Se connecter
Chargement ...

Développement de la chirurgie ambulatoire à l'hôpital public : vrais enjeux et faux débats.

Publié le
Jeudi 23 Janvier 2014 à 12:57
FHF
Réseau public -
21989
- Autres

Lors d’une audition à l’Académie Nationale de Chirurgie le quatre décembre dernier, la FHF a rappelé combien le développement de la chirurgie ambulatoire était une priorité pour les hôpitaux publics, parce qu’elle est un vecteur de qualité accrue des soins, d’amélioration des pratiques mais également parce qu’elle est un facteur d’efficience.

Les hôpitaux publics se sont déjà fortement engagés dans cette voie, et ils réalisent déjà 23% de leurs interventions chirurgicales de manière ambulatoire dans les CHU et plus de 31% dans les Centres Hospitaliers.L’hôpital public français est un moteur dans l’innovation en matière de chirurgie ambulatoire, comme en témoignent de nombreuses premières médicales mondiales, comme récemment la réalisation d’une lobectomie.Ces résultats incontestables doivent être poursuivis et amplifiés, car de nombreuses interventions pratiquées en chirurgie conventionnelle pourraient l’être en ambulatoire. Afin d’évaluer ce potentiel de progression, il est essentiel d’éviter de recourir à des comparaisons internationales tronquées, qui confondent les consultations et les interventions, ou à des comparaisons public-privé qui omettent les différences dans la nature des actes ou des populations accueillies.C’est pourquoi la FHF a présenté à l’Académie de Chirurgie une étude sur le potentiel réel de développement de la chirurgie ambulatoire, basée sur l’analyse des séjours et les données de la science, dont les conclusions sont les suivantes :
  • Sur la base de la poursuite de la diffusion des bonnes pratiques, il est possible d’augmenter à moyen terme la part des interventions ambulatoires en chirurgie publique à 38% dans les CHU et à 46% dans les CH.
  • Une augmentation plus forte est sans doute possible à un horizon plus lointain, comme l’ont montré les équipes les plus innovantes sur cette question. Elle repose sur des organisations en ville plus adaptées afin d’améliorer les parcours des patients, mais aussi d’importants investissements pour adapter les infrastructures.
  • Les gains financiers d’une telle réorganisation seront limités. Pour les 56 principales interventions,même avec un taux de 100% ne tenant pas compte de la situation sociale des patients, l’écart de coût entre les tarifs ambulatoires et les tarifs conventionnels n’était en 2012 que de 570 millions d’euroset non de cinq milliards d’euros comme indiqué dans le rapport publié cet automne  par la Cour des Comptes.
La FHF demande aux pouvoirs publics de fixer des objectifs crédibles et réalistes pour favoriser le développement de la chirurgie ambulatoire.
Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
 
a créé un nouveau document
 
 
 
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux