Se connecter
Chargement ...

Urgences hospitalières : fierté et identité du service public hospitalier

Publié le
Lundi 30 Décembre 2013 à 17:47
L'hôpital public est de plus en plus sollicité par la population. Cela se traduit par une progression constante du nombre de patients accueillis dans nos établissements, qui représentent 87 % de l'ensemble des passages aux urgences.
 

Cette activité a fortement crû. Alors qu’en 2001, 11 millions de Français se rendaient aux urgences, ils étaient plus de 18 millions en 2012. C’est un gage de confiance inestimable des Français dans le service public, dont les professionnels de santé sont fiers.

Les causes de cette augmentation sont à rechercher dans l’évolution des demandes de la population et des modes de prise en charge mais aussi, comme l’a démontré le sondage TNS Sofres que nous avons rendu public en mai dernier, dans la réponse de plus en plus insuffisante de la médecine de ville à la permanence de soins le soir et le week-end.

Il est de la responsabilité des pouvoirs publics d’avoir enfin le courage de se saisir de cette question, car on ne peut dessiner une stratégie nationale de santé qui entend fluidifier les parcours de soins grâce à une meilleure articulation des soins de premier recours et de l’hôpital, et laisser se déliter à ce point l’organisation de la permanence des soins en ville.

Afin de faire face à cette évolution rapide des besoins de la population, tous les hospitaliers se mobilisent d’ores et déjà pour améliorer les conditions d’accueil, de réduire les temps d’attente, tout en garantissant des soins de qualité.  

La FHF partage le point de vue du Conseil national de l’urgence hospitalière qui, dans son rapport remis à la ministre, appelle tous les acteurs hospitaliers, bien au-delà des seuls spécialistes des Urgences, à se saisir de la question des urgences.

Les responsables hospitaliers sont résolument convaincus que des actions doivent être engagées pour mieux accueillir les patients, tout en réduisant les délais d’attente, pour mieux organiser leur prise en charge  à la sortie des services d’Urgences  et pour mieux coordonner la réponse des professionnels à la sortie de l’hôpital afin de trouver la meilleure prise en charge après la phase aiguë. La sortie des patients, gage de la fluidité des parcours, doit être facilitée notamment par la création de lits publics de soins de suite et de réadaptation (SSR), aujourd’hui très insuffisants en raison du mode de tarification. Les lits gérés par le secteur commercial ne peuvent en effet, le plus souvent, pas accueillir les patients en aval des Urgences hospitalières en raison de la gravité des prises charge assurées par le service public. La FHF demande donc la création et le financement pérenne de 5 000 à 7 000 lits publics de SSR.

C’est bien l’ensemble de la communauté hospitalière qui doit travailler à une meilleure coordination de nos actions pour répondre aux besoins de la population et contribuer à bâtir, dans le domaine des urgences comme pour l’ensemble des filières de soins, un véritable service public territorial de santé.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
 
a créé un nouveau document
 
 
 
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux