Se connecter
Chargement ...

Priorité à la coordination ville-hôpital en Rhône-Alpes

Publié le
Lundi 13 Janvier 2014 à 22:22
FHF
Réseau public -
21988
- Autres

Lien FHF : http://www.fhf.fr/Actualites/Medecins/Initiatives-medicales/Priorite-a-la-coordination-ville-hopital-en-Rhone-Alpes

 

INITIATIVES MÉDICALES

Priorité à la coordination ville-hôpital en Rhône-Alpes

Publié le 06 janvier 2014

[Le Concours médical| - La région Rhône-Alpes est un laboratoire innovant en matière d’organisation des soins urgents et non programmés. Alors que 5,8 % de la population se trouve à plus de trente minutes d’un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR), l’ARS veut améliorer l’articulation des soins de premier recours et des soins hospitaliers. Avec, dans les zones de montagne, des médecins correspondants du Samu en première ligne, mieux rémunérés depuis le 1er décembre.

« Au-delà de la question du plan de désengorgement des urgences, nous essayons de faire évoluer la réflexion, en partant d’un principe de base : il n’y a pas de fatalité sur les difficultés qu’on peut rencontrer dans les services hospitaliers sur les urgences et ce sujet n’est pas qu’un sujet hospitalier ! », assure Christophe Jacquinet, directeur de l’ARS Rhône-Alpes, qui a installé le 23 septembre dernier la commission régionale des soins urgents et non programmées pour définir les orientations du plan Urgences. L’un des points forts du programme est le développement des médecins généralistes correspondants du Samu, qui passe par un système d’indemnisation plus attractif et une harmonisation de leur formation au niveau régional. Formés et équipés avec un matériel adapté pour la prise en charge des urgences vitales, ces médecins interviennent à la demande du Samu pour être plus vite sur les lieux et éviter une perte de chance du patient due à l’éloignement.« Nous sommes dans un dispositif où nous allons encourager le fonctionnement en astreintes rémunérées, tout en conservant une grande flexibilité. Le cahier des charges prévoit un financement des astreintes (de 12 heures) et un financement des sorties (250 euros), qui compense les consultations manquées dans le cabinet et s’applique quel que soit le moment et l’état du patient », précise Christophe Jacquinet. Son objectif ? Convaincre une cinquantaine de médecins supplémentaires en 2014 et en 2015 de rejoindre le dispositif dans les 103 secteurs les plus isolés. Ils signeront une convention avec le Samu et l’ARS. Un accord de bon fonctionnement est prévu avec les médecins sapeurs-pompiers volontaires (SDIS) :« Il n’y apas de concurrence », insiste-t-il.

Entre 2 et 3 millions d’euros seront consacrés à ce dispositif, une enveloppe financée dans le cadre du Fonds d’intervention régional. Présidente de la Fédération nationale des médecins correspondants du Samu et membre de l’association Médecins de Montagne, le Dr Manuella Barthez témoigne :« Les jeunes qui se sont installés ces dernières années sont tous médecins correspondants du Samu. Il y en a même qui viennent pour cela, on commence à avoirdes forces nouvelles et je suis certaine que la sécurité de l’encadrement de la médecine d’urgence y est pour beaucoup. »

 

Renforcer les structures de 1er recours à plateaux techniques renforcés

Autre gros volet du plan régional Urgences : la reconnaissance des cabinets de montagne à plateaux techniques renforcés (imagerie notamment). Dans cette optique, l’ARS, qui veut encourager l’exercice collectif, est prête à accompagner financièrement les médecins dans leurs investissements.« Nous souhaiterions voir dans quelle mesure des structures de ce type peuvent être étendues au niveau régional, dans les zones urbaines, pour répondre aux besoins d’accès aux soins non programmés et fluidifier la prise en charge des circuits quand par exemple on n’a pas de médecin traitant », explique Céline Vigné, directrice de l’efficience de l’offre de soins à l’ARS. Un groupe de travail va être lancé avec les professionnels en février prochain.« Il faut absolument qu’il y ait un maillon intermédiaire entre les consultations de médecine générale de ville et le secteur hospitalier en médecine d’urgence, il y a un enjeu majeur en termes de santé publique », estime le directeur général, en évoquant notamment la petite traumatologie et en prenant exemple sur le système de santé québécois.

Hôpital : l’exemple d’Annecy

Mise en place d’une filière de gérontologie pour éviter le passage aux urgences, réflexion autour de l’organisation des transports héliportés, réflexion sur le métier d’urgentiste : ces pistes de travail visent aussi à désengorger les urgences. Directeur du Samu de Haute-Savoie, chef du service des urgences du centre hospitalier de la région d’Annecy (53 000 passages par an), le Dr Jérôme Savary a en premier lieu installé un médecin d’accueil dans son service pour améliorer la communication.« Que le volume de patients soit énorme, cela ne me pose pas de problème. Ma seule préoccupation est qu’on ne passe pas à côté d’un patient grave », observe-t-il. Il a par ailleurs mis en place des filières d’accueil aux urgences et travaillé avec l’ensemble des services de l’hôpital pour « filiériser » l’ensemble des structures, avec des numéros dédiés, afin d’avoir des lits disponibles dès le matin. Un lissage entre les différents services de médecine permet d’organiser les lits sur de plus gros volumes, avec l’aide d’une cellule de gestion des lits. Une maison médicale de garde à l’intérieur des urgences commence à faire ses preuves. Enfin il a été mis fin aux deux catégories d’urgentistes (« tout le monde fait tout, il n’y a pas d’élite urgentiste ») et des postes bi-appartenants ont été développés (échographie et urgence, épidémiologie et urgence etc.) pour renforcer l’attractivité de la spécialité. « Il y a deux ans, il me manquait sept équivalents temps plein, il ne m’en manque plus du tout et j’ai même le choix. Il y a un apaisement dans notre service », assure le Dr Savary.

Logo concours medical

Article de Gaëlle Desgrée du Loû publié dans Le Concours médical de décembre 2013 et sur le site de la revue, www.concoursmedical.com

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a créé un nouveau document dans Médecin neurologue - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 3 heures
a créé un nouvel album : LOGO - Ugecam Alsace dans UGECAM Alsace
 
il y a 3 heures
a rejoint le réseau UGECAM Alsace
 
il y a 12 heures
a rejoint le réseau CH DE SAINT-BRIEUC
 
il y a 12 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 12 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 12 heures
a rejoint le réseau VILLE DE LINAS
 
il y a 12 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a mis à jour le réseau VILLE DE LINAS
 
a créé un nouveau document dans Ingénieur informatique - RÉSEAU SOCIAL PUBLIC
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
 
il y a 23 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 23 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 23 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a mis à jour un document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux