Se connecter
Chargement ...

Le 14 février, ce n’est pas que la Saint Valentin…

Publié le
Lundi 11 Juin 2012 à 14:52

13 février 2012

Le 14 février, ce n’est pas que la Saint Valentin…

 

C’est aussi la journée de sensibilisation aux cardiopathies congénitales Chaque année, environ 8 enfants sur 1000 naissent avec une malformation cardiaque. Détectées le plus souvent à la naissance, et parfois même avant grâce à l’échographie fœtale, les malformations cardiaques sont les plus fréquentes des malformations congénitales. Elles ont longtemps été la première cause de mortalité dans la première année de vie.

90% des enfants ayant une cardiopathie congénitale atteindront l’âge adulte

Les progrès réalisés ces dernières décennies en cardiologie néonatale et en chirurgie cardiaque ont permis d’augmenter l’espérance de vie des patients et se traduisent aujourd’hui par un plus grand nombre d’adultes ayant une cardiopathie congénitale que d’enfants. En France, ce sont 150000 adultes qui vivent avec une cardiopathie congénitale, 150000 cœurs qui grandissent parfois sans qu’un suivi médical adapté n’ait été mis en place. Même si les patients se sentent en pleine forme, même s’ils ont été guéris grâce à une intervention chirurgicale, leur cœur mérite une attention particulière. 

 A Toulouse, un centre de référence pour prendre soin des enfants cardiaques

Le CHU de Toulouse et la Clinique Pasteur en réunissant leurs compétences en 2010 ont permis au Groupement de Coopération Sanitaire de devenir un centre de référence inter-régional dans la prise en charge de l’enfant cardiaque. En effet, l’ensemble du plateau technique (maternité, bloc opératoire, salle de cathétérisme, réanimation pédiatrique, néonatalogie et cardiologie) regroupé sur le pôle mère-enfant du CHU permet une collaboration fructueuse des cardiologues pédiatres entre eux (Pr Ph. Acar, Dr Y. Dulac, Dr S. Hascoet pour le CHU et Dr F. Heitz, Dr N. Combes sur le site de la Clinique Pasteur avec une prise en charge globale des troubles du rythme de l’enfant et médicochirurgicale des cardiopathies congénitales arrivées à l’âge adulte). En 2011, 140 chirurgies (par le Pr B. Léobon et le Dr D. Roux, chirurgiens cardiaques pédiatres) et 130 cathétérismes essentiellement interventionnels (par le Dr F. Heitz) ont été réalisés chez des enfants âgés de 0 à 18 ans venant de la région Midi-Pyrénées mais aussi du Limousin et du Languedoc-Roussillon. Une équipe d’anesthésie-réanimation du CHU est dédiée à cette activité (Dr G. Chausseray, D X. Alacoque).

 La campagne « Votre cœur veut continuer de battre »

Sensibiliser les patients à l’importance d’un suivi médical spécialisé pour prévenir le plus tôt possible une complication devient un enjeu majeur de santé publique. C’est le message de la première campagne de sensibilisation sur les cardiopathies congénitales proposé depuis le 14 janvier au grand public et relayé à l’occasion de cette journée mondiale. 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
 
a créé un nouveau document
 
 
 
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux