Se connecter
Chargement ...

Gingivites et dents déchaussées : de la prévention à la chirurgie

Publié le
Dimanche 10 Mai 2015 à 14:40

JANVIER 2015

Communiqué de presse  

 

Avec les caries, les parodontites sont les premières causes de perte dentaire. Près de la moitié des Français est concernée. Saignements, gonflements et gencives douloureuses doivent être traités au plus tôt pour éviter une atteinte profonde des tissus et de l’os des maxillaires. De la prévention aux interventions chirurgicales, le service Odontologie du CHRU de Nancy dispose d’une offre de soins complète en matière de parodontologie.

Une gingivite peut rapidement évoluer en parodontite, agression bactérienne et inflammatoire entre la gencive et la dent, qui provoque une réelle atteinte des tissus profonds et une perte osseuse. « Si rien n’est fait, la dent perd son soutien, devient mobile, sensible et douloureuse, se déchausse jusqu’à tomber d’elle-même, décrit le Pr Pascal Ambrosini, chirurgien-dentiste responsable du secteur Parodontologie au CHRU de Nancy. Ce processus peut être stoppé si le diagnostic est posé suffisamment tôt. »

« La prévention par une bonne hygiène bucco-dentaire est la meilleure arme pour lutter contre l’apparition et l’aggravation des parodontites. » En effet, les microbes responsables de ces maladies se logent dans la plaque dentaire. Quand ce biofilm atteint les racines des dents, le développement de germes pathogènes est favorisé. Certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres, selon l’efficacité de leur système immunitaire et leur métabolisme osseux.

« Des facteurs de risque sont également à prendre en compte comme le tabagisme, la consommation de cannabis, le diabète, le serrement des dents, le stress ou encore l’obésité : les lipides circulants dans l’organisme ont des analogies avec les toxines microbiennes facilitant la destruction osseuse. Un élément très récemment mis en évidence », souligne le Pr Ambrosini.

Lorsque la gingivite est diagnostiquée, les thérapeutiques proposées passent tout d’abord par l’éducation à l’hygiène orale. Objectif : apprendre au patient à enlever le biofilm dans l’intégralité de la bouche. Si un brossage pluriquotidien correct complété avec des éléments interdentaires comme du fil dentaire, peut être suffisant, d’autres situations sont plus complexes à gérer : dents mal positionnées, présence de couronnes et de prothèses, perte osseuse déjà amorcée... Tout est alors mis en œuvre pour rendre la bouche plus facile à nettoyer dans les meilleures conditions.

« Après cette étape préparatoire, nous entamons le traitement à proprement parler : détartrage et surfaçage qui consiste à enlever la totalité du biofilm et du tartre installé sous la gencive. Cette intervention se pratique sous anesthésie locale, par secteur de bouche. Plusieurs techniques peuvent être combinées pour traiter la surface des racines dentaires : instruments manuels, ultrasons, désinfectants, laser. » Quand la racine dentaire est débarrassée de la plaque bactérienne et du tartre, la gencive peut à nouveau se coller sur la racine ; l’attache entre la gencive et la dent se reconstruit. Plusieurs séances sont nécessaires pour traiter l’ensemble de la bouche.

« Les premiers résultats sont visibles en une semaine avec la disparition des saignements et des gonflements. Une amélioration qui ne sera durable que grâce à l’implication du patient dans son hygiène bucco-dentaire », insiste le chirurgien-dentiste. Après le surfaçage et durant la cicatrisation, le patient peut ressentir une sensibilité au froid. Deux ou trois mois plus tard, un bilan de réévaluation est réalisé sur le niveau d’hygiène du patient et sa situation globale. La perte osseuse peut à ce moment être traitée par apport chirurgical de biomatériaux permettant de régénérer l’os.

Un autre problème est la mise à nu progressive de la racine de la dent, par des récessions gingivales, douloureuses et inesthétiques. Pour traiter ces situations, il est possible de procéder à des greffes gingivales de recouvrement. « Le tissu greffé est le plus souvent prélevé directement sur le palais du patient ou peut provenir d’une banque de tissus d’origine humaine traités spécifiquement, explique le Pr Ambrosini ; une alternative intéressante lorsqu’il y a beaucoup de récessions à traiter ». En plus de l’aspect esthétique, cette chirurgie parodontale constitue un moyen de renfort préventif évitant une aggravation ou un déplacement des problèmes dans d’autres secteurs de la bouche.

Si l’extraction de la dent est inévitable, une prise en charge complète au service Odontologie du CHRU de Nancy est proposée au patient, jusqu’à la pose d’implants et de prothèses pour lui permettre de récupérer un coefficient de mastication complet, essentiel au quotidien pour ne pas fragiliser les autres dents.

« Quelle que soit la stratégie thérapeutique choisie, il est primordial que le patient, toujours sensible aux microbes responsables des parodontites ou exposé à leurs facteurs de risque, bénéficie d’un suivi régulier et de conseils, avec deux ou trois consultations par an, afin d’éviter la récidive », conclut le chirurgien-dentiste.

Contact > Guide des consultations du CHRU de Nancy > Rubrique Dentaire ou Odontologie

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères ! http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 19 heures
a rejoint le réseau CH du Nord - Nouvelle-Calédonie
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
 
a rejoint le réseau CH de Niort
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH d'Erstein
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a rejoint le réseau CHU de la Réunion
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux