Se connecter
Chargement ...

Classement des hôpitaux et cliniques du Nouvel Observateur : le CHU de Dijon fait son entrée au tableau d’honneur

Publié le
Lundi 23 Juin 2014 à 12:54
CHU de Dijon
Réseau public -
10
- Ets' publics

Décembre 2013

 

Communiqué de presse

 

 

Quelques semaines après le classement du magazine Le Point, Le Nouvel Observateur publie à son tour un Palmarès des meilleurs hôpitaux et cliniques de France, avec pas moins de 1.600 établissements passés au crible. Il s’agit du premier classement basé sur les données d’hospitalisation issues du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI) de l’année 2012, disponibles depuis cet été. Ce classement est également le seul à prendre en compte tant le secteur public que le privé dans son évaluation des spécialités, au sein des mêmes tableaux.

Absent du palmarès des 50 meilleurs établissements français en 2012, le CHU de Dijon fait cette année son entrée avec une très bonne 20e place. Parmi 25 spécialités citées, notons également le classement suivant :

- 8e pour les Accidents Vasculaires Cérébraux

- 14e pour la reconstruction de l’oreille moyenne

- 15e pour le pontage aortocoronarien

- 15e pour la chirurgie de la thyroïde

- 20e pour la Sclérose en Plaques

- 21e pour la chirurgie de la rétine

- 22e pour la chirurgie de la cataracte

- 22e pour la chirurgie des artères carotides

- 28e pour l’Angioplastie des coronaires par stents

- 35e pour la polyarthrite rhumatoïde

- 39e pour l’asthme et bronchite chronique

- 51e pour la chirurgie des voies aérodigestives supérieures

- 57e pour la chirurgie du cancer de la prostate

Toujours de bons résultats pour le CHU de Dijon donc, qui viennent à nouveau encourager l’ensemble des équipes, et ainsi confirmer l’excellence de la qualité des soins de l’établissement, et le dévouement de son personnel.

 

Méthodologie  :

Le classement se fonde sur la nouvelle classification des groupes homogènes de séjours (GHS), qui associent des critères médicaux et économiques. Dans le choix des indicateurs, le Nouvel Observateur privilégie, pour chaque pathologie, ceux qui sont le plus représentatif de l’innovation médicale, comme la coelioscopie ou la chirurgie ambulatoire. La note globale résulte de la combinaison des neuf indicateurs suivants :

• Volume d’activité : nombre de séjours et valeur des soins selon une tarification unique par GHS. Le volume d’activité a été plafonné : au delà d’un certain seuil, la quantité d’actes pratiqués ne constitue plus un bonus pour la qualité.

• Durée moyenne de séjour en hospitalisation complète (DMS HC) : pour un même groupe de malades, les établissements les plus organisés enregistrent les durées moyennes de séjour les plus courtes.

• Part de l’ambulatoire : fréquence de malades hospitalisés sans nuitée dans l’établissement.

• Part de la chirurgie : part relative de la chirurgie dans la prise en charge globale au sein de la spécialité.

• Part de la coelioscopie : fréquence des interventions chirurgicales réalisées par des petites incisions grâce à des instruments miniatures.

• Diversité : éventail de cas traités au sein d’une spécialité.

• Complexité (ou gravité) : elle est fonction de la présence de polypathologies, de complications ou de l’âge avancé des patients.

• Lourdeur : niveau de ressources consommées (équipements, personnels…) pour traiter la pathologie.

• Attractivité et notoriété : elles se fondent sur les distances séparant le malade de l’établissement.

L’attractivité est appréciée par la proportion de malades habitant au-delà de 50 kilomètres. La notoriété rend compte de l’éloignement progressif des malades : plus ils viennent de loin, plus la notoriété est importante.

Le Nouvel observateur indique que ce classement n’est qu’indicatif. Il doit être relativisé car plusieurs éléments ne peuvent encore être comptabilisés : la qualité du codage des données médicales, forcément variable d’un établissement à un autre ; l’importance des consultations externes par rapport à l’ambulatoire (hors chirurgie) ; le nombre de chirurgiens par spécialité ; l’implication des équipes dans la recherche médicale.

 

 

Contact Presse :

Céline Cornillat - Directrice Communication

CHU de Dijon

Tél. 03 80 29 36 28 / Fax : 03 80 29 34 21

Mail : [email protected]

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a créé un nouveau document
 
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 3 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 21 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 22 heures
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux