Se connecter
Chargement ...

Un kiné doit verser 1,2 million d'euros à une patiente

Publié le
Mercredi 02 Octobre 2013 à 11:00
Le tribunal estime que le praticien a commis une faute en pratiquant des manipulations sur patiente, qui l'ont rendue tétraplégique.

 

C'est une coquette somme qu'un kinésithérapeute va devoir verser à sa patiente. Lundi, unkinésithérapeute a été condamné à verser plus d'un million d'euros, solidairement avec son assureur, à une patiente devenue tétraplégique après une manipulation.

Durant l'été 2007, une femme de quarante ans se rend chez son kiné. La patiente, habituée du cabinet, à cause de lombalgies chroniques, souffre de douleurs cervicales.

Durant la séance, le praticien la manipule lorsqu'un craquement se fait entendre. Immédiatement, la patiente fait un malaise puis tombe dans un profond coma. Elle passe ensuite six mois en réanimation. Suite à la mauvaise manipulation, elle reste tétraplégique. Elle réside depuis dans un foyer médicalisé et a été placée sous curatelle renforcée.

Une expertise a indiqué que le mouvement de rotation effectué par le praticien, «même s'il n'était pas forcé, a aggravé la dissection vertébrale préexistante». Selon l'expert, le kiné a «commis une imprudence en pratiquant cette séance», alors que les fortes douleurs dont souffrait la patiente s'aggravaient et contre-indiquaient donc cette intervention.

Lors de son jugement, le tribunal de grande instance de Paris a estimé que le kinésithérapeute a commis une «faute». Le praticien a été condamné «solidairement avec son assureur» à verser plus de 1,2 million d'euros à la patiente, ainsi qu'une rente viagère d'un montant annuel de plus de 136.000 d'euros au titre de l'assistance d'une tierce personne future afin de financer les différentes aides dont bénéficie la patiente. Ils ont également été condamnés à verser au total 750.000 d'euros à la sécurité sociale et plus de 200.000 euros à la caisse nationale d'assurance vieillesse.

Cette affaire n'est pas la première du genre. En 2010, un kinésithérapeute de 55 ans a été condamné à Versailles pour blessure involontaire ayant entraîné une infirmité permanente sur un patient. L'homme de 54 ans, venu se faire soigner pour des douleurs cervicales, avait fait un accident vasculaire cérébral et était devenu tétraplégique.

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 6 heures
a rejoint le réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 6 heures
vient de créer un nouveau réseau Hôpital Villiers Saint Denis
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
a mis à jour un document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux