Se connecter
Chargement ...

Les libéraux - PADHUE et l’exercice liberal.

Publié le
Lundi 30 Juin 2014 à 09:57
Télécharger

INTRODUCTION

En France, plusieurs modes d’exercice sont proposés au médecin libéral afin de faciliter son installation en ville. Les médecins libéraux sont plus nombreux que leurs collègues salariés (figure 1). La répartition des praticiens libéraux, qu’ils soient généralistes ou spécialistes, est inégale en France métropolitaine. On observe une forte attractivité dans les départements dotés d’un Centre Hospitalier Général (CHG) et ou d’un Centre Hospitalier Universitaire (CHU) (figure2).

En secteur libéral, les omnipraticiens sont plus nombreux que les spécialistes mais ce sont ces derniers qui ont le taux d’accroissement le plus important. Les femmes médecins sont minoritaires et essentiellement spécialistes et leur part continue à augmenter. Les praticiens conventionnés de secteur 1 sont 3 fois plus nombreux que leurs collègues installés en secteur 2. La répartition des libéraux selon le secteur varie d’une spécialité à une autre. En 2011, seuls 7 % des généralistes et 41 % des spécialistes exercent en secteur 2 (Tableau 1).

Après plusieurs années d’accroissement, le paysage médical dans les milieux hospitalier et libéral changera dans le futur proche du fait du vieillissement et de la féminisation de la population médicale. Les nombreux départs à la retraite prévus dans les prochaines années ainsi que le nombre croissant des femmes dans les facultés de Médecine, qui privilégient le salariat à l’exercice libéral, sont les principaux faits constatés. En l’absence de changement des comportements, la part des médecins libéraux régressera. On estime le nombre des médecins libéraux en 2025 à 103800 contre 122300 en 2002 soit une baisse de l’ordre de 15 %. Ce recul sera plus important pour les spécialistes (-23 %) que pour les omnipraticiens (-9 %) Le conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) affirme qu’il y a, dans certains départements, moins d’un nouvel inscrit sur 10 qui choisit de s’installer en libéral. L’augmentation du numérus clausus depuis 2001 qui avait pour but d’amortir cette chute d’effectifs, ne permettra pas à court terme de pallier cette décadence qui est le résultat d’une même politique menée depuis plusieurs dizaines années.

reseauprosante.fr

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
il y a 11 heures
a rejoint le réseau CH de Die Drôme Rhône-Alpes
 
il y a 13 heures
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
il y a 2 jours
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
il y a 5 mois
a publié un nouvel article : Le match de Bonaldi dans What's Up Doc ?
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux