Se connecter
Chargement ...

La demande d'examen

Publié le
Mardi 25 Mars 2014 à 10:31
Télécharger

Dans le numéro 2 de Radioactif, vous avez pu lire : 

 «Rappelons que la prescription d’un examen radiologique est un prescription médicale, tout comme une ordonnance médicamenteuse et doit se faire dans le respect de règles générales».

Cette phrase venait conclure notre enquête sur le vécu des gardes de radiologie. Afin de préciser un peu les choses, j’ai eu la chance d’interviewer Vincent Hazebroucq, MCU-PH, chargé de mission à la Direction de la politique médicale de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

Notre conversation a débuté sur une définition fondamentale pour bien comprendre l’enjeu de ce sujet.

Une demande d’examen radiologique n’est pas une ordonnance. Une ordonnance désigne une autorité que le médecin a sur un professionnel paramédical (comme un pharmacien). La demande est donc un avis spécialisé de médecin à médecin. Il n’y a, comme a insisté mon correspondant, pas de rapport hiérarchique dans cette relation,quand bien même le demandeur serait plus expérimenté. C’est le radiologue qui prescrit ensuite au manipulateur radio la réalisation de l’acte d’imagerie.

 

En effet, la réalisation d’un acte radiologique engage la responsabilité du médecin qui le réalise, que cela soit un médecin thésé, installé ou un jeune interne. Il en va donc de notre intérêt de bien connaitre les règles qui entourent la demande d’examen radiologique. Le Dr. Hazebroucq me précise alors que c’est la loi qui nous rappelle que tout examen ionisant doit être justifié par l’avantage qu’il apporte. «Pour l’application du principe mentionné (...), toute exposition d’une personne à des rayonnements ionisants, dans un but diagnostique, thérapeutique, de médecine du travail ou de dépistage, fait l’objet d’une analyse préalable permettant de s’assurer que cette exposition présente un avantage médical direct suffisant au regard du risque qu’elle peut présenter et qu’aucune autre technique efficacité comparable comportant de moindres risques ou dépourvue d’un tel risque n’est disponible. (...) Dans le cas où une exposition n’est habituellement pas justifié  au regard des recommandations ou avis mentionnés cidessus mais où elle paraît cependant nécessaire pour un patient déterminé dans un cas particulier, le médecin prescripteur et le médecin réalisateur de l’acte indiquent les motifs la justifiant dans la demande d’examen et le compte rendu d’examen.».[Code de la santé publique (CSP) : article R1333-56].

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 2 heures
a rejoint le réseau Secrétaire Médicale
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
 
 
il y a 2 heures
vient de créer un nouveau réseau Recherche poste de secrétaire médicale
 
il y a 4 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 7 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 18 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 23 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 3 mois
a rejoint le réseau CHS La Candélie
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux