Se connecter
Chargement ...

Maternités de Nancy et de Toul : la coopération gagnante

Publié le
Jeudi 26 Juin 2014 à 13:22

12 mai 2014

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

 

 

Une spécialité de médecine fœtale, prénatale et grossesses à risques et une de Procréation Médicalement Assistée (PMA) enrichissent désormais les prises en charge traditionnellement offertes aux femmes par la Maternité de Toul. A l’heure de la désertification médicale et de la réduction des dépenses publiques, ces nouvelles offres de service sont possibles grâce à une collaboration étroite de cette maternité périphérique avec le pôle de la Femme dirigé par le Pr Olivier Morel du CHRU de Nancy. Vivement encouragée par l’Agence Régionale de Santé Lorraine, cette configuration originale passe par la présence physique à Toul de 2 jeunes obstétriciens complétant, à 80% de leur temps, l’équipe locale de 3 obstétriciens, 12 sages-femmes, 3 pédiatres et 1 externe dirigée par le Dr Marie-Christine Clauset. Fer de lance de cette nouvelle génération de médecins hospitaliers mobiles, les autres 20% de leur temps étant effectué au CHRU de Nancy, ils mettent leur art au service des patientes du sud de la Lorraine.
Le but de cette collaboration effective depuis quelques mois c’est d’amener à Toul la spécificité des obstétriciens du CHRU de Nancy. D’un côté la médecine fœtale, prénatale et grossesses à risques avec le Dr Alexis Maatouk et de l’autre la Procréation Médicalement Assistée (PMA) avec le Dr Delphine Morettini. Premier avantage : la délocalisation de l’information auprès d’une population qui économise ainsi le déplacement systématique sur Nancy. « Quand une patiente a besoin d’une amniocentèse, un examen qui se pratique toujours à la maternité régionale »  explique le Dr Alexis Maatouk, « je vois d’abord la patiente sur Toul, je lui donne toutes les informations nécessaires et je programme un maximum de choses d’ici. » Une étape qui se révèle appréciable pour calmer les éventuelles angoisses des patientes qui associent « transfert à Nancy » à « gravité ».  
En matière de PMA, le Dr Delphine Morettini effectue à la Maternité régionale tous les gestes dédiés à sa spécialité : les ponctions, les transferts d’embryons et la participation aux staffs pluridisciplinaires qui rassemblent cliniciens et biologistes. « Le but est donc pour moi de voir les patientes ici à Toul une première fois, de faire les premiers bilans d’infertilité et les premiers traitements qui ne nécessitent pas forcément d’être dans un centre agréé de PMA » raconte le Dr Morettini. « Après, si je le juge nécessaire, nous nous revoyons sur Nancy pour la suite car à Toul, tout n’est pas réalisable. »

L’arrivée de ces médecins venus de la Maternité régionale située à une petite trentaine de kilomètres  a été vécue sereinement, pour ne pas dire avec soulagement, par l’équipe touloise. En effet, l’établissement où accouchent un peu plus de 600 femmes par an, s’inscrit, depuis le rapport du Haut Comité de Santé Publique en 1993 recommandant la fermeture des maternités effectuant moins de 1000 accouchements l’an, dans la liste des maternités « en sursis ». Une fragilité à laquelle s’ajoute la pénurie en spécialistes médicaux qui faisait peser sur l’équipe en place une tension permanente comme le raconte le Dr Eleonora Pirvulescu : « Quand je suis arrivée, les médecins seniors de Toul se préparaient à prendre leur retraite et nous étions en manque de personnels surtout pour les astreintes et la permanence des soins. L’hôpital recherchait des médecins et nous travaillions beaucoup avec des remplaçants ce qui n’est pas confortable. L’arrivée de mes confrères de Nancy a été un soulagement. Nous les attendions. Maintenant, nous constituons une vraie équipe qui s’investit dans l’activité du service. »

L’arrivée de ces nouveaux médecins favorise également l’échange de pratiques entre professionnels. Ainsi, désormais à Toul, les femmes qui le désirent peuvent avoir accès à une IVG médicamenteuse jusqu’à 9 semaines contre 7 auparavant. De même, les médecins de Nancy ont proposé l’utilisation des sondes de tamponnement intra utérin en cas d’hémorragies du post partum pour éviter des interventions chirurgicales lourdes en urgence. Ces coopérations concrètes sont un plus pour les patientes mais aussi pour les médecins grâce aux staffs communs hebdomadaires via la visioconférence. Ainsi, à la demande du chef du pôle de la Femme de Nancy, le Pr Olivier Morel, Toul partage son expérience sur les accouchements par voie naturelle puisque la maternité affiche un taux plus élevé qu’à Nancy même pour les grossesses à bas risques.

« Nous sommes à Toul dans un établissement de type 1 alors que la Maternité de Nancy est de type 3. Notre patientèle n’est donc pas la même » complète le Dr Delphine Morettini. « Par exemple, nous utilisons un médicament pour arrêter les contractions par voie orale de façon ponctuelle afin de faciliter les transferts à Nancy. Alors qu’à Nancy, ils l’utilisent par voie veineuse pour une plus longue durée. Ce sont ces choses-là qu’il nous faut adapter. » Un travail d’harmonisation des protocoles dans lequel sont engagées les deux structures.
Autres projets que porte la coopération des deux maternités :
L’organisation d’une réunion formation/information avec les médecins généralistes, gynécologues médicaux et obstétriciens du Toulois pour expliquer les nouvelles possibilités dégagées par cette organisation. En particulier, une proximité entre professionnels qui facilite et simplifie l’accès des patientes à Nancy en cas de nécessité d’un acte technique spécialisé  
 L’ouverture à Toul d’une consultation de chirurgie par le Pr Olivier Morel avec sa spécialisation en robotique
La création d’un poste d’interne de spécialité
Si pour les médecins, ce travail sur plusieurs sites nécessite une adaptation en matière d’organisation en particulier pour le suivi des patientes, des dossiers, etc., il favorise un travail en réseau qui permet de garder une activité dans des hôpitaux périphériques tout en bénéficiant des apports d’un établissement de référence comme l’argumente le Dr Maatouk : « Cela permet de prendre des décisions qui ne sont pas trop détachées des réalités des maternités périphériques, ce qui a pu se produire de temps en temps avec des discours qui ont été, de fait, très mal perçus localement. C’est bon pour le système de soin et au final pour les patientes. »
Contacts CH Toul :  http://www.ch-toul.fr/

Maternité du CHRU de Nancy : le guide des consultations >>

 

 

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a rejoint le réseau CHU de la Réunion
 
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a rejoint le réseau CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-MALO
 
il y a 2 jours
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 3 jours
a rejoint le réseau CH du Nord - Nouvelle-Calédonie
 
il y a 3 jours
a créé un nouveau document
 
a mis à jour le réseau CH Moulins-Yzeure, Allier, Auvergne
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 4 jours
a rejoint le réseau Les Hôpitaux de Chartres
 
il y a 4 jours
a rejoint le réseau CH de Niort
 
il y a 4 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 4 jours
a créé un nouveau document
 
 
  • 1/1

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux