Se connecter
Chargement ...

Communique De Presse Deux laboratoires brestois lauréats du deuxième appel à projet « laboratoires d’excellence »

Publié le
Mardi 22 Mai 2012 à 16:10

Communique De Presse

Deux laboratoires brestois lauréats  du deuxième appel

à projet « laboratoires d’excellence »

 

Deux laboratoires brestois de l’UBO et du CHRU font partie des 71 laboratoires nationaux

retenus dans le cadre de la deuxième vague d’appels à projets « laboratoires d’excellence »

(LABEX).

L’appel à projets a pour objectif d’attribuer aux laboratoires sélectionnés des moyens significatifs leur permettant d’accroître leur visibilité internationale, de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, d’attirer des chercheurs et des enseignants‐chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de très haut niveau. Le Laboratoire de Traitement de l’Information Médicale (LaTIM) et le Laboratoire d’Immunologie et pathologie, travailleront sur trois projets.  

Le LaTIM (INSERM U1101), laboratoire partenaire du  CHRU placé sous la tutelle de l’Université de Bretagne Occidentale et de Telecom  Bretagne, est associé au LABEX CAMI "Gestes Médico-Chirurgicaux Assistés par Ordinateur" dans le secteur des Sciences du numérique et Mathématiques. 

Le groupe de recherche "Immunologie, Pathologie et Immunothérapie" (EA2216), placé sous la  tutelle de l’Université de Bretagne Occidentale  et laboratoire partenaire du CHRU, est associée au Labex IGO "Immunothérapies Grand Ouest" dans le secteur des Sciences de la Vie et de la Santé. Ce succès à l’appel d’offre « laboratoire d’Excellence » récompense 30 années de travail du Laboratoire d’Immunologie de Brest sur l’étude d’une cellule immunitaire, le lymphocyte B, dans le domaine de l’auto-immunité. 

Parallèlement le LaTIM est également associé au projet France Life Imaging (FLI) "Imagerie in vivo». Inscrit dans l'appel d'offre "Infrastructures nationales de recherche en Biologie et Santé », ce projet doté de 37,5M d’euro regroupe l’ensemble des centres de références nationaux en Imagerie Médicale. Le LaTIM pilotera sur 10 ans le groupe de travail en traitement d’image, au sein d’un projet dont la thématique concerne la dématérialisation et la transmission des images médicales.

Il faut rappeler que le LaTIM participe déjà à deux structures issues de la 1ère  vague du grand emprunt : le LaBEX ComIn Labs (laboratoire d’excellence sur « COMmunication and INFormation sciences Laboratories »), porté par le  Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de l’Université Européenne de Bretagne et l’Institut de Recherche Technologique B-COM (Réseaux et télécommunications).

Les lauréats recevront dans les prochaines semaines un acompte sur leur financement afin de leur permettre de lancer leurs projets dans les meilleurs délais. 

Ces résultats viennent confirmer la valeur de l'ensemble des équipes de recherche brestoises en "biologie et santé". Celles-ci figurent parmi les meilleures de France, comme l’ont confirmé les évaluations publiées par l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) et l'INSERM.

Le projet CAMI: Gestes Médico-Chirurgicaux Assistés par Ordinateur

Porté par Strasbourg, Brest, Rennes, Paris, Montpellier, Grenoble (La Tronche, Saint-Martind'Hères), il obtient un financement de 7 500 000 €.

Le projet CAMI se propose d'explorer de nouvelles approches pour les interventions médicales assistées par ordinateur avec comme objectifs d’augmenter la dextérité des chirurgiens, de favoriser l'aide à la décision et de faciliter l’apprentissage et la formation des cliniciens à ces nouvelles technologies.

Le projet va permettre des avancées scientifiques et technologiques dans le domaine du traitement du signal et de l'image, dans le domaine de l'ingénierie et de la robotique avec le développement de nouveaux systèmes plus précis, plus rapides et en adéquation avec les attentes des cliniciens. L’introduction de ces nouvelles technologies en salle d’intervention améliore les résultats du geste chirurgical, les suites opératoires et donc améliore la prise en charge globale des patients. La qualité de vie des patients est augmentée et les coûts de santé pour la société sont diminués.

 

Le domaine des gestes médico-chirurgicaux assistés  par ordinateur est l’un des domaines  d’excellence des technologies pour la santé en France. Le projet rassemble les meilleures équipes de ce domaine qui vont joindre leurs forces sur cinq axes de recherche stratégique.

Cela devrait accélérer l’émergence de nouveaux concepts et assurer la mise au point de nouveaux outils innovants. Cette structuration de la recherche de ce domaine va permettre à la France d'être un acteur important sur la scène européenne.

LA FORMATION

Le projet de "Gestes médico-chirurgicaux assistés par ordinateur" est construit avec un volet formation initiale et continue accentué. Etudiants en master et élèves ingénieurs sont visés

par des programmes spécifiques ou adaptés mais l'objectif central est la formation doctorale et la volonté d'accroître le nombre des doctorants encadrés par les différents partenaires du projet. Médecins, ingénieurs et cadres des entreprises partenaires disposeront d'une offre de formation continue. Au-delà, le projet exprime la volonté de l'ouverture à la mobilité des enseignants et des étudiants.

APPORTS

Le domaine des gestes assistés par ordinateur est déjà un domaine créateur de start-up et d’emplois. Actuellement, plusieurs PME françaises se développent vers l’Europe et les USA.

La structuration du domaine permettra de renforcer  ces industriels en leur assurant une recherche et un développement de haut niveau technologique et permettra de créer de nouvelles entreprises dans le secteur des dispositifs médicaux dont on sait qu'il sera en forte croissance dans les années futures.

Projet IGO : Immunothérapies Grand Ouest

Porté par Nantes (Saint-Herblain), Brest, Rennes, le projet obtient 5 500 000 €.  Il s'agit d'un projet transdisciplinaire qui ambitionne d'explorer de nouvelles thérapies contre le cancer ou le rejet de greffe, par une meilleure connaissance des mécanismes de réponses immunitaires de l'organisme. Le projet va permettre des avancées dans le domaine du contrôle des réponses immunitaires de l'organisme, ce qui va se traduire par une meilleure connaissance des résistances tumorales et des rejets. Le consortium devrait aboutir à de nouvelles thérapies contre le cancer ou le rejet de greffe, plus adaptées au patient, moins invasives et plus efficaces.

IGO aura un impact majeur sur la structuration de la recherche biomédicale dans l'Ouest de la France, par sa capacité à fédérer plusieurs équipes de Nantes, Rennes, Brest et Angers travaillant en immunologie, oncologie, transplantation et autoimmunité. Il devrait ainsi permettre de renforcer la cohérence, la visibilité  internationale et l'attractivité de ces équipes, par la constitution d'un pôle d'excellence en immunologie humaine fondamentale et la création d'un institut dédié au éveloppement de la médecine personnalisée.

LA FORMATION

Les équipes des laboratoires sont engagées dans la formation en licence, master et doctorat. Un nouveau programme intégré en oncologie, immunologie et transplantation immunologique sera progressivement introduit en L,  puis en M et enfin en D. Afin d'internationaliser les formations, les enseignements en langue anglaise seront étendus, des experts étrangers seront accueillis.

APPORTS POUR L’ECONOMIE

Le projet va permettre de mieux explorer le formidable potentiel des immunothérapies et de fournir des réponses thérapeutiques à des maladies actuellement incurables, ce qui va créer des innovations et des opportunités de transfert industriel très importantes avec des impacts économiques et ociétaux majeurs.

Projet FLI - Imagerie in vivo

DISCIPLINE

France Life Imaging est une infrastructure nationale qui regroupe six grandes plateformes d'imagerie pour la recherche en imagerie préclinique et clinique incluant l'archivage et le traitement des images. Le projet obtient 37 590 000 €.

FLI permettra de coordonner et d'harmoniser la recherche française en imagerie préclinique et clinique. Elle permettra également d'harmoniser les formations académiques en imagerie, de mettre en place des formations spécialisées complémentaires pour les ingénieurs des plateformes et pour les utilisateurs qui seront ouvertes à l'international. D'un point de vue scientifique, la disponibilité de données provenant de techniques différentes va permettre de progresser dans le domaine du iagnostic. Le projet va également permettre des avancées dans le domaine du traitement et de l'indexation de données qui pourront être utilisées dans d'autres domaines.

LE CITOYEN

Les développements méthodologiques réalisés sur les plateformes d'imagerie seront transférés rapidement sur les équipements cliniques disponibles en France. Ceci permettra au patient d'avoir accès aux dernières méthodologies développées, ce qui améliorera tant le diagnostic que le pronostic clinique et permettra donc une meilleure prise en charge médicale de ces patients.

LE SYSTEME

Cette infrastructure nationale coordonnera et harmonisera la recherche en imagerie en France. Elle facilitera la formation de groupes de recherche au niveau national, assurera la cohérence de ces recherches et permettra un transfert rapide des nouvelles méthodologies d'un centre à un autre. FLI constitue la composante Française, avec France Bio Imaging, dans l'infrastructure européenne ESFRI Euro Bio Imaging. A ce jour, la France est le seul pays à avoir réalisé cette coordination au niveau national.

L’ECONOMIE

La valorisation des méthodologies mises au point sur les plateformes d'imagerie de FLI est l'une des priorités de l'infrastructure. Des accords de développement sont déjà signés avec les grands industriels européens de l'imagerie et seront concrétisés formellement après la création de FLI. De nombreuses PME autour de chaque plateforme, ce qui doit permettre un transfert rapide entre recherche et valorisation industrielle et donc des retombées économiques importantes.

Dans le cadre de ce projet, le Laboratoire de traitement de l’Image (LATIM) de Brest sera responsable des travaux sur la dématérialisation et la transmission de l’image. 

 

 

 

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a rejoint le réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 20 heures
vient de créer un nouveau réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document dans Secrétaire médicale - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 23 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux