Se connecter
Chargement ...

Grincer des dents : ça se soigne !

Publié le
Mercredi 31 Décembre 2014 à 14:52

Decembre 2014

Communiqué de presse 

 

Serrer les dents sans s’en rendre compte ou grincer des dents la nuit : des phénomènes relativement fréquents qui peuvent entraîner douleurs, usures et déchaussements dentaires ainsi que des dysfonctionnements de l’appareil manducateur - claquements ou blocages à l’ouverture de la bouche. Le secteur Occlusodontie du service Odontologie du CHRU de Nancy offre une prise en charge adaptée et pluridisciplinaire afin de limiter les impacts de ces symptômes sur la santé bucco-dentaire.

 

Le bruxisme, qui se manifeste par un grincement ou un serrement des dents, peut survenir à n’importe quel âge. « Au départ, chaque personne a son propre seuil de tolérance vis-à-vis des douleurs provoquées par ces mouvements inconscients », explique le Dr Sorana Chassagne, chirurgien-dentiste responsable du secteur Occlusodontie du CHRU de Nancy. « C’est un facteur extérieur qui peut faire diminuer ce seuil et donc déclencher les symptômes douloureux : une contrariété ou un stress lié à un examen, un licenciement, un divorce ou encore le décès d’un proche. » Autre cause possible : une mauvaise position des dents (problème d’occlusion) qui nécessitera un suivi en lien avec un chirurgien-dentiste spécialiste de l’orthodontie et des prothèses.

Le diagnostic posé, la priorité c’est de faire disparaître la douleur grâce à une gouttière occlusale qui protège les dents, les muscles masticateurset les articulations temporo-mandibulaires. Réalisée à partir des empreintes du patient, et fabriquée en résine par un prothésiste du service Odontologie du CHRU, la gouttière est ensuite équilibrée directement sur ses dents (ajustements et polissage), pour un confort optimal. « La gouttière doit être mise progressivement pour s’y habituer. Nous revoyons le patient régulièrement pour vérifier sa bonne mise en place. Il est très rare de ne pas arriver à s’y faire. Au contraire, les personnes équipées sont nombreuses à ne plus pouvoir s’endormir sans leur gouttière ! »

D’une durée de vie variable selon la gravité du bruxisme - de 6 mois à 10 ans - la gouttière est prescrite pour un temps limité ou pour toute la vie. Positionné sur les dents du bas ou du haut, jamais les deux, le dispositif doit être entretenu quotidiennement au lever et au coucher : brossage avec dentifrice. L’esthétique entre également en ligne de compte : matière translucide, finesse, discrétion (s’arrêtant à la lisière des dents) sont privilégiés afin d’occuper un minimum de place dans la bouche.

Au-delà de la gouttière, c’est une prise en charge cognitivo-comportementale qui est assurée par les chirurgiens-dentistes du CHRU. « Il est important que le patient prenne conscience de ses mauvaises habitudes quotidiennes : se ronger les ongles, se mordiller les lèvres ou l’intérieur de la joue, mâchouiller des stylos, se crisper sans s’en rendre compte, être mal positionné devant un ordinateur » énumère le Dr Chassagne. « Tous ces gestes sont généralement induits par du stress contre lequel de simples techniques de relaxation peuvent être efficaces. Le patient doit être actif dans sa prise en charge pour éviter le recours à la gouttière durant la journée

 

L’absence de traitement peut conduire rapidement à d’importantes sensations de lourdeur au niveau de la mâchoire ou bien à des blocages à l’ouverture ou à la fermeture de la bouche si le problème est d’origine articulaire. L’évolution la plus grave de ces dysfonctionnements étant l’arthrose.

La prise en charge doit être pluridisciplinaire. Le service Odontologie peut donc travailler si nécessaire avec d’autres spécialités de l’hôpital :

- La Réadaptation (massage et décontraction musculaire)

- La Chirurgie maxillo-faciale : si les symptômes persistent, injection de toxine botulique pour décontracter les muscles, ou interventions chirurgicales pour des problèmes plus graves au niveau de l’articulation

 

- La Neurologie : si les douleurs comme des céphalées s’installent sur plus de 6 mois, elles sont considérées comme chroniques. Le patient est donc orienté vers la consultation des douleurs chroniques

 Coordonnées du service > Guide des consultations > Rubrique Dentaire ou Odontologie

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 3 heures
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 4 heures
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 5 heures
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 6 heures
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
 
il y a 10 heures
 
il y a 11 heures
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 11 heures
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a mis à jour le réseau MSA BERRY TOURAINE à BLOIS
 
a mis à jour le réseau La Médicale
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
  • 1/1

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux