Se connecter
Chargement ...

Les ARS sont invitées à accroître leur soutien financier aux emplois d'avenir dans la santé

Publié le
Vendredi 27 Septembre 2013 à 17:42

Pour Jean-Marc Germain, député socialiste des Hauts-de-Seine, les ARS se doivent d'être mobilisées pour développer les emplois d'avenir dans les hôpitaux. C'est en substance ce qui ressort de l'une de ses 27 propositions listées dans son rapport tiré de sa mission d'information sur la mise en œuvre de la loi portant création des emplois d'avenir et rendu public ces derniers jours. En effet, la montée en charge des recrutements reste "encore limitée" dans les hôpitaux, note le parlementaire, pointant le coût que représente pour ces établissements la prise en charge de l'assurance chômage.

Au contraire du secteur privé, où l'adhésion des emplois d'avenir au régime d'assurance chômage est automatique, la question est, il est vrai, plus délicate pour les hôpitaux. Étant établissements publics d'État depuis la loi HPST, ces derniers ne peuvent pas adhérer au régime d'assurance chômage et "doivent immanquablement passer par le système d'auto-assurance le cas échéant si, à l'issue du contrat, le jeune ne retrouve pas d'emploi". Bilan, selon les calculs de la mission : "Le coût potentiel pour un employeur public qui aurait recruté un jeune à temps plein correspond à 930 euros par mois pendant une durée correspondant à la durée d'activité du jeune, plafonnée à vingt-quatre mois, soit 22 300 euros maximum pour un jeune ayant travaillé trois ans".

Aussi, Jean-Marc Germain se félicite que certaines ARS aient pris le parti de soutenir financièrement le recrutement des emplois d'avenir, citant l'exemple de l'Île-de-France où 25% du reste à charge des établissements de santé sous statut associatif est pris en charge. Et le député de pousser en ce sens les autres agences, afin qu'elles participent, à l'échelon global, à atteindre l'objectif des 100 000 contrats signés fin 2013. Au 9 septembre, on n'en était encore qu'à 55% mais avec une dynamique d'accélération depuis l'été. Par employeurs, les collectivités territoriales trustent 36,1% des emplois, suivies des associations (35,5%) et des établissements publics de santé (9,6%). Par secteurs d'activité, les services à la personne et aides médico-sociales en couvrent 11,4%, l'hébergement médico-social 10,9%, les hôpitaux, centres et cabinets de santé 6,5%.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 3 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 3 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a mis à jour un document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux