Se connecter
Chargement ...

La position de l'INPH sur l’exercice médical à l’hôpital

Publié le
Lundi 30 Juin 2014 à 15:56
Télécharger

Rachel Bocher, présidente de l'Intersyndicat National des Praticiens Hospitaliers (INPH), fait un bilan plutôt sombre de la concertation sociale à l'hôpital en 2013. En espérant que les sujets qui préoccupent les praticiens - pénibilité, attractivité, revalorisation des astreintes - seront traités en 2014.

Hospimedia : Que retenez-vous de l'année 2013, en matière de dialogue social pour l'hôpital ?

Rachel Bocher : Nous, syndicalistes et praticiens hospitaliers, avons été surpris, étonnés. Nous nous attendions à ce que la ministre s'attèle à faire avancer le progrès social, à défendre le service public, il n'en a rien été, l'hôpital n'a pas été traité du tout. J'étais déjà sceptique au sujet du Pacte de confiance, comme s'il fallait mettre en oeuvre une méthode, un contrat... La ministre passe son temps à distribuer les missions de l'Igas, comme c'est le cas pour le Développementprofessionnel continu (DPC), sans n'avoir rien changé aux mauvaises dispositions de la loi Hôpital, patients, santé et territoire (HPST). En 2012, au Salon santé autonomie, Marisol Touraine avait pourtant promis de promouvoir le service public. Vingt-deux mois plus tard, on ne voit toujours rien venir...

H. : Que pensez-vous des missions lancées à la suite du Pacte de confiance, qu'il s'agisse de l'organisation en pôle, du droit des usagers, de la rénovation du service public hospitalier ?

R. B. : Concernant l'enquête menée par les conférences sur l'organisation en pôle, je vous rappelle que seules les conférences sont partie prenante. Les intersyndicats de PH n'y étaient pas conviés, tout juste nous a-t-on accordé le droit d'être auditionnés, ce que nous avons refusé. Nous avons préféré mener notre propre enquête, dont les résultats sont édifiants : la majorité des praticiens ne décèle aucune valeur ajoutée dans l'organisation en pôle. Aucune décision concrète n'a été prise au sujet de l'organisation en pôle. Pour ce qui est de la place des usagers au sein du système de santé, nous attendons les suites que Marisol Touraine compte donner au rapport de Claire Compagnon. Quant à la rénovation du Service public hospitalier (SPH), on attend autre chose qu'un SPH à la découpe, comme l'avait proposé le précédent gouvernement. Nous ne voyons pas quel sort sera réservé à l'hôpital dans ce SPH rénové. Les attentes de l'INPH, pour le moment, sont loin d'être satisfaites. Nous ne voyons pas de rupture sur le terrain. La ministre passe son temps à distribuer les missions de l'Igas.

reseauprosante.fr

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 1 heure
a créé un nouveau document
 
il y a 16 heures
a créé un nouveau document
 
 
a créé un nouveau document
 
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux