Se connecter
Chargement ...

Dépistage inédit de la DMLA

Publié le
Lundi 22 Avril 2013 à 20:40

16 avril 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Service d'ophtalmologie de l’hôpital de la Croix-Rousse et les Centres d’examen de santé de la Caisse primaire d’assurance maladie du Rhône ont présenté récemment les résultats d’une étude originale sur le dépistage de la DMLA*.

L’étude, baptisée DODMLA (pour Dépistage Organisé de la DMLA) visait à évaluer l’intérêt d’un dépistage aux modalités originales : un examen du fond de l’œil sans dilatation de la pupille, réalisé par une infirmière (et non un ophtalmologue), et interprété dans la semaine par télémédecine. Cette étude, coordonnée par le Pr Laurent Kodjikian, a été proposée à tous les patients de 65 ans et plus qui ont bénéficié d’une consultation de dépistage général dans un Centre d’examen de santé (CES)** de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Rhône entre le 1er février et le 31 décembre 2012, soit 1022 patients. 683 patients ont été inclus dans l’étude.  

En pratique

L’examen du fond d’œil est réalisé au moyen d’une rétinophotographie non mydriatique (RNM), une sorte de photographie couleur de la rétine.

Parallèlement, le patient remplit un questionnaire, à la recherche de facteurs de risque (sexe, poids, antécédent familial de DMLA, couleur de l’iris, etc.)

Les images de la RNM sont ensuite télétransmises par le Centre d’examen au Service d’ophtalmologie de la Croix-Rousse pour interprétation (hebdomadaire). Après analyse et diagnostic, l’ophtalmologue adresse un courrier au patient pour l’informer des résultats de son dépistage. Il envoie également les résultats à la CPAM, où un médecin de santé publique gère le recueil des données et l’analyse statistique.  

 Des résultats analogues au dépistage par fond d’œil

L’analyse a mis en évidence 16,1 % de dépistage positif, dont 40,9 % d’atteintes bilatérales, des résultats comparables aux données obtenues par des études européennes, sur la base d’un dépistage réalisé par un ophtalmologue avec la technique classique : un fond d’œil avec dilatation de la pupille (l’examen entraînant une gêne visuelle et une sensibilité à la lumière qui nécessitent un arrêt des activités dans les heures qui suivent). 

Le recueil des données épidémiologiques issues des questionnaires  a également permis d’établir que l’âge est le principal facteur de risque non génétique de la DMLA, dont la prévalence et la sévérité augmentent exponentiellement avec l’âge. La présence de DMLA a été reliée à l’existence d’antécédents familiaux. En revanche, aucun lien n’a pu être établi avec le sexe (pas de différence entre les hommes et les femmes), avec des facteurs de risques cardiovasculaires, ni avec la couleur de l’iris.

 Un acte réalisé par un non-médecin, pour un dépistage précoce

Avec 16% de DMLA diagnostiquées, l‘étude DODMLA a montré que la RNM interprétée par télémédecine est un outil pertinent, utile pour dépister les populations à risque et mieux les surveiller (un traitement précoce étant de meilleur pronostic). Elle présente par ailleurs l’intérêt d’être un acte rapide pouvant être réalisé par un non-médecin et la possibilité d’interpréter l’examen en différé dans le temps et dans l’espace. 

Confortés dans le succès de leur collaboration au profit d’une action de santé publique, la CPAM du Rhône et le service d’ophtalmologie de la Croix-Rousse envisagent de l’étendre au dépistage, chez les patients diabétiques, de la rétinopathie diabétique. Le dépistage de la DMLA selon ces mêmes modalités intéresse également d’autres Caisses Primaires d’Assurance Maladie en France.

*La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) est une dégénérescence de la zone centrale de la rétine (la macula) sans cause apparente. Elle altère la vision des choses fines et la lecture, induit une perte d’autonomie et augmente le risque de chutes. Cette pathologie, qui touche 
1 million de personnes de + de  50 ans en France, est la 1ère cause de malvoyance dans les pays industrialisés. Le traitement doit être instauré le plus tôt possible afin de ralentir la dégénérescence.

** A propos des CES de la CPAM

Le Centre d’Examens de Santé (CES) de la CPAM du Rhône accueille chaque année 13 000 consultants pour des examens de santé, des actions éducatives en santé, des ateliers, de l’éducation thérapeutique, des actions de dépistage…

Son action préventive cible prioritairement les populations qui ne bénéficient pas, peu ou mal de la démarche de prévention du médecin traitant ou qui ne s’inscrivent pas dans les dispositifs organisés de suivi, de dépistage ou de vaccination.

L’Examen Périodique de Santé, proposé par la CPAM à un panel d’assurés, constitue un moment privilégié pour une action éducative pour la santé avec des conseils personnalisés et adaptés à la situation du consultant voire, en cas de repérage de facteurs de risque (tabac, alimentation...), des ateliers dédiés. C’est aussi l’occasion de développer l’information et l’accompagnement des personnes accueillies pour un meilleur usage de l’offre de soins et de prévention.

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/ 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a mis à jour le réseau Centre Hospitalier JEAN PIERRE FALRET
 
il y a 45 min
a créé un nouveau document
 
 
vient de créer un nouveau réseau Centre Hospitalier JEAN PIERRE FALRET
 
a créé un nouveau document
 
il y a 1 heure
a mis à jour le réseau CH du Nord-Mayenne
 
il y a 1 heure
a mis à jour le réseau CH du Nord-Mayenne
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux