

- les crèches du personnel

- et 43 logements pour les internes.

Tant au niveau architectural qu’organisationnel ce premier bâtiment préfigure le nouvel hôpital :

- façades colorées et animées des brise-soleil

- espaces intérieurs fluides et ponctués de patios

- 80% de chambres individuelles confortables,

- Un plateau technique ultra-moderne

- Une organisation logistique robotisée

- une signalétique par point de couleur

En pratique :

Accès et organisation du bâtiment

Ce bâtiment est accessible par l’avenue de l’hôpital « Urgences » ; un dépose-minute est réservé aux patients devant l’entrée.

Son organisation intérieure :

• Niveau 1 : l’accueil administratif pour la délivrance des bons de consultation et d’hospitalisation, le service des consultations de gériatrie et l’espace de rééducation des Soins de Suite et Réadaptation gériatriques.

• Niveau 2 : le service d’hospitalisation de Soins de Suite et de Réadaptation gériatriques (unités A, B, C).

• Niveau 3 : le service d’hospitalisation de Médecine Aigüe Gériatrique et le service d’hospitalisation de Soins de Suite et de Réadaptation gériatriques (unité D).

Les coordonnées postales de ces services seront dorénavant les suivantes :

Nouvel Hôpital d’Orléans

Bâtiment A – service …….

14 avenue de l’hôpital

CS 86 709

45067 ORLEANS CEDEX 2

Les numéros de téléphone des secrétariats sont inchangés :

Secrétariat du service Médecine Aigüe Gériatrique : 02 38 74 45 55

Secrétariat du service Soins de Suite et de Réadaptation gériatriques : 02 38 74 49 57

Le Soins de Suite et de Réadaptation gériatrique (SSR gériatrique) en bref

Qu’est-ce qu’un SSR gériatrique ?

Le SSR est un service d’hospitalisation pour des patients âgés (plus de 70 ans généralement) qui sont déjà hospitalisés dans des services de court-séjour de médecine ou de chirurgie et qui ne peuvent pas sortir directement au domicile (ou maison de retraite) : la prise en charge en SSR fait donc suite à une hospitalisation classique, une fois le symptôme ou la pathologie ayant justifié l’entrée à l’hôpital exploré et son traitement initié. (A noter qu’une perte d’autonomie pour laquelle aucune réadaptation n’est possible chez un patient ne requérant « que » des soins de nursing ne constitue pas une indication au SSR, même dans l’attente d’obtention de places dans les structures d’hébergement.)

Pour quels patients ?

Le SSR s’adresse à des malades fragiles ayant besoin de poursuivre des soins médicaux importants, ayant perdu leur autonomie et pour lesquels une rééducation est envisageable, et/ou nécessitant une renutrition.

Quelles pathologies ?

Les principaux motifs d’hospitalisation dans un SSR gériatrique hospitalier sont les Accidents Vasculaires Cérébraux, les fractures (de hanche notamment), mais aussi les décompensations cardiaques et/ou respiratoires, les lésions cutanées importantes (ulcères, escarres, amputations …), les infections sévères…

chez des malades polypathologiques (associations de plusieurs pathologies d’organe engageant le pronostic).

Les troubles neuro-psychologiques (confusion, syndrome démentiel, pathologies psychiatriques) sont très fréquents. Ils s’associent souvent à des troubles du comportement perturbateurs (agitation, agressivité, cris, refus aux soins…). Ces troubles requièrent parfois l’admission dans une unité spécifique du SSR (l’Unité Cognitivo-Comportementale ou UCC) créée dans le cadre du plan Alzheimer et l’intervention de personnel dédié (psychomotricienne, psychologue, Aides Médico-Psychologiques).

Quelle prise en charge, comment et par qui ?

Le séjour en SSR est l’occasion, à distance de l’épisode aigu initial, d’effectuer une évaluation gérontologique globale des co-morbidités et le dépistage d’éventuels déficit intellectuels. L’évaluation de la douleur et l’ajustement des moyens pour lutter contre elle (pompes sous cutanées à débit continu, morphiniques, inhalation de gaz antalgique…) fait partie intégrante de la prise en charge. De même le dépistage de la dénutrition, de ses complications, et leur prise en charge, sont systématiques (adaptation du régime alimentaire avec complémentation orale protidique, renutrition par sonde gastrique, installation sur des matelas dynamiques…). Un projet individuel de soins est élaboré.

Dans certains cas, compte-tenu de la sévérité des pathologies et/ou de la grande fragilité du patient, une prise en charge palliative peut être instaurée, soit dés l’entrée (patients adressés sur les lits dédiés de Soins Palliatifs), soit au cours du séjour (commissions pluridisciplinaires de soins palliatifs, auxquelles participe

l’Unité Mobile de Soins Palliatifs).

Le maitre mot de la prise en charge est « pluridisciplinaire » : en effet elle fait intervenir des médecins gériatres, des soignants (infirmiers et aide-soignants), des rééducateurs (kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophoniste…), une psychologue, une diététicienne et des assistantes sociales. Cette équipe aux compétences diverses et complémentaires a une solide expérience de la gériatrie et une véritable appétence pour le soin aux personnes âgées.

L’évolution du patient est suivie sur le plan médical, du comportement neuro-psychologique et de l’autonomie. En fonction de l’évolution, le projet de sortie est réfléchi en équipe et soumis au patient et/ou à l’entourage familial. La sortie du SSR ne signifie pas nécessairement que le patient est guéri et a retrouvé une autonomie satisfaisante, mais que son état médical et fonctionnel est a priori définitif et que la poursuite des soins peut être effectuée au domicile, généralement au prix de l’instauration d’un plan d’aides adéquat, ou nécessite une entrée dans une structure d’hébergement.

Contact Presse :

Isabelle Mangallon Lorène Gardin

Tel. 02 38 61 32 68 Tel. 02 38 61 32 86

[email protected] [email protected]

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 5 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a rejoint le réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 13 heures
vient de créer un nouveau réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document dans Secrétaire médicale - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux