Se connecter
Chargement ...

MALADIES DU SANG : LE CHU D’AMIENS A DEMARRE LES ALLOGREFFES

Publié le
Lundi 29 Octobre 2012 à 11:06
  

Amiens, le 26 septembre 2012


COMMUNIQUE DE PRESSE

MALADIES DU SANG :
LE CHU D’AMIENS A DEMARRE LES ALLOGREFFES


Le service d’hématologie clinique du CHU d’Amiens, dirigé par le Pr Jean-Pierre Marolleau, a procédé aux premières allogreffes de moelle osseuse, appelées dans le langage médical, allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. Les allogreffes s’adressent aux personnes atteintes de leucémies et autres hémopathies (lymphomes, myélomes, aplasie…). Depuis cet été, trois patients, de 39, 52 et 60 ans, originaires de la Somme, ont déjà pu bénéficier de cette technique au CHU d’Amiens. Une dizaine d’autres allogreffes est en prévision d’ici fin 2012.

Trouver un donneur
Les recherches vont d’abord se porter sur la famille du patient, un frère ou une sœur compatible. La chance pour un frère ou un sœur ayant les 2 mêmes parents d’être compatible est de 25% à chaque fois. Environ un tiers des patients éligibles pour la greffe ont un donneur familial. C’est le cas des trois patients allogreffés cet été.
Si tel n’est pas le cas, les recherches sont orientées vers des registres de donneurs volontaires, français ou étrangers. Actuellement, le délai d’attente peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Le premier patient avec un donneur identifié sur fichier entre prochainement en hospitalisation.

Du prélèvement à la greffe
Une fois le donneur identifié, le greffon peut être obtenu par cytaphérèse, technique de prélèvement mise en place au CHU d’Amiens depuis 2009. Cette étape, réalisée en hôpital de jour pour le donneur ne nécessite pas d’anesthésie et dure généralement entre 3 à 6 heures. Une fois collecté, le greffon subit des contrôles qualité (richesse cellulaire, microbiologie…) avant d’être réinjecté en 30 minutes au patient le jour même. L’autre possibilité reste toujours de prélever la moelle osseuse directement dans l’os du bassin, sous anesthésie générale. Elle reste préférée pour certains types de greffes ou certaines maladies.
Le patient est ensuite hospitalisé 2 à 4 semaines, durée pendant laquelle il est très fragile face aux infections et nécessite une surveillance accrue. Des bilans sanguins permettront de s’assurer du succès de la greffe et de la reconstruction des cellules sanguines puis de la reconstruction des défenses immunitaires.

Il est important de souligner que cette activité se déroule dans un cadre réglementaire et sanitaire très strict et qu’elle s’intègre dans un partenariat très proche avec les CHU de Lille, de Rouen et de l’Hôpital Saint Louis (Paris).
Enfin, rappelons que la demande d’allogreffe en France est supérieure à la possibilité des établissements actuels, au nombre de 42. Cette nouvelle activité au CHU d’Amiens permettra donc de mieux répondre à la demande avec une estimation de 25 à 35 allogreffes par an.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Contact presse : Cathy Josse

03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57
[email protected]

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 10 heures
a mis à jour un document
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
 
 
il y a 12 heures
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux