Se connecter
Chargement ...

L'importance des Cellules Tumorales Circulantes (CTC) pour le pronostic et le traitement des cancers

Publié le
Mardi 23 Avril 2013 à 19:12

Le 18 février 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

C’est pour le caractère innovant et prometteur de ses travaux sur les Cellules Tumorales Circulantes (CTC)  que  le  Docteur  Catherine  Alix‐Panabières  (CHRU  de  Montpellier)  a  reçu,  le  18  décembre  dernier, le prix Cancer « Gallet et Breton » de l’Académie Nationale de Médecine.

Son  laboratoire  de  recherche,  situé  à  St  Eloi,  dispose  en  effet  d’une  plate‐forme  de  détection  des  CTC unique en Europe. Plusieurs projets de recherche nationaux et internationaux y sont conduits,  dans le but notamment de personnaliser les traitements contre le cancer. 

Les cellules tumorales circulantes (CTC) : qu’est‐ce que c’est ?  

Dès la formation et la croissance d'une tumeur solide (cancer du sein, du colon, de la prostate, etc…), des  cellules  tumorales  peuvent  se  décrocher  et  migrer  à  travers  le  compartiment  sanguin  pour  atteindre  d'autres  organes  plus  distants:  ce  sont  les  cellules  tumorales  circulantes  (CTC).    Ces  CTC  sont  très  hétérogènes et seules certaines d'entre elles vont être à l'origine de métastases. Il  est  important  de  noter  que  les  patients  atteints  d'un  cancer  ne  décèdent  pas  de  leur  tumeur  primaire  mais suite au développement de métastases à distance (poumons, foie, os…).   Ainsi,  il est pertinent et nécessaire d'accéder aux  CTC et à toutes  les informations qu'elles peuvent nous  apporter: en termes de nombres et de caractérisations cellulaire et moléculaire.

Le CHRU de Montpellier : une technique innovante, sur une plate‐forme unique en Europe  

C’est au sein de l’Institut de Recherche en Biothérapie (IRB), situé sur le site de l’Hôpital Saint‐Eloi, que sont  menées les recherches qui permettent la détection et la caractérisation des CTC. Au sein du Laboratoire des  Cellules  Circulantes  Rares  Humaines  (LCCRH,  Dr  Jean‐Pierre  Vendrell),  le  CHRU  de  Montpellier    et  l’Université  Montpellier  1  disposent  d’une  plate‐forme  technologique  de  détection  des  cellules  tumorales  circulantes unique en Europe.   Grâce à l'acquisition d'automates de pointe que peu de groupes scientifiques et médicaux possèdent sur un  site unique et compte tenu de leur expertise dans ce domaine, le Docteur Catherine Alix‐Panabières et son  équipe ont mis au point différentes techniques innovantes permettant de détecter ces CTC rares dans un  simple échantillon sanguin, prélevé par une prise de sang classique.   Ces techniques ont donné lieu au dépôt de deux brevets en partenariat avec le CHRU ainsi qu'à la rédaction  de  nombreuses  publications  scientifiques  dans  des  journaux  internationaux  à  haut  niveau  de  lecture.  Un  troisième brevet est en cours de maturation. 

Pourquoi repérer les CTC ?

L’analyse  sanguine  n'est  pas  invasive  et  constitue  une  biopsie  liquide  en  temps  réel  de  la  tumeur :  l’identification des CTC permet alors de connaître avec précision le type de cancer dont souffre le patient,  alors que la tumeur originelle et la métastase peuvent ne pas être accessibles, ou avoir été réséquées.   La détection et le suivi des CTC devraient:

  • contribuer à donner une information pronostique indépendante;
  • contribuer  au  diagnostic  précoce  des  rechutes  cliniques  métastatiques,  avant  même  qu’elles  soient visibles par les techniques traditionnelles d’imagerie : l’analyse sanguine peut, en effet, être concluante et montrer la présence d’une rechute du cancer alors que la tumeur originelle n’existe  plus et que la métastase n’est pas encore détectée.  
  • devenir  un  nouveau  biomarqueur  pour  évaluer  l'efficacité  des  traitements  choisis,  c’est‐à‐dire  savoir  précisément  s’il  est  efficace  et  s'il  permet  de  maîtriser  voire  de  combattre  la  maladie  cancéreuse, en observant une diminution ou disparition complète des CTC par ex;  
  • permettre de personnaliser le traitement dont doit bénéficier le patient, en l’adaptant au mieux au  cancer  dont  il  souffre :  cela  permet  de  choisir  plus  efficacement  le  traitement  (chirurgie,  radiothérapie, chimiothérapie, thérapies ciblées…) et d'optimiser ses chances de réussite.  

Ainsi,  ces  techniques  innovantes  permettent  de  mieux  identifier  la  pathologie  cancéreuse  dont  souffre  le  patient, de choisir le traitement le plus adapté et d’évaluer son efficacité. Il s’agit d’un progrès considérable  dans la prise en charge des cancers solides.  

Et après ?  

Le Docteur Catherine Alix‐Panabières et son équipe poursuivent leurs recherches sur ce sujet, en lien avec  les différentes spécialités cliniques concernées (gynécologie‐obstétrique, chirurgie digestive, urologie, ORL,  dermatologie…).   L’objectif est de pouvoir personnaliser encore davantage les traitements dispensés contre les cancers pour  en accroître l’efficacité, mais aussi de développer les capacités diagnostiques de ces analyses, c’est‐à‐dire la  détection, de plus en plus précoce, des cancers et des métastases.  A ce titre, l’équipe  conçoit régulièrement de nouveaux projets de recherche  et sollicite des financements  auprès de l’Agence Régionale de Santé, de l’Institut National du Cancer (INCa) ou encore dans le cadre de  projets européens. 

Le Docteur Catherine Alix‐Panabières Catherine  

Alix‐Panabières  a  42  ans  et  travaille  au  CHRU  de  Montpellier  depuis  1999.  En  2010,  elle  a  participé  activement  à  la  création  du  LCCRH  à  l'Institut  de  Recherche  en  Biothérapie  en  collaboration  étroite avec le Dr JP Vendrell.  Ses  travaux  de  recherche  sur  les  CTC  ont  bénéficié  de  financements  importants  de  la  part  de  nombreux  partenaires (3 millions d'euros), notamment l'INCA, l'ARC, la Ligue contre le cancer, la Région Languedoc‐ Roussillon, et des fonds FEDER et autres financements européens (FP6 EU STREP).  Actuellement, investigatrice d’une douzaine de projets nationaux et internationaux dans ce domaine, elle a  déjà obtenu plusieurs prix prestigieux venant récompenser le haut niveau de ses travaux, le dernier étant le  Prix  Cancer  « Gallet  et  Breton »  2012  de  l’Académie  Nationale  de  Médecine.  Aujourd’hui,  le  CHRU  de  Montpellier  et l’UM1 sont reconnus internationalement  dans ce domaine grâce aux travaux de Catherine  Alix‐Panabières. 

Prix Cancer "Gallet et Breton" de l'Académie Nationale de médecine

Le  Prix  Cancer  "Gallet  et  Breton"  a  été  attribué  au  Docteur  Catherine  Alix‐Panabières  par  l'Académie  Nationale  de  Médecine  pour  son  travail  sur  les  Cellules  Tumorales  Circulantes  (CTCs)  dans  les  Cancers  Solides réalisé au sein du CHRU de Montpellier. Ce prix lui a été remis le 18 décembre dernier à Paris.   Autorisée  à  percevoir  des  dons  et  des  legs,  l'Académie  nationale  de  Médecine  en  distribue  les  revenus  sous  forme  de  prix  destinés  à  récompenser  ou  encourager  la  recherche  dans  le  domaine  des  sciences  médicales, pharmaceutiques ou vétérinaires, selon la volonté des donateurs.   Une cinquantaine de prix sont ainsi décernés chaque année, dont le Prix Cancer Gallet et Breton, destiné à  récompenser ou aider des travaux concernant des recherches ou des progrès techniques ou thérapeutiques  relatifs à la cancérologie. 

Le Docteur Catherine Alix‐Panabières peut se rendre disponible pour s'exprimer à ce sujet.

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/ 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 2 heures
a mis à jour un document
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
 
 
il y a 4 heures
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 9 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux