Se connecter
Chargement ...

Le CHU de Dijon toujours très bien classé dans le palmarès du Point

Publié le
Lundi 23 Juin 2014 à 11:03
CHU de Dijon
Réseau public -
10
- Ets' publics

22 août 2013

 

 

Communiqué de presse 

 

 

 

Le palmarès des 1.200 hôpitaux et cliniques français publié chaque année par le magazine Le Point, depuis 17 ans, vient de paraître. Positionné 21e au classement réputé fiable et sérieux du magazine, le CHU de Dijon demeure, comme chaque année, bien placé et présent au tableau d’honneur des 50 meilleurs hôpitaux français.

Un classement qui repose sur l’analyse de 63 spécialités médicales et chirurgicales, autour de réponses apportées par les établissements à un questionnaire, sur les données du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), ainsi que sur d'autres sources comme les annuaires de sociétés savantes et le bilan 2011

des activités de prélèvement et de greffe de l'Agence de la biomédecine (ABM). Il se fonde sur plusieurs critères (activité, notoriété, durée de séjour, remplacement, technicité) qui donnent au final une note sur 20.

Le CHU de Dijon voit par ailleurs la progression de son classement dans 8 spécialités, en matière d’infarctus du myocarde (+ 1 place, de la 4e à la 3e), de rétine (+ 1 place, de la 6e à la 5e), de cancer de la peau (+ 3 places, de la 10e à la 7e), d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) (+ 5 places, de la 15e à la 10e), d’urgence traumatologique (+ 11 places, de la 25e à la 14e), de cancer du poumon (+ 2 places, de la 23e à la 21e), de cancer gynécologique (+ 9 places, de la 31e à la 22e), et de la Pédiatrie (+ 1 place, de la 42e à la 41e).

L’établissement se félicite également de l’entrée au classement de 4 spécialités : 25e pour la chirurgie de l’audition ; 28e pour la tumeur de la vessie ; 29e pour la chirurgie du nez et des sinus ; 34e pour l’hypertension artérielle.

Classement du CHU de DIJON :

 3ème pour l’infarctus du myocarde 

5ème pour la thyroïde 

 5ème pour la rétine

 6ème pour le glaucome

 6ème pour la cataracte

 7ème pour les cancers de la peau

 9ème pour la chirurgie cardiaque

 10ème pour les Accidents Vasculaires Cérébraux

 12ème pour la leucémie

 13ème pour la chirurgie des artères

 14ème pour les urgences traumatologiques

 15ème pour la chirurgie des carotides

 18ème pour l’estomac et oesophage

 19ème pour la parathyroïde

 20ème pour la Sclérose en Plaques

 20ème pour la chirurgie de la colonne vertébrale

 21ème pour le cancer du poumon

 21ème pour l’épilepsie

 22ème pour les cancers gynécologiques

 23ème pour l’anévrisme cérébral

 25ème pour les maladies infectieuses et du voyageur

 25ème pour la pneumologie

 25ème pour la chirurgie de l’audition

 26ème pour la chirurgie du côlon et de l’intestin

 26ème pour les hépatites virales

 28ème pour le cancer du rein

 28ème pour la neurochirurgie

 28ème pour la tumeur de la vessie

 29ème pour la chirurgie du nez et des sinus

 31ème pour les stimulateurs cardiaques

 34ème pour l’hypertension artérielle

 36ème pour la prothèse de hanche

 36ème pour l’endocrinologie

 40ème pour la chirurgie du rectum

 41ème pour la pédiatrie

 42ème pour le cancer de la prostate

 43ème pour la vésicule biliaire

Ce palmarès est une nouvelle fois signe d’une belle reconnaissance pour la qualité de travail de l'ensemble des équipes médicales, soignantes, médico-techniques, administratives et techniques de l’établissement. Il se félicite de ses résultats, et salue la grande implication et le dévouement de ses personnels, toujours au service du patient.

Méthodologie publiée par LE POINT :

« Pour établir nos classements des meilleurs hôpitaux et cliniques dans respectivement 63 et 37 disciplines, nous avons travaillé dans la plus stricte indépendance. Aucun accord avec le ministère de la Santé, ou l'une de ses agences, aucun accord avec une société privée du monde de la santé ou de celui des assurances complémentaires, aucun lien avec quelque fédération professionnelle, académie ou société médicale.

Nous avons d'abord adressé un questionnaire, le 15 février 2013 à 522 établissements publics ou privés à but non lucratifs participant au service public hospitalier et à 574 établissements privés à but commercial, ainsi qu’à 46 centres de la vision pratiquant exclusivement la chirurgie réfractive.

L'essentiel des questions portent sur les moyens matériels et humains dont disposent ces structures et qui garantissent un niveau plus ou moins élevé de sécurité et de qualité des soins en chirurgie, cardiologie, réanimation et plusieurs autres spécialités médicales.

Nous avons recueilli leurs réponses jusqu'au 17 avril. 300 hôpitaux et 361 cliniques et 13 centres de la vision nous ont retournés ce questionnaire. Pour de nombreuses activités, nous avons privilégié la présence de certains équipements et spécialistes à forte valeur soignante ajoutée: par exemple, des services de réanimation pour la chirurgie des artères, des unités de soins intensifs cardiologiques pour la prise en charge des infarctus du myocarde, des neuroradiologues, des kinésithérapeutes ou des orthophonistes pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux, des médecins de réadaptation, des psychologues, des psychiatres pour la prise en charge de la sclérose en plaques, etc.

Puis dans un deuxième temps, nous nous sommes appuyés sur le Programme médicalisé des systèmes d'information (PMSI). Obtenue après avis positif de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) auprès de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (Atih), cette base de données contient les 23,2 millions de dossiers médicaux informatisés et anonymisés des patients hospitalisés en 2011, dont 15,8 millions dans le secteur public et 7,4 millions dans le secteur privé. Elle permet d'analyser finement les actes médicaux et chirurgicaux pratiqués dans chaque établissement.

Ponctuellement d'autres sources d'informations ont été utilisées, comme la liste des centres de compétences de l’hypertension artérielle pulmonaires, celle des centres d’excellence en hypertenion artérielle, les annuaires de la Société de pathologie infectieuse de langue française, de la Fédération nationale des pôles de référence et réseaux hépatites ou de la Fédération européenne des services d'urgences mains. Le bilan des activités de prélèvement et de greffe en France (2011) édité par l'Agence de la biomédecine a également été consulté.

Une série de critères :

Activité : nous avons comptabilisé le nombre d'actes réalisé dans l'année. Plus l'activité est importante, plus les équipes sont entraînées et meilleurs sont les résultats, le plus souvent.

Notoriété : l'attirance d'un établissement de soins auprès du public s'estime, en calculant le pourcentage de malades soignés dans l'établissement mais domiciliés dans un autre département.

Sauf exception géographique, plus ce pourcentage est élevé, plus cet hôpital est attractif.

Ambulatoire : certaines interventions légères peuvent être réalisées dans la journée, le patient rentrant chez lui le soir même. Plus le pourcentage de ces interventions réalisées en ambulatoire est élevé, meilleure est l'organisation de cet hôpital.

Technicité : ce critère permet en particulier de mesurer la part des actes réalisés avec une technique performante par rapport aux mêmes actes effectués avec une technique obsolète, ou la part des actes complexes par rapport à des actes simples de la même spécialité. Plus ce pourcentage est élevé, plus le service est rompu aux techniques de pointe ou aux opérations complexes.

Spécialisation : l'orientation d'une équipe vers une activité très spécifique au sein d'une discipline plus large a été mesurée, comme par exemple se consacrer quasi exclusivement à la chirurgie du genou dans un service de chirurgie osseuse et articulaire.

Coeliochirurgie : certaines interventions ont avantage à être pratiquée par chirurgie coelioscopique, une caméra et des instruments chirurgicaux étant introduit dans la cavité abdominale, plutôt que par chirurgie traditionnelle. Les équipes les plus compétentes opèrent alors davantage par coeliochirurgie.

Indice de gravité des cas traités : il établit la capacité d'un établissement à prendre en charge les cas les plus difficiles et les malades les plus lourdement atteints dans une activité donnée. Plus il est élevé, plus cette capacité est grande.

Durée de séjour : une durée moyenne de séjour brève témoigne d'une bonne organisation du service, de la présence d'un personnel suffisant et entraîné et permet de limiter les risques d'infection contractés pendant l'hospitalisation.

Evaluation de la mortalité. Chaque équipement, chaque spécialiste présents ou absents, chaque critère a fait l'objet d'une pondération particulière, et une note sur 20 a été attribuée à tous les hôpitaux et toutes les cliniques pratiquant l'activité classée. Les 50, 40, 30, 25 ou 20 établissements les plus performants, selon les classements, ont finalement été publiés.

Le tableau d'honneur des hôpitaux, et celui des cliniques, sont la résultante finale des classements particuliers de chaque hôpital, et de chaque clinique, dans respectivement les 63 et 37 spécialités retenues. »

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 4 heures
a rejoint le réseau CH DE SAINT-BRIEUC
 
il y a 4 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a rejoint le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 4 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document
 
il y a 5 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document dans Ingénieur informatique - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 15 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
a mis à jour un document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux