Se connecter
Chargement ...

L’ouverture des établissements privés à la formation des internes un danger ou une opportunité pour les CHU ?

Publié le
Mardi 16 Septembre 2014 à 11:09
Télécharger

La loi HPST a ouvert une brèche dans le monopole de la formation des internes, détenu par les CHU. Les centres privés vont pouvoir demander un agrément que la Faculté ne pourra refuser que sur une argumentation. À terme, les centres privés seront agréés. Est-ce un danger ou une opportunité pour les CHU ?

 

L’université de médecine traverse une crise existentielle. Les charges qui pèsent sur les épaules des universitaires, surtout sur ceux qui s’engagent à animer les Facultés, sont disproportionnées. Les réformes se multiplient, bien souvent imposées : organisation de la PAES (Première Année des Etudes de Santé), chapeautage universitaire des IFSI (Institut de Formation des Soins Infirmiers), etc. L’ouverture des établissements privés à la formation des internes met en cause l’équilibre et la dynamique des CHU. Le désarroi des enseignants est compréhensible face à cette responsabilité incontournable de répondre aux demandes d’agrément, qui peut être ressentie comme suicidaire : cet agrément vient frapper le coeur du coeur de l’engagement professionnel des universitaires en autorisant les internes à aller se former dans les structures dont une des fi‚nalités est de damer le pion à l’hôpital public en général et aux universitaires en particulier.

En interrogeant les internes de chirurgie sur l’intérêt d’aller voir ce qui se passe dans les centres privés, la réponse fuse : « oui, bien sûr ! ». La raison première : les internes souhaitent être correctement formés pour affronter la prise en charge des patients. Qu’importe la structure. Cet objectif est parfois partiellement rempli par l’hôpital public. De plus, il existe un décalage croissant entre les objectifs universitaires de recherche et l’aspiration des internes en chirurgie, un décalage entre l’investissement d’un parcours universitaire et le résultat : l’image véhiculée par le monde universitaire est grise, austère, frustrante et dévalorisée.

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 15 heures
a rejoint le réseau CH de Die Drôme Rhône-Alpes
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
il y a 5 mois
a publié un nouvel article : Le match de Bonaldi dans What's Up Doc ?
 
a rejoint le réseau Clinique Pasteur Toulouse
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux