Se connecter
Chargement ...

Essai communiqué

Publié le
Samedi 27 Avril 2013 à 15:46

Jeudi  24 janvier  2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le CHU de Poitiers  adopte  son nouveau  projet  d'établissement

 

POITIERS, 24 janvier 2013 (APM) - Les dirigeants du CHU de Poitiers (1.500 lits et places) ont présenté lundi le nouveau projet d'établissement qui prévoit une évolution de son offre de soins et un renforcement de son ancrage au plan régional.

Voté en décembre 2012 par le conseil de surveillance, le projet d'établissement 2013-17 du CHU a été présenté lundi par son président, Alain Clayes, le directeur général du CHU, Jean-Pierre Dewitte, le président de la commission médicale d'établissement (CME), le Pr Bertrand Debaene, et la coordonnatrice générale des soins, Martine Imbert.

Etabli en cohérence avec le projet régional de santé (PRS), ce document définit la politique générale de l'établissement autour de plusieurs axes prioritaires qui sont de développer "une nouvelle offre de santé, dans de nouveaux territoires, au service des patients et de leurs familles, grâce aux professionnels", résume le CHU dans un communiqué.

Parmi les nouveautés, le CHU compte établir une structure de coordination en matière d'éducation thérapeutique, à vocation locale et régionale.

Il va également créer un institut régional du sein, un centre de prévention du risque et d'investigation métabolique et un centre référent régional multidisciplinaire sur les plaies et cicatrisations, et développer d'autres activités (chirurgie de la main, prise en charge de l'ostéoporose, pathologies de la rétine, expertise gériatrique ...).

L'expertise du CHU au profit de la région sera renforcée dans quatre domaines "d'excellence": la cancérologie, les pathologies neuro-cardio-vasculaires, la transplantation et les neurosciences.

Le CHU précise qu'il commencera au printemps la construction d'un bâtiment neuro-cardio­ vasculaire qui comprendra des urgences spécifiques, un plateau d'exploration complet et des activités interventionnelles et opératoires, permettant au CHU d'atteindre "la plus haute qualité dans la prise en charge des pathologies concemées". Son ouverture est prévue en 2016.

Le coût de cette opération a été évalué à 100 millions d'euros, équipements compris, a précisé à

l'APM le directeur général du CHU, interrogé jeudi par l'APM.

1

Le projet d'établissement prévoit aussi d'''accentuer de manière ferme l'orientation vers les prises en charge de courte durée et notamment les altematives à l'hospitalisation, en médecine comme en chirurgie", indique le CHU.

VERS UN SERVICE PUBLIC TERRITORIAL DE SANTE

Parallèlement, le CHU s'engage à "construire des relations de plus en plus intégrées avec les établissements du territoire".

Il précise qu'il va poursuivre son rapprochement avec deux établissements de la Vienne, les centres hospitaliers de Montmorillon, avec lequel il est en direction commune depuis mai 2012 (cf APM CBPDK001), et de Lusignan avec lequel il a fusionné le 1er janvier (cf APM CBPH3002).

Ces relations seront complétées par "une relation triangulaire intégrant le CH du Blanc" (Indre), souligne le CHU qui annonce aussi son intention de développer des coopérations avec d'autres établissements de la Vienne, le CH Henri Laborit, le CH de Châtellerault et le CH de Loudun.

Le travail commun de ces établissements va porter en priorité sur la biologie, les chimiothérapies, la chirurgie et la cardiologie, la structuration territoriale de la filière gériatrique et la construction d'une blanchisserie de territoire.

"In fine, cette stratégie commune solidaire entre les établissements de santé du territoire pourra trouver une reconnaissance juridique dans la mise en place d'un service public territorial de santé", souligne le CHU.

Il annonce qu'il va aussi "accentuer" la coopération avec la polyclinique de Poitiers, "tout particulièrement dans le domaine de la cardiologie interventionnelle".

Il compte pérenniser un groupe de travail réunissant médecins hospitaliers 'et médecins de ville pour renforcer les liens entre les deux secteurs.

Le CHU assure qu'il poursuivra sa politique de création d'emplois "au service du patient" (50 emplois créés en 2012 pour accompagner l'ouverture d'unités), qu'il accompagnera les parcours des agents par la formation et la promotion professionnelle et qu'il développera de nouveaux métiers et compétences.

UN EXCEDENT DE 5 MILLIONS AITENDU  POUR 2012

Interrogé par l'APM sur la situation financière de l'établissement, son directeur général a indiqué que, conformément aux prévisions, le CHU devrait enregistrer un excédent de 5 millions d'euros à son compte de résultat principal (excédent de 8 millions au budget consolidé, dont 3 millions provenant d'une cession d'actifs), sur un budget de 500 millions d'euros.

Cet excédent sera obtenu en dépit d'une hausse de seulement 1,5% de l'activité. L'activité du CHU enregistre un "effet plateau" lié au fait que l'hôpital "est plein", explique son directeur général.

Jean-Pierre Dewitte ajoute que des difficultés ont été rencontrées dans certaines activités (urologie, ORL, neurochirurgie pédiatrique) en raison du départ de praticiens. Il précise aussi qu'une des salles d'anesthésie n'a pu être ouverte faute de personnel.

En neurochirurgie pédiatrique, activité très spécialisée, il souligne que le praticien a rejoint le CHU de Tours. Cette activité ne devrait pas reprendre au CHU de Poitiers, le schéma interrégional d'organisation des soins (Sios) Ouest prévoyant le maintien de deux pôles dans ce domaine (Tours et Nantes).

Le directeur précise que, comme les années précédentes, l'excédent financier de 2012 sera affecté à l'investissement.

Le CHU prévoit 240 millions d'euros de dépenses d'investissement sur la durée de son projet 

d'établissement,dont80millionspourdeséquipements.

Outrel'excédent,cesdépensesserontfinancéesparles10millionsd'eurosquisontattendusde l'empruntobligatairegroupélancéenjanvier(cfAPMCBQAG003)etparl'autofinancement.

 

Le CHUquiapourpolitiqued'éviterderecouriràl'empruntbancairepoursesinvestissementset d'engagerdesdépenses"danslalimite desesmoyens",afficheunendettementdeseulement7 millionsd'euros.

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/ 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 3 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 3 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a mis à jour un document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux