Se connecter
Chargement ...

Faire face à l’augmentation du numerus clausus.

Publié le
Lundi 14 Avril 2014 à 10:58
Télécharger

Ces éléments pédagogiques s’articulent autour de 3 axes :

 

1- terrain de stage dit « généraliste » et limitation de l’hyperspécialisation enseignée en CHU : beaucoup de terrains de stage proposés notamment en CHU sont hyperspécialisés pour répondre à des prises en charge de deuxième voire troisième recours. Ils ne permettent pas d’acquérir une vision globale de la spécialité alors qu’un interne est d’abord en formation initiale avant d’acquérir une sur-spécialisation. Un certain nombre de pathologies ne sont peu ou plus enseignées (pour des raisons diverses et variées) au CHU, et à l’Hôpital Public en général, car très majoritairement traitées et suivies en secteur privé. Des exemples classiques sont ceux de la chirurgie prothétique de hanche ou de l’endoscopie digestive qui sont aujourd’hui largement réalisées dans le secteur privé. L’hospitalisation privée possède aujourd’hui une longueur d’avance en chirurgie ambulatoire ainsi que dans l’optimisation de l’organisation de la filière de soins. La patientèle est, elle aussi, différente. Comment alors permettre une formation initiale complète de l’interne si nous limitons les terrains de stage  au secteur public ? Pluralité et diversification des terrains de stage pour faire simple.

 

2- découverte d’un nouveau mode d’exercice : le secteur privé à but lucratif, secteur d’exercice professionnel d’un nombre important d’internes à terme : Comparativement à d’autres pays européens, l’accès à des terrains de stage dans le privé n’était pas permis alors que nombre d’internes s’y installeront plus tard. Nous pouvons faire un parallèle historique avec les internes en médecine générale qui n’avaient pas de stages de médecine générale alors qu’ils avaient embrassés cette spécialité. Cherchez l’erreur…

La comparaison des fonctionnements est probablement l’intérêt majeur de ces terrains de stages pour un jeune médecin : appréhender les forces et les faiblesses de chacun pour en tirer parti pour sa pratique future tant sur l’organisation que sur les modes de prise en charge.

Les remplacements ne peuvent se substituer complètement à un semestre complet en structure privée. Ceux-ci sont trop courts et souvent non représentatifs de l’activité habituelle du service pour donner une idée d’ensemble à l’interne du fonctionnement du service en particulier et de l’établissement en général ; d’autant plus que lors d’un remplacement l’interne n’est pas encadré ni formé par l’équipe médicale.

 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
a rejoint le réseau CH du Nord-Mayenne
 
a rejoint le réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
vient de créer un nouveau réseau MAIRIE DE ST GENIS POUILLY
 
il y a 2 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 3 heures
a rejoint le réseau CSSR de Caudebec
 
il y a 3 heures
vient de créer un nouveau réseau CSSR de Caudebec
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 15 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 18 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 19 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
a créé un nouveau document
 
il y a 20 heures
 
il y a 20 heures
 
il y a 20 heures
 
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux