Se connecter
Chargement ...

Offre : Emploi - Centre hospitalier Sud Francilien recherche Radiophysicien - Corbeil-Essonnes - Essonne

INFORMATIONS ORGANISATION
Accédez au réseau de
l'établissement qui propose l'offre

CH Sud Francilien de Corbeil-Essonnes, Île-de-France

Réseau public -
2
- Ets' publics
INFORMATIONS RECRUTEUR
Accédez aux informations de
la personne en charge du
recrutement pour cette offre
M. Celine Dugast
En poste
PROFESSION RECHERCHE

Radio-physicien

TYPES DE CONTRATS

Emploi

RÉGION / DÉPARTEMENT

Essonne (91)

PUBLIÉE LE
2013-03-07
TEMPS DE TRAVAIL

Temps plein et temps partiel

Descriptif de l'offre

Poste proposé

Radiophysicien

 

Contrat(s)

CDI

 

Descriptif

Secteur d’activité :

o Tous les services ou secteurs d'activité du CHSF utilisant des radiations ionisantes : radiologie, médecine nucléaire, radiothérapie, blocs opératoires, consultations externes (stomatologie, rhumatologie),
o UCSA de Fleury Mérogis: imagerie médicale et cabinets dentaires.

Description du poste :

Mission générale :

La personne spécialisée en Radiophysique médicale s’assure que les équipements, les données et procédés de calcul utilisés pour déterminer et délivrer les doses et activités administrées au patient dans toute procédure d’exposition aux rayonnements ionisants soient appropriés et utilisés selon les dispositions prévues dans le code de la santé publique, notamment aux articles R. 1333-59 à R. 1333-64 ; en particulier, en radiothérapie, elle garantit que la dose de rayonnements reçue par les tissus faisant l’objet de l’exposition correspond à celle prescrite par le médecin demandeur. Elle procède à l’estimation et à l'optimisation de la dose reçue par le patient au cours des procédures diagnostiques réalisées selon les protocoles prévus à l’article R. 1333-69 du code mentionné ci-dessus.

Missions permanentes :

Le Radiophysicien contribue à la mise en œuvre de l’assurance de qualité, y compris le contrôle de qualité des dispositifs médicaux dans les domaines de la radiothérapie et l'imagerie médicale.

Il contribue au développement, au choix et à l’utilisation des techniques et équipements utilisés dans les expositions médicales aux rayonnements ionisants.

Il contribue à l’élaboration des procédures destinées à limiter l’exposition des patients, de leur entourage, du public et des éventuelles atteintes à l’environnement.

Il s’assure que les équipements, les données et procédés de calcul utilisés pour déterminer et délivrer les doses et activités administrées au patient dans toute procédure d’exposition aux rayonnements ionisants sont appropriés et utilisés selon les dispositions prévues dans le code de la santé publique.

Il est l’interlocuteur des autorités compétentes (Autorité de Sûreté Nucléaire), les organismes de conseil et d'expertise (IRSN), les sociétés savantes (SFPM), les agences sanitaires (ANSM).

Missions permanentes en service de médecine nucléaire :

o Participation et validation de la rédaction du cahier de charge des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Calcul de radioprotection des locaux ou validation de calcul de radioprotection,
o Réception et contrôle de qualités initial des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Contrôle de qualité interne des caméras à scintillation, du TEP-TDM et l’Activimètre du service,
o Gestion et organisation des contrôles de qualité externes de ces appareils,
o Veille scientifique et technique dans le domaine de la médecine nucléaire,
o Coordination de la maintenance des appareils de médecine nucléaire,
o Rédaction et diffusion de protocoles spécifiques.


Missions permanentes en service d'imagerie médicale :

o Participation et validation de la rédaction du cahier de charge des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Calcul de radioprotection des locaux ou validation de calcul de radioprotection,
o Réception et contrôle de qualités initial des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Contrôle de qualité interne appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Gestion et organisation des contrôles de qualité externe de ces appareils,
o Veille scientifique et technique dans le domaine de la radiologie,
o Coordination de la maintenance des appareils,
o Rédaction et diffusion de protocoles spécifiques,
o Etudes dosimétriques lors des procédures particulièrement irradiantes.

Missions permanentes en service de radiothérapie :

o Participation et validation de la rédaction du cahier des charges de tous les appareils ou logiciels du service,
o Calcul de radioprotection des locaux ou Validation de calcul de radioprotection,
o Réception et contrôle de qualités initial des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Mesure et contrôle de la dose absolue,
o Calibration des chaînes de détection dosimétriques (électromètres et chambres d’ionisation).
o Réalisation des dosimétries cliniques des traitements,
o Gestion des systèmes de dosimétrie clinique (données physiques, transferts d’images, archivages…).
o Contrôle qualité des installations de simulation de traitement de radiothérapie : il s’agit de contrôles de qualité (mécaniques et dosimétriques) journaliers, hebdomadaires, mensuel, semestriel et annuels sur les accélérateurs (y compris collimateur multi lames et système imagerie portal), les systèmes de planification (TPS), les scanners,
o Mise en route des nouvelles techniques de traitement en radiothérapie,
o Réalisation de dosimétrie in-vivo,
o Vérification de double calcul de dose,
o Veille scientifique et technique dans le domaine de la radiothérapie,
o Coordination de la maintenance des appareils de radiothérapie,
o Rédaction et diffusion de protocoles spécifiques.

Volet formation:

o Formation technique des médecins nucléaires, des radiologues, des radiothérapeutes, des Dosimétristes, des manipulateurs et des étudiants manipulateurs d’électroradiologie médicale,
o Intervient dans les instituts de formation,
o Dans le but d’amélioration continue des connaissances spécifiques, le PSRPM s’inscrit dans des sociétés savantes, participe aux congrès et journées scientifiques dans le domaine de la physique médicale,
o Assure une veille réglementaire et documentaire.

Missions spécifiques :

o Participation aux choix des nouveaux matériels (cahiers des charges, comparatifs techniques ….): Appareils d’irradiation (accélérateurs, ….), appareils de radio diagnostic (scanners CT, IRM, caméra à scintillation, PET, ….), systèmes informatiques de traitement d’image ou de calcul de doses, détecteurs et dosimètres,
o Participation pour la mise en œuvre d’une nouvelle technique d’examen ou de traitement utilisant les rayonnements ionisants.

Particularités du poste :

o Risques professionnels liés à l’activité : Aptitude à travailler en zone contrôlée,
o Mesures préventives prises face à ces risques : Formation à la radioprotection des personnels renouvelée tous les 3 ans. Suivi dosimétrique et surveillance médicale réglementaires,
o Cf. document unique.

Compétences requises :

Pré requis indispensable pour exercer le métier :

Le PSRPM doit avoir le Diplôme de qualification en physique radiologique et médicale (DQPRM) délivré par l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN).

Les connaissances particulières requises :

o Posséder une expérience professionnelle dans le domaine de l'imagerie et de la radiothérapie,
o S’engager dans la démarche qualité et gestion des risques de l’établissement,
o Connaître les dispositions du code de la santé publique, du code du travail et la réglementation hospitalière en rapport avec la physique médicale,
o Maîtriser l'outil informatique.

Les qualités professionnelles requises et comportement :

o Sens des responsabilités,
o Capacité d’organisation et de gestion des projets,
o Capacité à concevoir, préparer et mettre en œuvre des études dosimétriques,
o Capacité à concevoir des procédures de suivi technique des appareils utilisant les rayonnements ionisants,
o Disponibilité, rigueur et sens de l’animation,
o Sens de la pédagogie et de la communication,
o Esprit d’analyse et de synthèse.

Evolution possible du poste :

Poste de chef du service de radiophysique médicale.

Textes de référence :

o Arrêté du 19 novembre 2004 (modifié) relatif à la formation, aux missions et aux conditions d’intervention de la Personne Spécialisée en Radio Physique Médicale (PSRPM),
o Arrêté du 7 février 2005 fixant la liste des diplômes compatibles avec l’exercice des missions de la personne spécialisée en radiophysique médicale et permettant l’inscription à la formation spécialisée prévue à l’article 4 de l’arrêté du 19 novembre 2004,
o Décret n°2007-875 du 14 mai 2007 portant dispositions particulières applicables aux radiophysiciens recrutés dans les établissements publics de santé,
o Décret n°2007-879 du 14 mai 2007 modifiant le décret n° 2002-598 du 25 avril 2002 relatif aux indemnités horaires pour travaux supplémentaires,
o Arrêté du 26 juillet 2007 modifiant l'arrêté du 7 février 2005 fixant la liste des diplômes compatibles avec l'exercice des missions de la personne spécialisée en radio physique médicale et permettant l'inscription à la formation spécialisée prévue à l'article 4 de l'arrêté du 19 novembre 2004,
o Décision du 27 juillet 2007 fixant les modalités du contrôle de qualité interne des installations de radiothérapie externe,
o Décision du 24 septembre 2007 fixant les modalités du contrôle de qualité de certaines installations de radiodiagnostic,
o Décret n° 2007-1570 du 5 novembre 2007 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants et modifiant le code du travail (dispositions réglementaires),
o Décret n°2001-1154 du 5 décembre 2001 : obligation de maintenance et contrôle de qualité des dispositifs médicaux,
o Arrêté du 3 mars 2003 fixant les listes des dispositifs médicaux soumis à l'obligation de maintenance et au contrôle de qualité mentionnés aux articles L. 5212-1 et D. 665-5-3 du code de la santé publique,
o Arrêté du 12 février 2004 relatif aux niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire,
o Décision du 20 avril 2005 fixant les modalités du contrôle de qualité des dispositifs d'ostéodensitométrie utilisant les rayonnements ionisants,
o Décision du 16 décembre 2005 modifiant la décision du 7 octobre 2005 fixant les modalités du contrôle de qualité des installations de mammographie analogique.

 

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

 


Accédez aux
offres similaires
Offres similaires
Accédez aux
dernières offres publiées
Dernières offres
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux