Se connecter
Chargement ...

Les traitements percutanés des cancers en radiologie interventionnelle : l’innovation par excellence.

Publié le
Jeudi 26 Février 2015 à 18:14
Télécharger

Revue "Radioactif n°17" Juin 2014

 

Service de Radiologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Seine-Saint Denis, Site Jean Verdier, AP-HP, 93143 Bondy, France et Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, UFR SMBH, F-93000 Bobigny, Inserm, UMR-1162, Génomique fonctionnelle des tumeurs solides, 27 rue Juliette Dodu – F-75010, France

 

La guérison d’un cancer solide reste aujourd’hui encore conditionnée par la possibilité d’éradiquer localement la tumeur et son environnement immédiat. En pratique, la chirurgie de résection a été pendant longtemps la seule méthode permettant de réaliser un tel geste. Depuis maintenant 20 ans, les radiologues interventionnels se sont employés à développer les méthodes d’ablation percutanées d’abord chimiques comme l’alcoolisation puis, depuis le milieu des années 90, physiques avec pour chef de file la radiofréquence monopolaire aujourd’hui accompagnée d’autres technologies comme la radiofréquence multibipolaire, les microondes, la photocoagulation au laser, la cryothérapie, les ultrasons focalisés et enfin la dernière née qui est la seule méthode physique non thermique : l’électroporation irréversible (IRE). 

Initialement, les traitements percutanés des cancers se concevaient exclusivement comme des options alternatives à la chirurgie quand celle-ci était contre-indiquée. L’indication en première intention de ces traitements émerge pour certains petits cancers (< 3 cm) tels que les carcinomes hépato-cellulaires développés sur cirrhose où les tumeurs rénales à cellules claires. Cette tendance est en cohérence avec l’évolution générale des gestes interventionnels incluant ceux de la chirurgie qui deviennent de moins en moins invasifs et peuvent ainsi s’adresser à un spectre de patients de plus en plus large. Face à la chirurgie, les traitements percutanés bénéficient d’une approche par essence moins invasifs. De fait, la morbi-mortalité des ablations percutanées est largement inférieure à celle de la chirurgie de résection qui a pourtant largement bénéficié ces dernières années des avancées de l’approche laparoscopique.

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 14 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 17 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau CH de Voiron
 
 
vient de créer un nouveau réseau COMMUNE DE MESQUER-QUIMIAC
 
 
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE LE VAUDOUE
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux