Se connecter
Chargement ...

Retour d'expérience : Biologiste médical dans l'industrie.

Publié le
Mardi 31 Mars 2015 à 15:46
Télécharger

Revue "FNSIP - L'observance Hors-série n°16" juin 2014

 

Toujours à la recherche de débouchés connus à redécouvrir, méconnus à découvrir, ou supposés connus à observer sous un oeil nouveau, nous sommes cette fois-ci parti interviewer un ancien assistant hospitalo-universitaire, Sébastien Spinali, devenu biologiste au sein du groupe bioMérieux, pour découvrir ce qui l'a conduit à travailler dans l'industrie du diagnostic médical.  

 

T.R. : Commençons par le commencement ! Quel a été ton cursus avant de rejoindre l'industrie du diagnostic ? 

S.S. : Après avoir effectué mes premières années de médecine et d'externat à la faculté de médecine Paris-Descartes (Paris 5) et au sein des hôpitaux Cochin, Broussais et Necker, j'ai pris un poste d'interne en Biologie médicale au CHRU de Lille en 2007 suite aux ECN (Epreuves Classantes Nationales, le concours de l'internat en médecine). Après avoir effectué mes stages dans les différentes disciplines (parasitologie, hématologie, biochimie,...), j'ai choisi un semestre en Bactériologie. C'est à cette occasion que j'ai commencé à vouloir m'intéresser à la Bactériologie de façon plus spécifique, au contact notamment du Dr Olivier Gaillot (MCU-PH) qui m'a donné le goût pour sa discipline et m'a mené jusqu'à ma thèse de Biologie médicale. En effet, un tout nouvel appareil avait fait irruption dans le service le semestre précédent : un spectromètre de masse MALDI-TOF!

 

T.R. : Explique-nous ton activité d'interne d'alors... 

S.S. : J'ai travaillé sur l'identification des Pasteurellaceae avec l'aide du MALDI-TOF pour établir la distinction entre les espèces d'Haemophilus influenzae et H. haemolyticus auparavant difficilement distinguables en biologie moléculaire. Cela pose par exemple un problème lors des campagnes de vaccinations en termes d'intérêt de santé publique. J’ai donc fait pendant ce semestre de la bactériologie et beaucoup de MALDI-TOF. C'est cette expérience en spectrométrie de masse qui m'a ouvert les portes de l'AHU chez le Pr Claire Poyart, PU-PH à l'hôpital Cochin (AP-HP).

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a rejoint le réseau CHU de la Réunion
 
 
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a rejoint le réseau CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-MALO
 
il y a 2 jours
a rejoint le réseau Pôle Emploi
 
il y a 3 jours
a rejoint le réseau CH du Nord - Nouvelle-Calédonie
 
il y a 3 jours
a créé un nouveau document
 
a mis à jour le réseau CH Moulins-Yzeure, Allier, Auvergne
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 4 jours
a rejoint le réseau Les Hôpitaux de Chartres
 
il y a 4 jours
a rejoint le réseau CH de Niort
 
il y a 4 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 4 jours
a créé un nouveau document
 
 
  • 1/1

Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux