Se connecter
Chargement ...

600 g à la naissance

Publié le
Lundi 18 Juin 2012 à 13:25


Communiqués et dossiers de presse

600 g à la naissance : comment bien faire grandir

ces bébés si petits ?



La néonatologie a changé au cours des dernières années. Si la prise en charge des nouveau-nés malades et des grands prématurés reste très technique, la façon de prendre en charge ces enfants et leur famille a beaucoup progressé. Les soins non techniques ne sont plus considérés simplement comme de la « puériculture », mais font partie intégrante des soins nécessaires au bon développement des enfants et au bien être de leur famille.

L’enfant prématuré est facilement fatigable. Parce que son seuil de tolérance aux stimulations est plus faible que celui d’un bébé né à terme, l’environnement hospitalier doit éviter toute stimulation intempestive (sonore, visuelle, olfactive, corporelle, perturbation de rythmes, douleur,…), et proposer des stimulations adéquates (peau à peau, voix des parents, massages, ...). L’association de ces techniques à la réalisation de soins centrés sur l’enfant et sa famille constitue le concept des soins individualisés de développement.

« Prodiguer des soins de haute technicité tout en réduisant le plus possible les éventuelles conséquences délétères de l’hospitalisation sur l’enfant et ses parents » telle est la devise de l’équipe du Pr JC Picaud.

Instaurer un environnement calme, reposant et exempt de toute sur-simulation
Au niveau sonore en diminuant les alarmes, en chuchotant près des couveuses, en manipulant délicatement les instruments, les portes des placards… Le sens de l’audition est mature à 33 semaines d’aménorrhée.
Pour la lumière : pénombre pendant le sommeil grâce aux couvre-couveuses, lumière tamisée pendant le réveil et les soins. La pénombre (150 lux) se rapproche de la luminosité intra utérine.
La couveuse est à 37 degrés. Les soignants prennent garde à avoir les mains chaudes avant de toucher un bébé et sans odeur (laisser sécher la solution hydro-alcoolique). De même le matériel qui doit toucher sa peau est réchauffé (thermomètre, sérum physiologique, stéthoscope….)

Favoriser en permanence le positionnement physiologique et confortable du bébé
En installant l’enfant dans un cocon adapté à sa taille qui lui laisse la place de bouger ses bras et ses jambes, en évitant la position à plat sur le dos. Le bébé est installé sur le coté, le tronc en flexion, la tête dans l’axe du corps, les mains près du visage. Avec cette position, le prématuré parvient mieux à utiliser ses compétences comme il le ferait in utero, même s’il a peu de force musculaire et un tonus faible. Le cocon lui permet de trouver des appuis comme dans l’utérus.

Respecter les rythmes de sommeil 
Pour favoriser au maximum le sommeil, qui est essentiel pour ces enfants (20 à 22 h/24), les soins sont regroupés et on évite d’intervenir auprès de l’enfant lorsqu’il est en sommeil profond. Pour cela, tous les soignants apprennent à « lire le bébé », c’est-à-dire à interpréter ses gestes, son comportement et sa façon de réagir aux stimulations qui proviennent de son environnement. . Le médecin ne fait pas les visites selon un ordre pré-établit mais en fonction de l’état de veille du bébé. Si le soin est urgent, le soignant réveille doucement le bébé en posant ses mains sur lui.

Soins centrés sur la famille (Family Centered Care)
La famille a une place prépondérante dans les soins donnés aux enfants. Le service est ouvert 24h/24. Les parents peuvent venir quand ils le souhaitent, les frères et sœurs, les grands-parents sont également les bienvenus. La première entrée dans le service des frères et sœurs de l’enfant se fait toujours avec l’accompagnement d’un psychologue, dans le respect du calme nécessaire à l’enfant. Tous apprennent à « lire le bébé ». Le service donne aux parents une place de véritable partenaire dans les soins.

Un autre type de prise en charge : l’unité kangourou
Depuis début avril 2012 l’unité kangourou peut accueillir 6 mamans et 9 bébés
L’unité vise à renforcer le lien mère - enfant en évitant la séparation. Bébé et maman partagent donc la même chambre.
L’unité kangourou prend en charge les bébés presque prêts à rentrer à la maison, mais pas tout à fait. Ils peuvent être légèrement prématurés, nés entre 33 et 34 semaines, pesant au moins 1800 gr. Ils ont une autonomie respiratoire complète, sont parfois perfusés, parfois alimentés par sonde naso-gastrique, ou sous antibiotiques ou encore en période de sevrage parce que leur maman est dépendante aux drogues. Les séjours durent en moyenne 1 à 2 semaines. 

C’est la seconde unité kangourou créée aux HCL, l’autre se trouve à l’HFME.
Ces unités qui permettent la prise en charge simultanée des mères et de leur nouveau-né ravissent les mamans. 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 6 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 8 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 8 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 10 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 23 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH de Voiron
 
 
vient de créer un nouveau réseau COMMUNE DE MESQUER-QUIMIAC
 
 
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE LE VAUDOUE
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux