Se connecter
Chargement ...

Offre : Formation - DU Identification en Anthropologie médico-légale - Strasbourg - Bas-Rhin

INFORMATIONS ORGANISATION
Accédez au réseau de
l'établissement qui propose l'offre

UFR de Médecine Strasbourg (Bas-Rhin)

Réseau public -
2
- Ets' de formation
INFORMATIONS RECRUTEUR
Accédez aux informations de
la personne en charge du
recrutement pour cette offre
M. Jessica Lorenzetti
En poste
PROFESSION RECHERCHE

Médecine

TYPES DE CONTRATS

Formation diplômante

RÉGION / DÉPARTEMENT

Bas-Rhin (67)

PUBLIÉE LE
2013-02-21
TEMPS DE TRAVAIL

Temps plein et temps partiel

Descriptif de l'offre

Objectifs :

Dans le cadre des procédures judicaires, nombreuses sont les situations dans lesquelles l’identification humaine s’avère primordiale. 
L’identification de corps découvert sans identité, ou de restes humains parfois réduits à l’état de squelette, représente une part importante de la pratique médicolégale quotidienne. 
En dehors de ces situations fréquentes, l’identification de restes humains aura un rôle primordial dans les situations de catastrophes naturelles (tremblements de terre, tsunami), de catastrophes aériennes et routières et lors de conflits nationaux ou internationaux. Des collaborations internationales sont engagées lorsque des victimes de plusieurs nationalités sont impliquées. 
Par ailleurs, l’identification relative aux sujets vivants, que ce soit pour estimer l’âge d’un individu ou pour tenter d’identifier un suspect à partir d’images de vidéos ou de photographies, fait aussi partie de la pratique médicolégale. 
Les processus d’identification sont toujours effectués dans un cadre judiciaire et font appel à de nombreuses compétences scientifiques comprenant la médecine légale, l’odontologie légale, l’anthropologie médicolégale, l’étude des empreintes génétiques, la radiologie, l’entomologie ou la botanique. Les techniques d’anthropologie de terrain, dans le cadre de fouilles archéologiques, doivent être adaptées au contexte médico-légal. Ces identifications doivent être rigoureuses, basées sur des études scientifiques reconnues et chaque intervenant dans la procédure (médecin, dentiste, scientifique, technicien, enquêteur ou magistrat) doit pouvoir comprendre et apprécier les missions de chacun. 
Ainsi, tous les professionnels pouvant avoir à intervenir, même de façon occasionnelle, dans le domaine de l’identification humaine sont très concernés par ce type de formation. 
L’objectif de ce DIUE est d’initier aux techniques mises en œuvre dans le processus d’identification des professionnels et futurs professionnels susceptibles d’intervenir dans les procédures d’identifications humaines. Il s’agit d’une formation généraliste et cet enseignement n’a pas pour objectif de former des spécialistes dans chaque domaine abordé, domaines dans lesquels il existe des formations spécifiques. Ainsi, ce seul DIUE ne constitue pas une formation suffisante pour justifier d’une inscription sur une liste d’expert judiciaire. 
Dans cet objectif, ce DIUE fait appel à des enseignants dans tous les domaines de l’identification médicolégale en faisant intervenir des professionnels de plusieurs instituts et de plusieurs pays européens, de manière à uniformiser les pratiques entre magistrats, enquêteurs et scientifiques.


- Durée : 1 an

 Nombre de places :  5 candidats par faculté

 

Enseignant responsable :

Pr. B. LUDES 
Faculté de Médecine – Institut de Médecine Légale – 11 rue Humann – 67085 STRASBOURG CEDEX 
 03 68 85 33 43 Mèl : [email protected]


- Inscription :


-Public concerné : 

- Docteurs en médecine, titulaires de la capacité de pratiques médico-judiciaires ou du DESC de médecine légale et expertises médicales ou d’un master 2 
- Docteurs en chirurgie dentaire, ou en pharmacie, titulaires au minimum d’un master 2 
- Anthropologues, archéologues, biologistes titulaires d’une thèse d’université


- Cours et programme : 

L’enseignement théorique, d’un volume horaire de 100 heures, a lieu sous forme de quatre séminaires de trois jours dispensés dans les facultés co-contractantes (les séminaires peuvent varier de lieu chaque année). Certains cours pourront être dispensés en e-learning. L’organisation de chacun des séminaires sera placée sous la responsabilité des responsables locaux des Facultés de médecine ou d’odontologie co-contractantes. 
La présence aux enseignements est obligatoire. Un contrôle sera assuré lors de chaque séance. 
Un stage obligatoire de 2 semaines, dans un laboratoire validé par l’équipe pédagogique, sera demandé à chaque étudiant.


PROGRAMME PREVISIONNEL : 

- Introduction générale au DIUE, historique de l’identification et de l’anthropologie médico-légale (1,5h) 
- Notions juridiques relative aux problématiques de l’identification : 
- Organisation de la Justice (1h) 
- La procédure pénale (2h) 
- La procédure civile concernant les disparus (1h) 
- Droit pénal et civil international (2h) 
- Aspect éthiques et juridiques posés par les prélèvements à visée d’identification (3h) 
- Notions de criminalistique : 
- Gestion d’une scène de crime (rôle des enquêteurs, rôle des techniciens de scènes de crimes, rôle du médecin 
légiste et des autres intervenants scientifiques) (3h) 
- Les prélèvements (1h) 
- L’apports des techniques archéologiques et de l’anthropologie de terrain : 
- Les sépultures et les pratiques funéraires (2h) 
- Les crémations (2h) 
- Fouilles anthropologiques (anthropologie de terrain) (3h) 
- Taphonomies archéologiques (2h) 
- La levée médicolégale de « squelette » (3h) 
- Anthropologie médico-légale (+ 4h de TP sur la collection osseuse de Montpellier ou sur une autre collection) : 
- Notions d’ostéologie normale et pathologique (3h) 
- Caractère humain ou non humain des restes osseux (1h) 
- Caractères discrets (1h) 
- Estimation du groupe biologique (1h) 
- Estimation du sexe (1h) 
- Estimation de l’âge (2h) 
- Estimation de la taille (30 mn) 
- Particularités chez les immatures (3 h) 
- Délais post-mortem, taphonomie (1h) 
- Reconstruction faciale (3h) 
- Apport de l’imagerie (2h) 
- Validité des outils statistiques en anthropologie (1h) 
- Analyse des traumatismes osseux : 
- Notions de biomécanique osseuse (1h) 
- Balistique (1h) 
- Contondant et Piquant tranchant (1h) 
- Ante et post-mortem (1h) 
- Les os brûlés (1h) 
- Odontologie médicolégale : 
- Anatomie dentaire normale et pathologique (2h) 
- Notions de soins dentaires et matériaux (1h) 
- Odontogramme (1h) 
- Identification reconstructrice en odontologie (2h) 
- Identification comparative (2h) 
- Identification des morsures (1h) 
- Catastrophes de masse (2h) 
- Problématiques de l’identification médicolégale du cadavre (putréfaction, tatouages, groupes biologiques, taille, empreintes palais…) (2h) 
- Entomologie médicolégale (3h) 
- Botanique médicolégale (1h) - Notions de toxicologie (matrice osseuse, cheveux) (1h) 
- Empreintes génétiques chez le sujet décédé (3h) 
- Empreintes digitales (2h) 
- Catastrophes de masses : 
- Gestion d’une catastrophe de masse (3h) 
- Lien avec la médecine de catastrophe (1h) 
- L’autopsie lors des catastrophes de masses (1h) 
- Croix Rouge, DIVI, TPI, Interpol (1h) 
- Particularité des catastrophes naturelles, aériennes et routières (2h) 
- Particularités des conflits armés (3h) 
- Aspects de paléopathologie (2h) 
- Identification des sujets vivants : 
- Identification des liens de parenté dans les procédures civiles (2h) 
- Techniques de reconnaissance à partir de photos ou d’images vidéo (3h) 
- Estimation de l’âge (2h) 
- Contrôle qualité et accréditation (2h)


- Examens : 

Il comprend une épreuve écrite de 3 heures portant sur l’ensemble du programme enseigné et constituée de 3 questions notées chacune sur 20. Toute note inférieure ou égale à 6/20 à l’une des questions est éliminatoire. 
Les épreuves sont organisées dans chaque faculté co-contractante. 
Chaque étudiant devra rédiger un mémoire qui pourra être, soit un sujet validé par l’équipe pédagogique, soit une mise au point bibliographique sur un sujet validé par l’équipe pédagogique. 
Les mémoires seront soutenus par les étudiants dans leurs facultés d’inscription. Il sera remis un exemplaire par membre du jury (3 membres). Un exemplaire du mémoire sera conservé localement. 
Le mémoire est noté sur 20. 
Le stage fera l’objet d’une validation ou d’une non-validation par le Comité Pédagogique. 
Pour être autorisés à se présenter aux épreuves écrites, les candidats doivent avoir déposé leur mémoire et leur attestation de stage avant la date limite qui est fixée par le Comité Pédagogique. 
Sont déclarés admis au diplôme les candidats ayant obtenu : 
* une note au moins égale à la moyenne à l’épreuve écrite, sans note éliminatoire à l’une des 3 questions. 
* une note au moins égale à la moyenne à la soutenance du mémoire et ayant validé le stage.
En cas de réinscription, les candidats pourront garder le bénéfice des épreuves auxquelles ils auront obtenu une note égale ou supérieure à la moyenne. 
Le jury est constitué par l’ensemble des Responsables Pédagogiques.

 

Lien fiche

 

Réseau Pro Santé, Réseau social professionnel dédié aux professionnels de la santé, médical, paramédical et administratif. Recrutement : offres d'emploi et de poste, de stage, de formation, de remplacement, de cession, en exercice libéral et humanitaires. Création et adhésion à des réseaux publics ou privés de tous types. Rubrique Médicapedia et santé publique. Partenaire officiel de la FHF (Fédération Hospitalière de France). Vous êtes médecin, soignant ou administratif : rejoignez vos confrères!   http://reseauprosante.fr/

 


Accédez aux
offres similaires
Offres similaires
Accédez aux
dernières offres publiées
Dernières offres
Fédération Hospitalière de France
Fédération des Etablissements Hospitaliers & d'Aide à la Personne
resah idf
UniHA
What's Up Doc, partenaire de Réseau Pro Santé
Vidal.fr - La base de données en ligne des prescripteurs libéraux