Se connecter
Chargement ...

Communique de presse 12e journee du sommeil « sommeil et performance : de l’excellence au quotidien »

Publié le
Lundi 21 Mai 2012 à 15:09

 


Amiens, le 7 mars 2012

 

Communique de presse 

 

12e journee du sommeil

 

« sommeil et performance : de l’excellence au quotidien »

 

PORTES OUVERTES

 

Vendredi 16 mars 2012 de 10h à 16h

 

 

 

Unité de Pathologie du Sommeil et de la Vigilance

 

Hôpital Sud

 

Avenue René Laënnec à Salouël

 

 

Le CHU d’Amiens-Picardie s’associe à la 12ème journée du sommeil, organisée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Cette journée a pour but d’informer et de sensibiliser la population sur les troubles du sommeil et leurs conséquences sur la santé.

 

Pour sa 12ème édition, la journée du sommeil interpellera le public sur le thème « Sommeil et performance : de l’excellence au quotidien ».

 

Du soir au matin, nous sommes tous différents. En moyenne, nous dormons environ 8 heures par nuit mais pour certains 5 heures de sommeil suffisent : ce sont les "petits dormeurs", d'autres ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil : ce sont les "gros dormeurs". Certains sont "du matin", d'autres "du soir". Ces besoins en sommeil différents d'un sujet à l'autre sont génétiquement déterminés et hérités de nos parents.

 

En fait, le seul signe d'un sommeil suffisant est de se sentir en bonne forme dans la journée. Notre besoin fondamental en sommeil se heurte malheureusement le plus souvent aux exigences et aux contraintes de notre vie socio-professionnelle. Si ces conflits sont trop importants ou trop répétés, nous risquons de dégrader nos rythmes biologiques et d’en subir les effets.

 

Il faut savoir aussi que l'âge est un facteur important dans l'organisation de notre sommeil. Il est évident qu'un enfant ne dort pas comme une personne âgée. Vers 50 ans, en général, le temps de sommeil diminue et l'on se réveille plus tôt. Nous supportons aussi beaucoup moins bien les changements de rythme. Nous nous remettons facilement d'une nuit blanche à 20 ans .... Beaucoup moins à 50 ans. Notre sommeil s'allège. Les éveils nocturnes sont plus fréquents et les ré endormissements plus difficiles. Et, plusieurs éveils nocturnes donnent souvent l'impression de ne pas avoir fermé l'œil de la nuit ...

 

Le public sera accueilli le 16 mars de 10h à 16h à l’Unité de Pathologie du Sommeil et de la Vigilance à l’Hôpital Sud pour recevoir toutes les informations concernant les conséquences sur la santé.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 11 heures
a rejoint le réseau CH de Die Drôme Rhône-Alpes
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
il y a 5 mois
a publié un nouvel article : Le match de Bonaldi dans What's Up Doc ?
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux