Se connecter
Chargement ...

Offre : Formation - DIU Accueil des urgences en service de pédiatrie - Limoges - Haute-Vienne

INFORMATIONS ORGANISATION
Accédez au réseau de
l'établissement qui propose l'offre

UFR de Médecine Limoges (Haute-Vienne)

Réseau public -
5
- Ets' de formation
INFORMATIONS RECRUTEUR
Accédez aux informations de
la personne en charge du
recrutement pour cette offre
M. Jessica Lorenzetti
En poste
PROFESSION RECHERCHE

Médecine

TYPES DE CONTRATS

Formation diplômante

RÉGION / DÉPARTEMENT

Haute-Vienne (87)

PUBLIÉE LE
2013-02-11
TEMPS DE TRAVAIL

Temps plein et temps partiel

Descriptif de l'offre

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D’ACCUEIL DES URGENCES  EN SERVICE DE PEDIATRIE :


1 - PRESENTATION DE LA FORMATION :

La nécessité d’un diplôme inter-universitaire d’accueil des urgences en service de pédiatrie est  justifiée par les constatations suivantes :

- Augmentation des besoins hospitaliers du fait d’une fréquentation croissante des services  d’accueil des urgences pédiatriques pour des urgences ne mettant pas en jeu, dans la plupart des cas, le pronostic vital. 
- Nécessité règlementaire pour les services d’urgence de disposer d’un médecin thésé, la règlementation remettant en cause le rôle traditionnel des internes dans le fonctionnement des  gardes, notamment dans les hôpitaux généraux. 
- Nécessité de la création dans les C.H.U. de gardes médicales pédiatriques. Ces gardes sont  difficilement assumées par les seuls médecins hospitaliers par ailleurs très impliqués dans les gardes de réanimation pédiatrique et néonatale. Le nombre des pédiatres de ville participant à cette activité reste insuffisant. 
Ainsi, l’université Victor SEGALEN de BORDEAUX, la faculté de médecine de LIMOGES et  l’université Paul SABATIER de TOULOUSE ont-elles décidé de s’unir pour créer un diplôme interuniversitaire d’urgences pédiatriques hospitalières, en s’associant au centre hospitalier de PAU (comportant une unité spécifique d’accueil des urgences pédiatriques) ; l’objectif de ce diplôme est de délivrer une formation complémentaire à des médecins ayant reçu une formation pédiatrique élémentaire, afin de leur permettre, au niveau des services d’urgences des hôpitaux généraux ou des services d’urgence pédiatrique du C.H.U. et de certains C.H.R., une prise en charge plus adaptée des enfants, s’intégrant dans le système de soins actuel.

 

2 - ORGANISATION DE LA FORMATION :

Article I : MODALITES D’ACCES

Sont admis à s’inscrire en vue de l’obtention du diplôme : 
- Les titulaires du diplôme d’état en médecine, qualifiés en médecine générale. 
- Les médecins spécialistes en pédiatrie.
- Les médecins spécialistes en santé publique.

1 - Les résidents : leur diplôme sera validé après l’obtention de leur diplôme de doctorat en médecine et de leur qualification en médecine générale. 
- Les médecins étrangers qualifiés en pédiatrie. 
Les étudiants seront admis à s’inscrire après accord de la commission pédagogique. 
Le nombre des étudiants inscrits sera limité en fonction des capacités d’accueil et des terrains 
de stage déterminés chaque année par la commission pédagogique inter-régionale. 
Les résidents pourront s’inscrire à la faculté de médecine de LIMOGES. Les autres catégories 
de médecins devront prendre leur inscription auprès de l’université Victor SEGALEN de BORDEAUX


II.

Une présélection locale sera effectuée par le responsable du terrain de stage validé par la commission pédagogique. 
Le responsable de terrain de stage devra examiner le curriculum vitae du candidat, recevoir de sa part une lettre de motivation, et avoir un entretien avec lui. Pour les étudiants étrangers, cet entretien aura pour but essentiel de s’assurer de leur bonne pratique de la langue française. Le responsable du terrain de stage proposera à la commission pédagogique une pré-liste. La liste définitive sera établie par la commission pédagogique comportant au moins deux membres de chaque université. L’accord définitif sera formulé au candidat par le représentant, au sein de la commission  pédagogique, de l’U.F.R. où souhaite s’inscrire le candidat. 
Les étudiants du D.E.S. de pédiatrie seront admis et encouragés à suivre la partie théorique de la formation sans s’inscrire en vue du diplôme. Ils ne pourront alors pas se présenter aux examens et  prétendre à la délivrance du diplôme. Une attestation de présence aux cours pourra leur être établie  par l’enseignant responsable de la formation.

 

Article II : LA COMMISSION PEDAGOGIQUE

Elle est renouvelée tous les trois ans. La coordination de l’enseignement sera assurée d’une manière tournante pour une durée de trois ans par un des professeurs de pédiatrie de chacune des 3 U.F.R. 
Le nombre des membres de la commission pédagogique est fixé à 15 (5 pour chaque université). 
Pour chaque université, la commission devra comprendre : 
- Un professeur de pédiatrie. 
- Un praticien hospitalier pédiatre exerçant en C.H.U., concerné par les urgences. 
- Un praticien hospitalier chirurgien d’enfants (P.H. exerçant en C.H.U. ou P.U.P.H.) 

- Un praticien hospitalier pédiatre exerçant en C.H.R., concerné par les urgences. 
- Un pédiatre du secteur libéral prenant des gardes hospitalières en C.H.R. ou en C.H.U.

Article III : L’ENSEIGNEMENT

La formation s’effectuera le long d’une année universitaire. Sur le plan théorique, elle comportera 59 heures de cours dont la liste es fournie en annexe 1. Les cours théoriques sont  répartis entre les 3 universités de BORDEAUX, LIMOGES, TOULOUSE, comme suit :

. A BORDEAUX, les responsabilités d’enseignement seront partagées entre le C.H.U. de BORDEAUX et le C.H. de PAU. Cet enseignement sera réparti en deux séminaires d’un jour et ½ et un  séminaire d’une journée ; il se déroulera à BORDEAUX. 
. Pathologie respiratoire et O.R.L. (BORDEAUX, 6 heures) 
. Pathologie digestive (BORDEAUX, 8 heures) 
. Pathologie infectieuse et dermatologique (BORDEAUX, 6 heures) 
. Pathologie accidentelle (PAU, 6 heures) 
. Urgences psychosociales (PAU, 4 heures) 
. A LIMOGES, l’enseignement se répartira en un séminaire de 1 jour et ½ . 
. Pathologie hématologique (4 heures) 
. Pathologie : divers (6 heures) 
. A TOULOUSE, les enseignements seront répartis en 2 séminaires de 1 jour et ½ 
. Pathologie neurologique (8 heures) 
. Pathologie cardiovasculaire (4 heures) 
. Pathologie uronéphrologique et métabolique (6 heures) 
. Urgences endocrinologiques (3 heures)

 

Article IV : STAGES PRATIQUES

1 - Les étudiants en cours de formation (résidents) devront avoir réalisé et validé un stage de 
pédiatrie dans les services de pédiatrie de la région agrées par la commission pédagogique régionale, avant ou pendant leur diplôme. Ils devront avoir en outre effectué 13 gardes d’urgences dans un service d’urgences pédiatriques reconnu validant par la commission pédagogique. Les résidents pourront demander une équivalence pour les gardes d’urgence en pédiatrie faites pendant leur semestre de pédiatrie. Le responsable des urgences établira un certificat précisant le nombre de gardes d’urgences de pédiatrie réalisées et l’activité développée en garde pour justifier de l’équivalence.

2 - Les candidats docteurs en médecine devront accomplir, durant leur année de formation :

- 4 semaines de stage à temps complet dans un service d’accueil pédiatrique validé par la commission pédagogique. 
- 20 demi-gardes (18 heures - 1 heure) dans un service d’urgences pédiatriques qualifiant, dont la liste sera établie par la commission pédagogique. 
La commission pédagogique régionale peut accorder, à titre exceptionnel, des dérogations suivant l’activité professionnelle des candidats, dérogation portant sur l’étalement, la durée de stage ou le nombre de gardes.

 

Article V : CONTROLE DES CONNAISSANCES (une session par an)

Le contrôle des connaissances sera effectué par :

1 - un examen écrit (comportant des QCM, des cas cliniques et des cas cliniques/QCM ou des QROC) - coefficient 1. 
2 - Un examen de clinique - coefficient 1. 
3 - Un mémoire - coefficient 1. 
Chacune de ces épreuves comptera pour le tiers de la note. La note zéro attribuée à l’une d’entre elles est éliminatoire. 
Seront admis les candidats ayant la moyenne générale sur les trois épreuves. En outre, le stage  et les gardes doivent être validés par le directeur de stage. L’assistance aux cours est obligatoire ; trois absences au maximum seront tolérées sur la totalité de l’enseignement. 
En cas d’échec à l’examen théorique, le bénéfice de la validation du stage sera conservé pour  l’année suivante.

 

Article VI : COMPOSITION DU JURY D’EXAMEN

1 - Pour l’épreuve écrite, le jury sera composé : 
- Du coordonnateur du D.I.U., ou son remplaçant pédiatre P.U.P.H. 
- Des membres de la commission pédagogique avec au moins : 
. Un représentant pour l’ensemble des trois universités des praticiens 
hospitaliers responsables des urgences pédiatriques en C.H.U. ou C.H.R. 
. Un représentant pour l’ensemble des trois universités des chirurgiens 
d’enfants. 
. Un représentant pour l’ensemble des trois universités des pédiatres 
exerçant en secteur libéral. 
Il faut obligatoirement un membre de la commission pédagogique au minimum par université. 

2 - Le mémoire sera rédigé sous la forme d’un document imprimé, remis 2 semaines avant la 
soutenance et en 5 exemplaires au coordonnateur du D.I.U. ; la soutenance s’effectuera devant un jury 
composé de façon identique à celle de l’épreuve écrite, ainsi qu’en présence de l’ensemble des 
candidats amenés à présenter un mémoire. 
3 - Le jury pour l’épreuve clinique sera composé au minimum de deux membres : le responsable 
du terrain de stage et un autre membre de la commission pédagogique locale ; s’il n’y a pas, dans la ville 
comportant le terrain de stage, un autre membre que le directeur de terrain de stage membre de la 
commission pédagogique, celui-ci pourra désigner un médecin hospitalier ou un médecin libéral de son 
choix. L’examen clinique se déroulera dans chacune des villes responsables de terrains de stage. 

 

Article VII : DELIVRANCE DU DIPLOME

Le diplôme est délivré par le Président de l’université d’inscription du candidat. Il ne confère 
aucune spécificité d’exercice. 
******************** 
SOUMIS AUX DELIBERATIONS DU CONSEIL DE FACULTE SIEGEANT EN FORMATION 
PLENIERE LE 20 mars 2008 
APPROUVE LE : 20 MARS 2008


5ANNEXE 1 :


PROGRAMME D’ENSEIGNEMENT THEORIQUE :

Le programme d’enseignement théorique regroupe les conduites pratiques les plus fréquentes dans le cadre de l’urgence. L’enseignement est fondé sur l’analyse des symptômes, des  démarches diagnostiques qui en découlent, des prescriptions d’examens complémentaires à visée diagnostique, pronostique et/ou thérapeutique utiles à la prise en charge de l’enfant dans le cadre de l’urgence. Le programme ne concerne ni la néonatologie ni la réanimation pédiatrique.

 

PATHOLOGIE NEUROLOGIQUE ( 8 heures) :

Responsable : TOULOUSE

Lieu de formation : C.H.U. TOULOUSE

. Convulsions et état de mal convulsif. 
. Traumatismes crâniens. 
. Coma. 
. Hypertension intracrânienne. 
. Syndromes paralytiques aigus : paralysie faciale, polyradiculonévrite, pathologie musculaire aiguë. 
. Examens complémentaires en neurologie : indication dans le cadre de l’urgence.


PATHOLOGIE RESPIRATOIRE ET ORL (6 heures) :

Responsable : BORDEAUX

Lieu de formation : C.H.U. BORDEAUX

. Dyspnée aiguë du nourrisson et de l’enfant. 
. Crise d’asthme. 
. Bronchiolite. 
. Dyspnée obstructive - corps étrangers. 
. Pneumopathies infectieuses de l’enfant. 
. Otites, ethmoïdites.


PATHOLOGIE CARDIOVASCULAIRE (4 heures) :

Responsable : TOULOUSE 
Lieu de formation : C.H.U. TOULOUSE 
. Etats de choc, purpura fulminans. 
. Défaillance cardiaque, troubles du rythme. 
. Arrêt cardiorespiratoire, réanimation cardiorespiratoire.


PATHOLOGIE DIGESTIVE (8 heures) :

Responsable : BORDEAUX

Lieu de formation : C.H.U. BORDEAUX

. Urgences abdominales du nourrisson, étranglement herniaire. 
. Urgences abdominales du grand enfant 
. Douleurs abdominales aiguës du grand enfant. 
. Gastro-entérite, déshydratation. 
. Traumatisme abdominal. 
. Vomissements. 
. Hémorragies digestives.

. Ictères et hépatites. 
. Explorations complémentaires à visée digestive.


PATHOLOGIE URONEPHROLOGIQUE ET METABOLIQUE (6 heures) :

Responsable : TOULOUSE

Lieu de formation : C.H.U. TOULOUSE

. Infections urinaires. 
. Urgences urologiques : grosse bourse, bourse douloureuse, phimosis, paraphimosis. 
. Hypertension artérielle aiguë. 
. Néphropathie aiguë. 
. Troubles ioniques aigus (dysnatrémie, dyskaliémie, dyscalcémie ...). 
. Insuffisance rénale aiguë.


URGENCES ENDOCRINOLOGIQUES (3 heures) :

Responsable : TOULOUSE

Lieu de formation : C.H.U. TOULOUSE

. Acidocétose diabétique. 
. Hypoglycémie. 
. Hyperthyroïdie. 
. Insuffisance surrénale aiguë.


PATHOLOGIE HEMATOLOGIQUE (4 heures) :

Responsable : LIMOGES

Lieu de formation : C.H.U. LIMOGES

. Anémie aiguë. 
. Syndromes hémorragiques, prise en charge d’un hémophile. 
. Purpura non fébrile - thromboses. 
. Adénopathies cervicales. 
. accidents aigus des hémoglobinopathies.


PATHOLOGIE INFECTIEUSE ET DERMATOLOGIQUE : (6 heures) :

Responsable : BORDEAUX

Lieu de formation : C.H.U. BORDEAUX

. Fièvre aiguë - syndrome d’hyperthermie majeure. 
. Fièvre dans des cas particuliers (immunodéprimés, cardiaques, drépanocytaires, porteurs de prothèses). 
. Méningite, syndrome méningé et encéphalite. 
. Antibiothérapie des infections courantes. 
. Eruptions fébriles y-compris maladie de Kawasaki. 
. Dermatologie courante et urgences dermatologiques du nourrisson.


PATHOLOGIE ACCIDENTELLE (6 heures) :

Responsable : PAU - BORDEAUX

Lieu de formation : C.H.U. BORDEAUX

. Urgences orthopédiques (boîterie, douleurs ostéo-articulaires, pronation douloureuse, torticolis). 

. Polytraumatismes.

. Intoxications. 
. Piqûres d’hyménoptères, morsures de serpent, morsures de chien ... 
. Brûlures. 
. Fractures et plaies.


URGENCES PSYCHOSOCIALES (4 heures) :

Responsable : PAU - BORDEAUX

Lieu de formation : C.H.U. BORDEAUX

. Maltraitance (2 heures). 
. Urgences psychosociales (tentatives de suicide - agitation - toxicomanie). 
. Problèmes médico-légaux (certificats médicaux - réquisitions) et déontologiques


PATHOLOGIE (DIVERS) (6 heures) :

Responsable : LIMOGES

Lieu de formation : C.H.U. LIMOGES

. Mort subite et malaises du nourrisson et de l’enfant. 
. Traitement dela douleur. 
. Pathologie gynécologique en urgence. 
. Problèmes d’urgence en stomatologie. 
. Problèmes d’urgence en ophtalmologie. 
. Trousse d’urgence. 
. Examens biologiques en situation d’urgence.

Les enseignements se dérouleront à raison d’environ un séminaire par mois fait en fin de  semaine (vendredi et samedi matin) : deux séminaires à TOULOUSE, trois à BORDEAUX dont un seulement d’une journée, un à LIMOGES. 
Le programme précis des enseignements (dates, lieux, orateurs) sera annoncé aux candidats admis à s’inscrire, quelques semaines avant le début des enseignements par une note spécifique.


ANNEXE 2 :

Au cours des stages pratiques, une formation pratique aux urgences pédiatriques devra être  réalisée sur place, comportant les items suivants :

. Atelier de réanimation cardiorespiratoire sur mannequin. 
. Gestes techniques : ponction lombaire, ponction pleurale, ponction veineuse et  perfusion, ponction artérielle, voies d’abord d’exception, oxymétrie,  thérapeutiques inhalées. 
. Rédaction d’une ordonnance pour prescription de dérivés sanguins. 
. Endoscopie sur mannequin. 
. Rédaction d’une ordonnance en pédiatrie. 
. Pratique commentée du carnet de santé. 
. Etude intéractive de cas cliniques (par exemple : diaporama otite, dermatologie d’urgence, radiologie, courbe de croissance), liste non limitative. 
Le stage pratique ne peut comporter une responsabilité directe de la part du stagiaire. Le  stagiaire pourra, sur sa demande et après accord des responsables, suivre les activités du service de réanimation pédiatrique du C.H. où il est en formation, le cas échéant, avec l’autorisation cependant du responsable des urgences pédiatriques où il est affecté. 
Ce stage peut faire l’objet de conventions de stage entre l’université et le centre hospitalier concerné lorsqu’il s’agit de médecins n’ayant pas d’affectation officielle au niveau de leur terrain de stage.

 

Lien fiche

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères! http://reseauprosante.fr/


Accédez aux
offres similaires
Offres similaires
  • 1/1
Accédez aux
dernières offres publiées
Dernières offres
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux