Se connecter
Chargement ...

La fièvre permet de limiter les épidémies de grippe

Publié le
Jeudi 23 Janvier 2014 à 17:27

Cette réaction naturelle de l'organisme, qui l'aide à chasser les microbes, doit être combattue avec tact et modération, chez les petits comme chez les grands.

Les personnes grippées qui prennent de fortes doses d'aspirine ou de paracétamol pour faire rapidement tomber leur fièvre ne rendent pas service à leur entourage. C'est, en bref, l'enseignement que l'on peut tirer d'une étude publiée dans la revue Proceedings de la Société royale du Canada. En effet, ces patients augmentent alors les risques de propager l'agent pathogène par des éternuements ou de la toux. Les chercheurs estiment que ce comportement serait à l'origine chaque année de l'importance des épidémies de grippe. Ils ajoutent même que, lors de la pandémie de grippe espagnole en 1918, l'usage répandu d'aspirine "a pu augmenter la gravité de la maladie et en conséquence le taux de mortalité".

La fièvre - définie par une température supérieure à 38 °C - est une défense de l'organisme, une réponse physiologique pour lutter, notamment, contre toutes sortes d'infections. C'est pourquoi il ne faut pas la faire baisser systématiquement. D'ailleurs, dans de nombreux cas, les poussées sont bénignes et disparaissent en moins de trois jours. Quand c'est nécessaire, les médecins adaptent les traitements à la cause de cette élévation de température et aux autres symptômes présentés par le patient. Concernant les enfants, les conseils sont simples. Sauf cas particulier, tout jeune qui présente une élévation de température modérée n'est pas en danger s'il sourit, mange et boit régulièrement. Il suffit de le surveiller. En revanche, il est nécessaire de traiter toute fièvre qui persiste plus de deux jours, qui dépasse les 38,5 °C et qui survient chez un bébé de moins de trois mois.

Recommandations 

De plus, il existe un certain nombre de recommandations bien utiles, mais que les parents ne connaissent pas suffisamment, comme le prouve une autre étude menée par une équipe de l'Inserm (U953/ universités Paris-11 et Paris-Descartes). Les chercheurs ont interrogé les parents de plus de 6 500 enfants âgés de un mois à douze ans et présentant une fièvre depuis moins de 48 heures. Résultats : 89 % des parents mesurent bien la température de l'enfant, que ce soit par voie rectale, orale, auriculaire ou axillaire (aisselles), mais seulement 23 % conduisent correctement un traitement antipyrétique et à peine 15 % respectent les mesures physiques contribuant au bien-être de l'enfant.

Dans le détail, la grande majorité des parents entament un traitement médicamenteux à tort pour une température inférieure à 38,5 °C. Ils donnent moins de trois doses par jour à l'enfant, alors que trois à six doses sont recommandées pour le paracétamol et l'ibuprofène (anti-inflammatoire non stéroïdien), en respectant le délai entre chaque prise. Enfin, les parents oublient trop souvent (ou redoutent) d'aérer la chambre de l'enfant.

Tous les spécialistes rappellent qu'il faut faire boire souvent un enfant qui a de la fièvre, le mettre dans une chambre pas trop chaude (environ 18-20 °C), éviter de trop le couvrir pour que la chaleur de son corps puisse s'évacuer, voire lui donner un bain tiède (d'une température inférieure de 2 °C à celle de son corps), même si cette dernière pratique est de plus en plus remise en cause, car elle est très souvent perçue comme désagréable par les petits malades.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 2 heures
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 5 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH du Nord-Mayenne
 
il y a 7 heures
a rejoint le réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
il y a 7 heures
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
il y a 9 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a rejoint le réseau CSSR de Caudebec
 
il y a 10 heures
vient de créer un nouveau réseau CSSR de Caudebec
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux