Se connecter
Chargement ...

Réforme de la rémunération des pharmaciens : l’USPO fait marche arrière

Publié le
Jeudi 06 Février 2014 à 13:59

Réforme de la rémunération des pharmaciens : l’USPO fait marche arrière

Erratum : Contrairement à ce que nous avions écrit trop rapidement initialement, l'UNPF n'a pas signé le protocole d'accord concernant la réforme de la rémunération des pharmaciens.

Paris, le mercredi 5 février 2014 – Les dissensions des trois principaux syndicats représentant les pharmaciens autour de la réforme de la rémunération des officinaux se sont affichées de longue date. A côté de l’enthousiasme apparemment sans limite de la Fédération des syndicats de pharmaciens de France (FSPF), l’Union nationale des pharmaciens de France (UNPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ont multiplié les appels à la prudence et n’ont pas tu leurs réticences. Début janvier, seuls la FSPF et l'USPO ont finalement accepté de signer le protocole d’accord établi avec l’Assurance maladie fixant les modalités qui régiront à partir du 1er janvier 2015 le calcul des honoraires de dispensation.

Un accord totalement désavoué…

L’encre est à peine sèche que l’USPO entre aujourd’hui en résistance contre la réforme. Le syndicat a d’abord entrepris de sonder l’opinion des officinaux à propos des principaux points de l’accord. Une enquête « flash » a donc été conduite pendant trois semaines sur le site de l’USPO qui a recueilli 1 700 réponses. Les professionnels étaient ainsi par exemple invités à choisir entre deux mesures : la création d’un honoraire de dispensation d’un euros par boîte ( « financée » en grande partie par la suppression de la marge commerciale pour tout médicament jusqu’à 1,91 euros) ou « l’augmentation du forfait de toutes les boîtes de 53 centimes à 60 centimes » (sachant que ce forfait est amené à disparaître). Sans surprise, les pharmaciens ont opté à 90 % pour la deuxième solution… alors que c’est la première qui a été actée par le protocole d’accord. Autre point sur lequel, l’USPO a interrogé les pharmaciens : la création d’un honoraire de dispensation de 50 centimes pour toutes ordonnances comportant au moins cinq lignes. Les professionnels étaient invités à donner leur préférence entre cette mesure (qui figure dans le protocole d’accord) et la mise en place d’un honoraire minimum de perception par ordonnance inférieure à 10 euros. C’est cette seconde stratégie qui a le plus séduit les pharmaciens remportant 87,9 % d’adhésions.

… par un syndicat signataire !

Forte de ces résultats, l’USPO lance un appel à la rébellion. « Pharmaciens, réagissez, rien n’est définitif, faites-vous entendre maintenant, ne restez plus isolés, refusez et contestez cette réforme » lance le syndicat dans un communiqué publié hier. L’organisation martèle encore qu’une « réforme aussi importante doit passer impérativement par l’adhésion de toute la profession ». Les esprits taquins pourraient lui rétorquer que cette adhésion semblait pourtant certifiée par la signature de deux des trois principaux syndicats… dont l’USPO. D’autres pourraient également regretter que le syndicat n’ait pas mis autant d’ardeur à défendre ses propositions durant les négociations qu’il en met aujourd’hui à attaquer le protocole d’accord. Par ailleurs, il est probable que beaucoup contesteront la représentativité des résultats de l’enquête. Il est enfin peu probable qu’après les très longues négociations conduites par l’Assurance maladie sur ce sujet qui ont abouti à un protocole très technique, elle acceptera de rouvrir les discussions. Reste à savoir si les pharmaciens regrettent effectivement ou non les changements qui les attendent.

Aurélie Haroche

Commentaires
Ajouter un commentaire

Articles Suggérés
Dernières notifications du site
 
a créé un nouveau document
 
 
 
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a créé un nouveau document
 
a rejoint le réseau AP-HP Hôpital Beaujon.
 
  • 1/1
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux