Se connecter
Chargement ...

Présentation du réseau EPSM Lille-Métropole, Armentières

Publié le
Dimanche 01 Juin 2014 à 12:44


Rue du Général Leclerc 
59487 Armentières cedex
Coordonnées
> Standard : 03 20 10 20 10
> Fax général : 03 20 35 79 85
> Courriel : [email protected]
http://www.epsm-lille-metropole.fr



 

Rejoindre le réseau social professionnel reseauprosante.fr de l’EPSM Lille-Métropole, Armentières

 

 

 

L’EPSM Lille-Métropole a pour mission la prise en charge des troubles de santé mentale. Il met à disposition de la population des services et équipements de prévention, diagnostic, de soin et de suivi pour adultes, adolescents et enfants. Situé sur la commune d’Armentières, l’établissement exerce ses missions dans le bassin de la Métropole Lilloise. Ses services dispensent leurs activités à l’intérieur de l’établissement, mais aussi sur l’ensemble des pôles gérés par l’EPSM Lille-Métropole. La plupart des personnes qui s’adressent aujourd’hui à l’EPSM Lille-Métropole sont susceptibles de bénéficier de prises en charge médicales diversifiées et adaptées, au plus proche de leur domicile :

Les Centres de Santé Mentale (CSM) et les Centres Médico-Psychologiques (CMP) et leurs Antennes de Consultation organisent des actions de prévention, de diagnostic, de soins ambulatoires et d’intervention à domicile. Les Centres d’Accueil Thérapeutiques à Temps Partiel (CATTP) visent à maintenir ou à favoriser une existence autonome par des actions de soutien et de thérapie de groupe.
Les Hôpitaux de Jour (HJ) assurent des soins polyvalents individualisés et intensifs, à la journée ou à temps partiel. Les Appartements Thérapeutiques sont des unités de soins dont l’objectif est la réinsertion. Ils sont à la disposition de quelques patients pour des durées limitées et nécessitant une présence importante sinon continue de personnels soignants.
Les Ateliers Thérapeutiques ont pour objet de ré-entraîner à l’exercice de l’activité professionnelle, d’assurer un soutien aux patients dans une démarche de "re-socialisation" et de reprise de vie autonome. Les Centres de Post-cure sont des unités de moyen séjour, destinées à assurer après la phase aiguë de la maladie, le prolongement des soins actifs ainsi que les traitements nécessaires à la réadaptation en vue d’un retour à une existence autonome.
Les Appartements Associatifs et les Maisons Communautaires, partagés ou non, permettent une véritable réinsertion. Les patients réalisent seuls les tâches quotidiennes de la vie. Une garantie de suivi médical et infirmier est assurée par les visites à domicile de l’équipe soignante. Les Familles d’Accueil Thérapeutique offrent aux patients un accueil, un hébergement et un suivi par une équipe de santé mentale.
Les Visites à domiciles, réalisées par les équipes de pôles, permettent un suivi du patient au cœur de la cité. Les Interventions auprès des Centres Hospitaliers, par le développement des activités de psychiatrie de liaison et d’urgence dans les services hospitaliers, assurent une spécialisation des soins dans un environnement somatique.
L'Hospitalisation à domicile, est une alternative à l’hospitalisation temps plein. Elle permet à l’usager de retourner à son domicile tout en bénéficiant d’une prise en charge quotidienne. Les interventions sont prescrites par le médecin psychiatre et assurées par l’équipe soignante. Le Centre Intersectoriel d'Accueil et de Crises (CIAC), est un centre permanent disposant de quelques lits, permettant des prises en charge intensives et de courte durée pour répondre à des situations d’urgence et de détresse.

Une psychiatrie contemporaine : le travail en réseaux

L’EPSM Lille-Métropole s’est investi dans de nombreux partenariats, tant institutionnels qu’associatifs. En outre, un intense travail de réseaux conduit les équipes à de multiples interventions, dans les Centres Hospitaliers, les maternités, les structures sociales, médico-sociales, socio-éducatives, socio-culturelles, les P.M.I, les établissements scolaires, protection maternelle infantile...

 

 

L’EPSM Lille-Métropole en chiffres (01/01/2012) :

Pour une population de 630884 habitants :

  • 9 pôles de psychiatrie générale adulte
  • 1 pôle de psychiatrie pour enfants et adolescents

L'activité

20094 personnes ont été vues ou suivies à temps complet, partiel ou en soins ambulatoires, soit :

  • 2750 personnes prises en charge à temps complet
  • 2026 personnes prises en charge à temps partiel
 
  • 19496 personnes en soins ambulatoires


19496 personnes ont été prises en charge en soins ambulatoires :

  • Accompagnements : 6700 actes
  • Démarches : 13325 actes
  • Entretiens : 167647 actes
  • Groupes : 5477 actes
  • Réunions : 8547 actes

L’EPSM Lille-Métropole compte 1 802 professionnels (soit 1721.80 ETP), soit :

  • 104 professionnels médicaux (93,1 ETP)
  • 1455 professionnels soignants et socio-éducatifs (1358,50 ETP)
  • 186 gestion, secrétariats médicaux... (172,80 ETP)
  • 194 services techniques et généraux... (190,50 ETP)

Les dispositifs de prise en charge


  • Hospitalisation temps plein
  • 425 lits (96 % de chambres à 1 & 2 lits)

 

  • Suivi médico-social
  • Résidence Berthe Morisot 60 lits (Maison d'accueil spécialisée)
  • Etic - Etablissement et Service d'Aide par le Travail

Un nombre important d'alternatives à l'hospitalisation :

  • 17 Centres Médico-Psychologiques + 14 antennes de consultations
  • 2 Centres de consultations spécialisées
  • Près de 150 places en Filière Hébergement (associatif, communautaire)
  • 8 lits de Centre Intersectoriel d'Accueil et de Crise
  • 33 places d'Appartements Thérapeutiques
  • 10 lits en Centre de Post cure
  • 22 places d'Accueil Familial Thérapeutique
  • 166 places réparties en 10 Hôpitaux de Jour
  • 14 Centres d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel + antennes
  • 3 Ateliers Thérapeutiques

Les partenariats


300 conventions en cours.

Conventions avec les Centres Hospitaliers :

  • C.H Armentières
  • Participation aux urgences : psychiatrie générale et pédo-psychiatrie
  • Convention maternité-pédiatrie
  • Institut de Formation en Soins Infirmiers
  • Logistiques (blanchisserie, restauration)

 

  • C.H Seclin
  • Participation aux urgences et consultation en alcoologie (59G10)
  • Logistique 59G09 (blanchisserie, restauration)

 

  • C.H.R Lille
  • Participation aux urgences (59G19 - 59G21)
  • Centre d'accueil et de crise

 

  • C.H Tourcoing
  • Participation aux urgences : psychiatrie générale (59G16-G17-G18)
  • Alcoologie (59G18)

Participation aux actions prioritaires de santé publique et aux réseaux :

  • Précarité, exclusion : Equipe mobile Diogène, participation au réseau Santé Solidarité
  • Suicide : Réseau "Chaîne de Vie" à Tourcoing
  • Santé des jeunes à Tourcoing : A Tourcoing, projet d'équipe mobile mixte enseignants-soignants, pôle enfants et adolescents (soutenu par la Fondation de France, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale, la Ville de Tourcoing et le Dispositif de Réussite Educative)
  • Promoteur en recherche action épidémiologie, psychiatrie et santé mentale.
  • Siège du Centre Collaborateur de l'organisation Mondiale de la Santé (CCOMS) pour la recherche et la formation en santé mentale.
  • Enquête Régionale, Nationale et Internationale Santé Mentale en Population Générale.
  • Adhérent au Groupement d'intérêt Public Régional "Fédération Régionale de Recherche en Santé Mentale".
  • Promoteur de la création du Groupement Coopération Sanitaire "Recherche et Formation en santé mentale" au niveau national.
  • Porteur du programme national "un Chez Soi d'Abord" en partenariat avec ABEJ Solidarité
  • Site pilote du comité de pilotage national du programme "Médiateurs de santé / Pairs"

 

Le projet d'établissement

Une évolution positive programmée

En septembre 2005, l’EPSM Lille-Métropole a adopté son projet d’établissement pour la période 2005-2011. Voici les grandes lignes de visibilité d’un projet ambitieux, résolument tourné vers l’avenir, qui place les usagers au cœur du dispositif de santé.

 

Un projet médical moteur

La conférence interministérielle d’Helsinki (52 états signataires) et le Plan Santé Mentale 2005-2008 ont alimenté la réflexion.
La poursuite de la mise en œuvre des critères de bonnes pratiques dans l’ensemble des services de psychiatrie, l’ouverture des services à toute la population, le rapprochement des lieux d’hospitalisation des populations desservies, la promotion de la recherche en santé mentale, l’accès à la culture pour les usagers, constituent les grands enjeux du projet médical. Il s’agit de modifier radicalement les pratiques pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination qui entourent les troubles psychiques et les institutions qui les prennent en charge.
Le projet s’articule autour de 4 axes :

  • une prise en charge décloisonnée (information et prévention renforcées, hospitalisation complète adaptée, prises en charge diversifiées, psychiatrie de liaison, réduction des hospitalisations inadéquates, comité d’éthique,…)
  • prise en compte des attentes des patients, des familles et des professionnels
  • développement de la qualité et de la recherche
  • mise en œuvre des programmes spécifiques (dépression et suicide, actions santé-justice, périnatalité, enfants et adolescents, populations vulnérables, personnes âgées)

Un projet de soins concerté

En parallèle au projet médical, le projet de soins s’inscrit dans l’évolution du soin en psychiatrie suivant 6 axes :

  • améliorer la qualité de la prise en charge du patient
  • participer à la démarche qualité
  • participer au développement en santé mentale et à la déstigmatisation de la psychiatrie
  • développer et gérer les compétences professionnelles
  • améliorer le management du service de soins
  • contribuer à la santé au travail et à l’épanouissement professionnel

Le service de soins s’engage à défendre le respect des personnes et de leurs droits fondamentaux, l’autonomie, la créativité, le travail en synergie, la compétence et la solidarité.

Un projet social dans une démarche participative

Un diagnostic des données sociales et un bilan de la politique menée ont conduit à définir cinq thèmes de travail : la recomposition de l’offre de soins, la qualité de vie au travail, la gestion des ressources humaines, la formation et le dialogue social.
28 réunions au travers de 6 groupes de travail, ont défini 6 objectifs :

  • permettre la réalisation des priorités inscrites au projet médical et projet d’établissement, principalement l’externalisation des activités
  • accompagner les projets liés à la reconversion du site armentiérois
  • qualité de vie au travail et prévention de la violence
  • approche qualitative et personnalisée de la gestion des ressources et relations humaines
  • formation continue, promotion professionnelle et recherche
  • dialogue social et relations entre professionnels

En juin 2006, la direction et les trois organisations syndicales se sont rencontrées autour du projet social.

Un projet qualité transversal

L’établissement public de santé mentale a pour ambition de devenir une référence et un pôle d’excellence en qualité du soin en Santé Mentale :

  • consolider et renforcer la certification (prochaine visite de la Haute Autorité en Santé en octobre 2006)
  • poursuivre la politique de labélisation (certification Iso 9001 version 2000, certification de services,…)
  • utiliser de façon positive les bénéfices ainsi acquis
  • évaluer les pratiques professionnelles
  • développer la rédaction et l’utilisation de référentiels et de guides de bonnes pratiques sur des prises en charge spécifiques
  • placer les usagers au cœur de leur prise en charge et du système de santé
  • tendre vers un système qualité simplifié.

Un projet informatique de pointe

 

  • une forte augmentation de la « couverture fonctionnelle » du système d’information sur des domaines à développer tels que : la gestion des ressources humaines, le service de santé au travail, le circuit du médicament pour la pharmacie, la gestion de la maintenance pour la DMT…en « passant » par la fonction linge, les cuisines centrales, le self.
  • une prise en compte renforcée du domaine médical avec notamment le dossier patient informatisé communiquant avec le Dossier Médical Personnel (DMP)
  • l'accompagnement de la mobilité par l'accès au système d'information en tous lieux.
  • un renforcement de la sécurité, de la confidentialité et de la disponibilité des applications.
  • un système d’aide à la décision pour le pilotage.
  • une orientation des développements intranet et des choix applicatifs vers des solutions de type internet.
Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 8 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a rejoint le réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 16 heures
vient de créer un nouveau réseau FONDATION ILDYS
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document dans Secrétaire médicale - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 18 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH Andrée Rosemon
 
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux